BIRDS OF PREY #1 (Kelly Thompson / Leonardo Romero)

Miam!!!

Début classique mais très réussi, et très beau.
Kelly Thompson déroule une narration déjà-vue mais très efficace, avec Dinah qui évoque avec un Ollie revenu (dommage que ça arrive avant la fin de la saga actuelle sur Green Arrow) son « besoin » de former une équipe efficace pour sauver Sin, sa soeur adoptive disparue. On voit ainsi les recrutements de Batgirl (que Black Canary considère la meilleure de toutes), Big Barda (avec un beau rapprochement avec Cassandra) et Zealot (avec une « dette » de Zannah envers Dinah). Puis la prise d’un agent imprévisible : Harley Quinn, après l’avis de Cassandra, et quand Harley apprend qu’une jeune fille est menacée. Elles s’unissent, et parlent alors avec une femme étrange venue du futur, annonçant le besoin d’empêcher une apocalypse en sortant Sin de Themyscira…
Très efficace, sans être révolutionnaire. Kelly Thompson déroule efficacement un procédé déjà-vu, mais avec de bons moments et de beaux dialogues. Elle caractérise bien ses personnages, ses héroïnes, et forme de bons liens, notamment Cassandra/Barda ou Dinah/Harley. Je suis curieux de la suite, surtout après le cliffhanger révélant la localisation surprenante de Sin.
Surtout, c’est magnifique : Leonardo Romero livre de très belles planches, avec un vernis classique, notamment via des couleurs un peu passées qui fonctionnent bien. C’est très fluide, dynamique et prenant. Superbe.

Un bon début, sans originalité mais avec beaucoup d’efficacité.

Très surpris par le « filtre » couleurs également.
C’est très stylé.
Après, je trouve que ça manque de punch mais à la lecture des enjeux et de la suite annoncée, ça risque d’envoyer du bois.

1 « J'aime »

C’est un début très classique sur le fond, mais efficace sur la forme.

Moi je veux de la grosse bagarre!!!

1 « J'aime »