BLACK PANTHER AND THE AGENTS OF WAKANDA #1-8 (Jim Zub / Lan Medina)

Après leurs débuts dans la série Avengers de Jason Aaron, les Agents du Wakanda auront droit à leur propre mensuel à partir de septembre.

L’équipe dirigée par la Panthère Noire réunit notamment la Guêpe, Okoye, Ka-Zar et Gorilla Man.

L’équipe créative est composée de Jim Zub (Champions, Tony Stark : Iron Man…) au scénario et Lan Medina (Mera : Queen of Atlantis) aux dessins.

La première couverture par Jorge Molina :

Jim Zub :

" Black Panther and the Agents of Wakanda is Kirby-fueled Mission: Impossible in the Marvel Universe. It’s over-the-top action and unexpected twists with a cast of characters pulled from strange places in the Marvel Comics canon. This is a strike force of misfits and monsters tasked with defending humanity and that gives me the freedom to tell a huge range of stories—serious and sadistic, epic and emotional."

Source : www.cbr.com

Euh… OK XD

Ça fait quand même très cliché comme équipe : les gorilles vivent en Afrique et que Ka-Zar rappelle Tarzan (mais n’a à la base pas de lien avec l’Afrique), hop ! On les affilie au Wakanda !

C’est pas faux.
Mais les passages sur eux correspondent aux meilleurs moments de la série de Jason Aaron ; et ça ne dépassera sûrement pas six épisodes.
Pourquoi pas. Ce n’est pas la déclinaison la plus inintéressante de Black Panther… qui se Batmanise définitivement.

On n’avait pas eu une tentative de “Black Power Avengers” durant le run de Reginald Hudlin ?

Si, si. Et on avait même retrouvé la même idée avec un volume des Mighty Avengers d’Al Ewing, pour des “Street Avengers”.
Après, le rassemblement des personnages noirs ou afro-américains a été vu aussi dans le Black Panther de Christopher Priest, à plusieurs reprises.

C’est vrai, et c’était pas mal du tout dans ces deux cas ! L’assemblée des “super-souverain” chez Priest était très bien trouvée également.

Ah oui, c’était très bien, ça. Une géopolitique de Marvel qui avait du sens. On était dans le meilleur de son run.

Et dans le run de Ta nehisi Coates également

Pareil.
Je ne vois pas Broo dans leurs rangs ; Aaron se le réserve ?

Premier aperçu :

aHR0cDovL3d3dy5uZXdzYXJhbWEuY29tL2ltYWdlcy9pLzAwMC8yNjMvNDU5L29yaWdpbmFsL2JsYXBhb3cyMDE5MDA0X2NvbF9wcmV2aWV3Yi5qcGc%3D

aHR0cDovL3d3dy5uZXdzYXJhbWEuY29tL2ltYWdlcy9pLzAwMC8yNjMvNDYwL29yaWdpbmFsL2JsYXBhb3cyMDE5MDA4X2NvbF92Ml9wcmV2aWV3LmpwZw%3D%3D

Source : www.newsarama.com

Pas désagréable.

Jim

Nouvel aperçu du #1 :

BLACK PANTHER AND THE AGENTS OF WAKANDA #1

Written by: Jim Zub.

Art by: Lan Medina.

Covers by: Jorge Molina, Leinil Francis Yu.

Description: New ongoing series. From the pages of Jason Aaron’s Avengers! Vampires. Aliens. Angry fish kings. Black Panther’s hand-picked Agents of Wakanda can handle it all. And who better to lead them than the king of the world’s most technologically evolved country? Wakanda is making waves on the world’s map – and not everyone’s a fan. With General Okoye’s help, T’Challa will take Gorilla-Man, Ka-Zar and Wasp on a global fight for survival – to handle threats S.H.I.E.L.D. could only dream of!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 18.

Source : www.comicscontinuum.com

Parce que le SHIELD a disparu (encore), parce que Black Panther dirige les Avengers, parce que le groupe a besoin d’être assisté, T’Challa a créé les Agents of Wakanda. Une organisation qui appuie les Avengers, avec des personnages connus qui viennent en soutien. Une bonne idée, notamment pour un fonctionnement à la Mission:Impossible comme vu dans un numéro récent des Avengers de Jason Aaron.
Jim Zub est chargé d’écrire ce titre, et de gérer ces personnages. On parle ici de Janet Van Dyne, John Jameson/Man-Wolf, Fat Cobra, Ka-Zar, American Eagle, Broo, Gorilla-Man, Rosalind Solomon ; sous la direction d’Okoye.
Ce numéro est plutôt cool, même si Jim Zub préfère un fonctionnement « classique », avec un groupe qui fonctionne comme les Avengers le feraient. Après une première mission houleuse Wasp/Man-Wolf, une explication de ce que font les autres, Okoye-Janet-Fat Cobra-T’Challa vont enquêter sur une attaque mystérieuse aux USA. Evidemment, ça se passe mal car des créatures sombres sont là et il s’avère que Sentry, avec des couleurs sombres, est derrière ça.
Bon, c’est cool. J’espérais un peu un fonctionnement à la M:I comme je le disais, proche de ce que faisait Warren Ellis sur Secret Avengers. Mais l’approche de Jim Zub n’est pas désagréable, car il est agréable de revoir ces personnages un peu disparus. Les dialogues sont bons, l’organisation a du sens, même si je « tique » sur l’idée que tous ces gens acceptent de travailler pour le Wakanda. Oui, Black Panther est un mec sympa’, mais ils deviennent là des agents d’un pays spécifique ; dont les intérêts peuvent se différencier du monde.
A voir si Jason Aaron tirera quelque chose de ça. Jim Zub, lui, doit faire vivre son idée, et elle fonctionne bien ; c’est peu ambitieux, mais cool et efficace. Idem pour les dessins de Lan Medina, qui font le job, montrent bien les personnages, et sont dynamiques.
Pas un grand titre, mais un titre sympa’ à suivre.

