BIKINI ATOLL t.1-2 (Christophe Bec / Bernard Khattou)

[quote]Bikini Atoll

Scénariste Christophe Bec
Dessinateur Bernard Khattou


Genres : Thriller-Policier
Collection : Flesh & Bones	
Format : 168 x 244 mm
128 pages
Façonnage : Souple
EAN/ISBN : 9782344005811
Prix : 14.95 €

A paraître le 09.03.2016
One shot

Le dernier endroit où faire du tourisme !

Un groupe de touristes part pour un séjour dépaysant au cœur du Pacifique sur l’atoll de Bikini, qui a donné son nom au fameux maillot deux-pièces. Théâtre d’un essai atomique au sortir de la Seconde Guerre mondiale et abandonné depuis, le lieu offre son lot de sensations fortes ! Au programme : soleil, plages de sable fin, cocotiers, mais aussi épaves de navires militaires, bunkers désaffectés et hordes de requins carnivores… Une mine de trésors cachés que leur guide, Malaval, promet de leur faire découvrir en détail. Sauf qu’il ne leur a peut-être pas tout dit… Car les lieux semblent moins inhabités qu’il le prétend. Et nos vacanciers sont loin d’imaginer quelles horreurs se cachent derrière ce cadre idyllique…

Christophe Bec et Bernard Khattou nous livrent un slasher surprenant et exotique où les bimbos en bikinis se font dévorer par des monstres marins et autres mutants dégénérés. Tremblez et vivez l’expérience Bikini Atoll : sea, sex… & gore !
[/quote]

Je ne suis pas grand fan de Bec (sans juger de la qualité, mon avis s’appuie sur la totale subjectivité chère à Artie) et un slasher entre un requin et une raie, ça ne me donne pas envie …

Ahah ! Bien vu !

Ah ouais, dur.
Les requins herbivores, en général, on leur tend un peu d’herbe et on s’en sort avec les honneurs. Mais les requins carnivores…

Jim

IHIHIHIHIHIH, bien vu !

C’est un mix entre Shark 3D et les Piranha 3D… Ah les requins carnivores, formidable !

Ah voilà un pitch interressant!!!

C’est ironique ?

Franchement c’est très convenu mais c’est pas choquant que ça soit classé en comics, j’expliquerai ça dans ma future chronique la semaine prochaine

Sauf que c’est un projet franco-français qui n’est jamais paru aux Etats-Unis (sauf si je me trompe), mais à part ça …

Exactement mais j’expliquerais pourquoi. (J’étais tout aussi surpris que toi mon cher Soyouz quand j’ai appris cette nouvelle)

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

[quote]Glénat comics accueille dorénavant la collection « flesh & bones » initiée auparavant dans la branche franco-belge. Ces albums, proposés dans un format souple en noir et blanc, nous content des histoires d’horreur auto-contenues.
Ma foi, pourquoi pas si la collection empreinte les codes des comics, intéressons-nous du coup au présent album « Bikini Atoll ».[/quote]

Hum, … les codes ou le format ? (et encore, le format …)
A ta description, je n’ai pas compris en quoi cela empruntait les codes des comics ? (j’ai sûrement dû mal lire)

[quote=“soyouz”]Hum, … les codes ou le format ? (et encore, le format …)
A ta description, je n’ai pas compris en quoi cela empruntait les codes des comics ? (j’ai sûrement dû mal lire)[/quote]

Tu n’as pas compris cette partie, c’est bien ça ?

Je t’avouerai qu’aujourd’hui, dans le franco-belge, ça n’a rien de nouveau et je pense que c’est essentiellement lié à la taille de la BD.
Pour moi, ce n’est pas uniquement avec un découpage qui tu fais une collection “comics” avec des auteurs français !
Mais c’est possible que cette BD fasse comics ! Mais, je ne trouve pas que ta description me le prouve.

