Black Rose Alice - Manga


(opaline) #1

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Miawka) #2

La critique par miaka21 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(terry) #3

attention, il y a un petit spoil dans la critique de Miaka…

Sinon, très bon manga, avec une atmosphère décadente et malsaine à souhait, le côté indolent des personnages du graphisme de Mizushiro confortant parfaitement l’atmosphère, et de plus une relecture du mythe vampirique qui accentue le côté répulsif et monstrueux de ces créatures, bref, du tout bon.


(system) #4

Pas mal du tout, j’ai bien envie de le relire, je n’suis pas sûre d’avoir tout bien compris :smiley:


(opaline) #5

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(mééia) #6

Alors la opaline j’ai remarqué exactement les même choses que toi , je pensais être bizarre ou je sais pas mais moi aussi la réaction de Azusa m’a trop choqué. La fille est une personne timide un peu mal dans sa peau , pas très exentrique et tout puis voila hop deux minutes après avoir pris possesion du corps de la petite, elle devient gentille,douce, mignonne voir gamine o_o .Je trouve son changement trop bizarre. Puis au bout de deux jours elle est habitué a son nouveau corps et tout, les vampires qui l’entoure ne lui font pas peur è_é mouai… comme le faite que léo se retrouve dans son lit et qu’elle n’a pas de raction … >.> Puis j’aime pas un des jumeaux, je saurais pas trop expliquer pourquoi mais bon, les graphisme sont toujous aussi beaux et limpide mais je commence a decrocher de l’histoire,j’attends beaucoup du tome 3.


(Sherryn) #7

Ce manga confirme son excellente qualité. L’histoire avance beaucoup (elle se déroule désormais à notre époque), une nouvelle étape est franchie dans le scénario et on apprend à mieux faire connaissance avec les personnages qui entourent désormais Dimitri - quoique je ne doute pas qu’il en reste encore beaucoup à apprendre à leur sujet. Cette série revisite totalement le mythe des vampires, elle les dote d’une originalité rare ; quant au ton, il reste résolument mature et sombre, parfois à la limite du malsain et pourtant, tout s’enchaîne avec un naturel surprenant. Magnifique !

PS : Pour ma part, je n’ai pas été choquée de ce changement. Elle a pris une résolution, voilà tout, pour ma part ça me semblait très clair. Même un peu malsain de clarté en fait, je dirais. ça se voit qu’elle n’a pas changé “d’un coup, comme ça”, elle a juste décidé de jeter son innocence aux orties, de vendre son âme au diable en quelque sorte. Une fois qu’on l’a accepté, au fond c’est très facile, et c’est classique comme ressort à ce qu’il me semble.
Et à mon avis il n’y aura pas de jeu sur l’espace temporel et y en a jamais eu : c’était juste une introduction la période historique.


(mééia) #8

je vois ce que tu veux dire, j’ai pensé a ça aussi mais quand même on ne change pas de caractere d’un coup, on ne deviens pas une gentille petite poupée souriante alors qu’on était une prof assez froide et coincée, surtout on dirais qu’elle n’a plu le mêem age mais bon, je trouve ,bon je le relirais encore une autre fois pour voir si ma perception du mangas change .


(Sherryn) #9

je suis pas d’accord, n’importe quel événement traumatisant peut transformer un caractère, d’une façon ou d’une autre…


(opaline) #10

ça c’est un peu le ressenti de chacun, mais tu vois rarement dans les oeuvres littéraire, cinématographique ou autre un revirement aussi rapide. ça laisse un goût de fait à la va comme je te pousse et un peu négligé sur la psychologie des personnages. Ce qui est assez étonnant et paraît trop facile par rapport au travail antérieur de l’auteure. Pour ma part, j’attends beaucoup du troisième tome qui confirmera ce sentiment de malaise ou bien l’infirmera.

Pour le moment, moi qui suis une grande férue du monde vampirique, je suis plutôt déçue de la tournure que cela prend.


(Su7) #11

C’est vrai que le changement de personnalité peut paraître trop rapide, mais je pense (enfin j’espère) qu’il y aura quelque chose de plus profond sur cette double identité par la suite. Mais le prochain volume n’est pas pour tout de suite… Je ne suis pas sûre que c’était judicieux de la part d’Asuka de proposer les premiers à deux mois d’intervalle et plus rien jusqu’à … ? En plus l’auteur a une autre série en cours, il va falloir être patients :confused:


(CCeles) #12

Bon, un petit tour rapide pour donner aussi mon avis sur ce tome… Pour résumer déjà, je suis complètement d’accord avec Sherryn !

