Bilan 2011 ACBD

Comme tous les ans, l’ACBD (Association des critiques et journalistes de Bande dessinée) a fait son bilan du dernier exercice.

Petit zoom sur la partie manga, avec quelques chiffres :

  • 1387 mangas publiés en 2011, soit 36,11% des nouveautés (contre 1355 et 35,55% en 2010)
  • 499 séries différentes publiées chez 35 éditeurs
  • 10 séries publiées chez 5 éditeurs représentent 50% des ventes

Quelques chiffres de tirage :

  • Naruto : 3 tomes à 250 000 exemplaires
  • One Piece : 4 tomes à 100 000
  • Fairy Tail : 1 tome à 100 000 et 5 à 80 000
  • Black Butler : 3 tomes à 72 000
  • Fullmetal Alchemist : 2 tomes à 71 000 et 1 à 70 000
  • Judge : 1 tome à 60 000 et 2 à 50 000
  • Bakuman : 3 tomes à 55 000
  • Pluto : 2 tomes à 55 000
  • Bleach : 6 tomes à 50 000

Et les PDM par éditeurs (PDM 2010 - évolution par rapport à la PDM de 2009) :

  • Glénat 24,9% (0)
  • Kana 23,9% (-1,3%)
  • Pika 14,4% (+1,1%)
  • Kurokawa 8,1% (+0,3%)
  • Delcourt 5% (-1%)
  • Ki-oon 4,6% (+1,2%)
  • Panini 4,2% (-0,7%)
  • Tonkam 3,9% (-0,6%)
  • Kazé 3,4% (+1,2%)
  • Soleil 2,1% (+0,4%)
  • Ankama 1,5% (-0,7%)
  • Taifu 1% (+0,2%)
  • Casterman 0,9% (+0,1%)
  • Doki-Doki 0,9% (+0,1%)
  • autres éditeurs 0,8% (-0,5%)

Plus d’infos sur acbd.fr/

la grosse news de ce bilan , c’est quand même kana qui n’est plus leader du marché (sans jeu de mot…)

En même temps, avec seulement 3 tomes de Naruto cette année, contre 6 les années précédentes, ça s’explique facilement…

Tori.

Merci Ivan pour ces chiffres hyper intéréssant!
Je retiendrais deux choses :

  1. la belle progression de Ki-oon
  2. Un jour y a un gars qui m’a dit que Glénat allait couler car pas de nouvelle série viable. Ca m’a énerver car j’aime pas qu’on dise n’importe quoi. Alors message personnel pour ce ce little boy que j’adore tout de même :

Et premier :mrgreen:
Vous me direz que ça veut rien dire car on connait pas leur marge mais bon tout de même…

il avait pas tout à fait tort ceci dit , mais ça vient également du fait que tous les éditeurs sont un peu dans le même cas
et quand tu regardes les ventes , tu vois aussi le coup des 10 séries qui comptabilisent 50% des ventes (vu le ralentissement des grosses séries depuis l’année dernière , ça doit faire entre 30 et 40 parutions dans l’année (plus la vente des premiers volumes pour les nouveaux lecteurs) qui donnent 50% des ventes
il reste donc 1350 mangas environ pour les 50% restant , sachant que la majorité de ces mangas sont édités par les mêmes éditeurs qui trustent ces ventes … faut voir la pérennité du reste du catalogue!
Donc quand je vois le rallongement des temps de parution chez les “gros” (je parle de ceux qui n’ont aucun rapport avec le fait que la publication française rattrape celle du japon) voir “l’oubli” de certains titres, je me demande dans quelle mesure les grosses séries arrivent à rattraper les échecs des séries mal vendues!
Et je pense que ce phénomène va empirer dans les années à venir (peut être même dès 2012 d’ailleurs) alors, même si les gros éditeurs sont les mieux armés pour affronter une “crise du manga” ils sont également ceux qui tirent les plus gros boulets
On verra bien plus tard , mais je pense qu’on pourrait avoir quelques surprises (sans jeu de mot…)

Ce qui est le plus important ce n’est pas le nombre de vente mais la marge que tu te fais dessus. Donc que tu traine des boulets c’est une chose, mais si il te coute pas grand chose et que tu marge comme un gros sale sur tes grosses séries bah y a pas de problème en faite.
Et puis quand tu est leader sur un marché, tu ne risque pas grand chose car au pire tu te restructure pour ne vendre que ce qui se vend!

Il faut tout de même noter que Glénat n’a pas gagné en PDM. C’est Kana qui a perdu (et comme le dit Tori, c’est uniquement parce qu’il n’y a eu que 3 tomes de Naruto cette année). Par contre, Glénat a toujours One Piece, Bleach, GLO… Ils sont donc loin d’être dans la nécessité de retrouver une “locomotive”.

Pour Pika, l’effet Fairy Tail bat son plein. Les tirages sont énormes et c’est la série qui les fait s’envoler ainsi. Avec l’arrivée prochaine de Billy Bat, ça devrait encore s’accentuer.

Avec sa politique commerciale rondement menée, Ki-oon se glisse à la 6ème place des éditeurs français, et ça, c’est une grosse performance vu le peu de titres sortis sur la même période. Un four commercial, ça ne semble pas exister chez cet éditeur.

La progression de Kazé était prévisible, et elle devrait encore s’accentuer l’année prochaine. A terme, le seul éditeur japonais en France (pour l’instant) devrait faire partie des éditeurs majeurs, même si aucune grosse série n’existe dans leur catalogue pour le moment (en terme de ventes potentielles).

On notera aussi les très grosses baisses en PDM du groupe Delcourt (Akata et Tonkam), groupe qui a déjà réagit en annonçant il y a quelques mois une réduction du nombre de sorties mensuelles… Le rachat de Soleil, dont l’augmentation de la PDM semble fortement liée au succès des manga Zelda, témoigne sans doute d’une volonté d’élargir leurs horizons. A regarder d’un oeil attentif à l’avenir tout de même…

Sinon, je vous invite à regarder le nombre de sorties par éditeur, témoin de quelques tendances fortes (Panini a par exemple sorti 65 nouveautés cette année, contre 99 l’année dernière…)

Il faut dire qu’ils misent énormément sur la communication… Et apparemment, ça marche !
Ils ont un catalogue peu épais, mais cohérent, et constitué de titres choisis : ils ne s’amusent pas à sortir n’importe quoi (bon, à quelques exceptions près)…

Tori.

Ils font leur boulot correctement, quoi…

Oui, mais c’est suffisamment rare pour être souligné.

Tori.