BLACK PANTHER AND THE AGENTS OF WAKANDA #2

Written by: Jim Zub.

Art by: Lan Medina.

Covers by: Jorge Molina, David Lopez.

Description: T’Challa and his agents have uncovered the source of dark energy emanating from a small town in Oklahoma. Is it a super villain…or a savior? Reality-spanning espionage, defense and black ops, all backed by Vibranium-laced technology and the will to use it. The Agents of Wakanda are our first line of defense in a world under siege from all sides.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Oct. 16.

Source : www.comicscontinuum.com

Deuxième et dernière partie de la première saga, de la première mission des Agents of Wakanda. Ils affrontent un Sentry qui a absorbé Void pour libérer une ville rongée par une vague de noirceur. C’est sympa’, mais ça ne vole pas haut.

Les Agents font face à leurs pires peurs, leurs côtés sombres : Okoye affronte un T’Challa qui la rabaisse, Jan affronte Hank Pym/Ultron et Iron Man qui se moquent d’elle, Fat Cobra affronte ses épouses et ses enfants décédés. Black Panther est protégé par son costume, les Agents se libèrent par leurs volontés. Thor arrive en soutien, Fat Cobra sépare Sentry de Void, et… « mange » la petite boule noire incarnant Void. Tout semble aller bien, mais Broo alerte Black Panther que… la Lune a faim !

Jim Zub livre un épisode agréable mais complètement classique ; trop, en fait. On a déjà lu ça vingt fois, les héros qui affrontent leurs peurs mais s’en sortent car ils surmontent tout ça. C’est complètement cliché, et Fat Cobra est un Deus Ex Machina trop facile. Pas de fausse note, mais pas de brillance non plus. Le scénariste livre un numéro ultra-prévisible, qui se lit bien… qui se survole, en fait, car ça ne passionne pas.
Lan Medina livre des planches correctes. C’est moins léché sur la fin, mais le reste est de bon niveau. C’est propre, fluide, même assez joli. Du bon boulot.
Je suis curieux du #3, mais pas sûr que je reste longtemps si Jim Zub ne s’améliore pas.

Black Panther And The Agents Of Wakanda #3

Black Panther and his hand-picked team are our first line of defense on Earth, in space, or even in other realities. They’re operatives of the unimaginable – They’re Agents of Wakanda. In this issue – a new mission begins! A disturbing galactic experiment has been waiting, growing…Can the Agents of Wakanda stop its encroaching danger before it’s too late? Strap on your spacesuits, True Believers! This one’s shootin’ for the moon!

Written by Jim Zub
Art by Lan Medina
Cover by Jorge Molina
Page Count 23 Pages
Release Date November 13 2019

Source : www.adventuresinpoortaste.com

C’est rigolo, mais ça reste limité.
Jim Zub envoie Black Panther et les Agents du Wakanda sur la Lune, qui a été transformée par le Gardener, le Doyen de l’Univers (suite à No Surrender). Groo et Gorilla-Man sont piégés dans des tubes qui leur donnent accès à leurs fantasmes, et Black Panther arrive avec John Jameson, Okoye et Mockingbird, en cours de recrutement. Ca se passe mal, et grosso-modo seuls T’Challa et Bobbi sont encore debout.
C’est sympathique, ça se lit vite, et la menace est fun ; mais ça ne va pas très loin, en effet. J’apprécie les interactions entre les Agents, mais le fond et la forme restent très basiques. J’ai apprécié les mots de passe de Black Panther, en formes d’hommages, mais l’ensemble paraît très anecdotique.
Lan Medina livre des planches correctes et dynamiques ; c’est beau, joli. Mais ça reste aussi quelque chose de très cadré, limité. Ca fait le job, mais ça ne va pas plus loin.

T’Challa and Okoye have assembled an eclectic team of spies, mercenaries, and super heroes who specialize in espionage, black-ops, and defense. These Agents of Wakanda must be ready for any threat to our planet…even if that threat is the Moon itself! What?! What kind of lunar-cy is this?! You must not miss – God Loves, Moon Kills!

Written by Jim Zub
Art by Lan Medina
Cover by Jorge Molina
Page Count 24 Pages
Release Date December 11 2019

Source : www.adventuresinpoortaste.com