[quote=“soyouz”]Je t’avouerai qu’aujourd’hui, dans le franco-belge, ça n’a rien de nouveau et je pense que c’est essentiellement lié à la taille de la BD.
Pour moi, ce n’est pas uniquement avec un découpage qui tu fais une collection “comics” avec des auteurs français ![/quote]

Alors attention, il n’y a pas que des français dans cette collection par exemple Sonar a un dessinateur coréen.

Mais ça change rien pour mois l’origine des auteurs, pour moi les principaux codes des comics viennent de leur découpage et de leur identité graphique. Là on est assez proche d’un walking dead, c’est en cela que je n’ai pas été choqué. D’ailleurs, j’aurais été trompé si je ne savais pas pour les auteurs.

Sauf que le comic-book, il y a un côté “à suivre”, des histoires construites en épisodes de 22 pages (ce que fait Laurent Lefeuvre par exemple), etc … Le graphisme et la mise en page ne fait vraiment pas tout (et je pense sincèrement que la taille du bouquin joue sur le jugement).
Et ce n’est pas l’origine des auteurs qui m’importe (parce que sinon, les Créty, Isanove, etc …), c’est l’origine du matos, son mode de publication, etc …

Madureira a une touche “Japan” et pourtant, ses X-Men, c’est du comic book !
Le style de Peskic rappelle celui de Bachalo, et pourtant, ce qu’il fait, c’est du franco-belge !

Je ne dis pas que c’est choquant (en plus, je m’en fous carrément que cette collec’ soit estampillée comics ou couche-culotte), mais je dis simplement que ça surfe sur une mode et que pour faire comics, il ne suffit pas d’avoir une couverture vulgaire et un scénario léger ! Et donc, dans ton article, je n’ai pas la promesse que tu m’as donnée quelques posts plus haut ! :wink:

Donc les graphic novel ne sont pas des comics ? X-Men: God Loves, Man Kills : pas un comic ?
Je suis d’accord que le “à suivre” fait aussi partie des comics (et encore tu as ça aussi dans les mangas et même la franco belge) et le format 22/32 pages. Mais les comics ont aussi évolué et ne sont plus fermées à ce format et ce style d’histoire à suivre. Au final, pour moi, je ne me fie quasiment plus qu’à l’aspect graphique. Mais bon même là c’est compliqué tant la mondialisation a aussi fait son effet sur toutes formes de BD.

Après que ça ne te convienne pas, tant pis, mais au moins tu sais pourquoi j’ai cet avis.

[quote=“Blackiruah”]
Alors attention, il n’y a pas que des français dans cette collection par exemple Sonar a un dessinateur coréen.[/quote]

Et un dessinateur espagnol, avec Manuel Garcia.
Ce qui ne change rien. C’est une collection faite en France par un éditeur français, donc c’est du franco-belge.
Que ça ressemble à du comic, que ça ait le format d’un comic, que ce soit estampillé comic afin d’être vendu dans le même rayon et d’attirer un public consommateur de comics, ça n’en fait pas un comic pour autant.

C’est grosso modo dans un format voisin et en noir et blanc. Bon. Voilà.
La collection est calibrée en vue de séduire les amateurs de comics. Est-ce que ça va marcher, je ne sais pas. Mais ce que tu dis m’incite à penser que c’est fait pour attirer voire tromper les amateurs de BD américaine.
Mais c’est quoi, les codes comics, sérieux ? Les quelques pages de preview montrent des pages assez calmes. Pour moi, les codes comics, c’est davantage les Aquablue de Vatine, par exemple.
Sérieux, là, l’inscription dans une collection “Glénat Comics”, c’est simplement un positionnement marketing, afin qu’ils soient vendus dans le rayon idoine.

Jim

Mais je pense que personne ici n’est dupe de ce tournant marketing. Néanmoins je préfère que quand tu fais ce choix, il y ait certaines raisons en l’occurence ici une volonté graphique de s’inspirer des comics. Du coup je me sens moins floué, contrairement à Golem où je ne pige toujours pas ce choix même si j’ai eu une explication mais décorelé au comics.