BLACK PANTHER #1-8 (John Ridley / Juann Cabal)

Prenons des notes :«tu avais un chemin différend à prendre et je t aurais ralenti.»

Vous savez quoi dire désormais. Ça tient en un sms.

2 « J'aime »

James Harren :

1 « J'aime »

(W) John Ridley (A) Stefano Landini, Matt Milla (CA) Alex Ross, Erica D’Urso, R. B. Silva
The Hatut Zeraze have taken control of Wakanda, and with the Black Panther branded a traitor, the future of the nation is at a crossroads. To clear his name and protect his people from his own mistakes, T’Challa must reckon with his legacy - starting with the acknowledgement that leadership is only as strong as the faith of its following.
RATED T+
In Shops: Jul 06, 2022
SRP: $3.99

John Ridley prépare la conclusion de sa saga en montrant le véritable architecte du complot, pour pousser T’Challa dehors et prendre le pouvoir. T’Challa trouve de nouveaux alliés, en présentant ses excuses aux Dora Milaje et en obtenant l’appui d’une communauté isolée grâce à Shuri. Tout est prêt pour la bagarre finale.
Ça se lit bien. C’est une pause, un moment pour tout poser et ça fonctionne bien. Ça ne marquera pas, mais ça fait le job, bien que ce T’Challa miné et un peu brisé surprend pour le « seul » motif de la perte d’un ami infiltré.

Un numéro de pause bien fait, solide graphiquement, mais surtout très classique.

Chris Samnee :

(W) John Ridley (A) Stefano Landini, Matt Milla (CA) Alex Ross, Yanick Paquette
« LONG SHADOW » Concludes!
The battle for Wakanda comes to a head! T’Challa has owned the path his secrets paved for the Hatut Zeraze’s takeover, and ceded command of the resistance to his allies. But doing the right thing doesn’t always lead to the outcomes - or answers - one would prefer. T’Challa’s undue mistrust must face consequences - choices that will
alter the fate of Wakanda and its leadership…forever.
RATED T+
In Shops: Aug 10, 2022
SRP: $3.99

Final réussi à la première saga… mais je vais m’arrêter là.
John Ridley orchestre la bagarre finale entre, d’un côté, les Hatut Heraze et leur meneur, qui ont pris le contrôle du pays et ont tout organisé ; et T’Challa et ses alliés, pour la plupart ennemis ou opposants à lui, mais qui font avec. Ca finit sur la défaite / le suicide du complotiste, et un T’Challa délaissé par tous, après ses mensonges.
C’est efficace, fluide, et bien fichu ; mais ça n’est pas prenant. Je n’aime ni ce T’Challa abattu, ni ce casting secondaire qui s’acharne sur lui. Stefano Landini propose des planches très simples, sans décor et sans attrait.

La série n’est pas désagréable, mais ne propose pas assez pour me faire rester.