Par rapport à ta critique opaline, j’aimerais bien savoir en quoi tu trouves l’univers rose bonbon ? Oui les personnages sont “joyeux” (au paraître), rient, mangent de bons petits plats et jouent à décorer un café… Mais dans le fond, l’auteur est bien plus subtile que ça, elle joue avec les apparences et malgré leurs sourires de façade et leurs rigolades, les personnages me semblent bien “vides” (comprendre “vides de sentiment”, à l’image d’Azusa), ou en proie à de mystérieuses souffrances. Cet écart entre apparence/sentiments renforce cette noirceur ambiante, cette atmosphère en décalage avec le temps/la réalité, et le presque malsain des relations entre les personnages. Il y a quand même beaucoup de tragique dans la situation

elle doit choisir un des hommes, qui sont donc en rivalité, mais en même temps le gagnant y perdra la vie…

par rapport à ce choix que devra faire Azusa, l’auteur préfère, plutôt que de sombrer dans le pathos, instaurer ce climat doux amer, d’ambiance bon enfant sur fond de mort inévitable ou destin tragique. C’est une des raisons pour lesquelles je trouve ce tome très réussi et envoutant.

Pour ce qui est du changement de personnalité d’Azusa, là aussi je ne suis pas vraiment d’accord avec vous. Déjà, on n’en sait pas beaucoup sur la personnalité d’Azusa. Timide, introvertie ? Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle était timide avec Koya, mais vu ses sentiments pour lui, et leur relation prof/élève, difficile de dire si elle adoptait la même attitude avec les gens en général, et les garçons en particulier. Et même si c’était le cas, quand on voit

sa détresse quand elle voit Koya en bonne santé et avec une fille

on comprend son envie de rejeter sa vie d’avant (voire sa vie tout court). Elle le voit aller de l’avant, vivre, alors que la Azusa qu’il connait est morte. Que lui reste-t-il à part payer son dû à son sauveur ? Et pourquoi s’encombrer de futilités telles que la timidité ? Après tout elle n’a plus rien à perdre, elle est morte, ne fait plus partie du même monde que celui de son amour, une fois cela intégré, pourquoi réagirait-elle autrement ?

Mais bon, effectivement ça peut être une affaire de ressenti. Ce qui est sûr, c’est que l’attente du prochain tome va être longue (pour moi) :mrgreen:


(opaline) #13

Et bien justement, pour moi ce côté rose bonbon et futile de leur comportement ne colle pas du tout avec l’univers du vampirisme. Je suis une férue du genre et je trouve maladroit d’instaurer cette ambiance dès le second tome. Bien sûr, que l’on perçoit facilement le sentiment de malaise et la dramaturgie qui se dégage de la situation de mort plannant au dessus de leur tête.

Mais au final, j’attends beaucoup plus de ce titre que de plonger dans la facilité et pour ma part je ne trouve pas subtile sa façon de faire mais plutôt pataude. Franchement ce genre de scène est bien trop précipitée à mon goût. Maintenant, comme je l’ai dis, j’attends beaucoup du 3e tome.

J’aime beaucoup Setona Mizushiro mais parfois il faut arrêter de placer sur un piédestal les auteurs et voir ce qui ne va pas, ça ne me fait pas particulièrement plaisir de le dire mais c’est comme ça. Après, je suis peut-être plus exigeante qu’avec d’autre auteur car justement j’apprécie son travail.

Mais en soi, je ne l’ai pas mal noté non plus, un 7/10 ce n’est pas la mort. :wink:


(CCeles) #14

Je suis loin de la placer sur un piédestal, et je sais aussi critiquer quand quelque chose ne me plait pas :wink: (bon, là j’essaie de ne pas me vexer pour ta phrase mais c’est limite :laughing: ) Pour Black Rose Alice, le premier tome m’avait intrigué, mais il ne posait que les bases et j’attendais de voir le tome 2 pour m’en faire une meilleure idée. Et ce tome 2 ne m’a pas déçue.

Après, contrairement à toi, j’aime le genre vampirique mais je suis loin d’être incollable sur le sujet. Je ne suis pas spécialement intransigeante pour ce qui est de ce genre d’histoires, et voir une série aussi inhabituelle que Black Rose Alice ne me gène pas plus que ça. J’admets qu’en dehors du personnage de Dimitri, rien de sied à l’ambiance vampirique mais en même temps ça m’aurait vraiment gênée d’avoir des clichés de poseurs sombres suceurs de sang comme on en voit beaucoup trop.

Et puis 7/10, c’est la même note que pour Nude Fruits, et ça j’ai du mal à le concevoir :laughing: Mais je ne vais pas trop m’attarder sur ce point, vu que je n’ai fait que le feuilleter et entendre des avis ici et là :mrgreen: ne pas s’arrêter aux préjugés il parait !


(opaline) #15

lol oui, je me suis peut-être mal exprimée sur ce point-là.
Je ne suis pas forcément pour les clichés du vampire sanguinolent, mais une ambiance. Du mystère, un sentiment d’insécurité et d’immortalité, un danger impalpable, du anne rice, du christopher golden…

En ce qui concerne Nude Fruit, on ne parle pas du tout du même style d’oeuvre, celle-ci est plus légère et pourtant à beaucoup de qualité pour le genre romantique coquin.

On peut mettre un 8/10 à une comédie et un 8/10 à un film d’horreur et pourtant ce n’est pas le même style et ils n’ont pas à être comparé ne traitant pas le même sujet. Tu ne peux pas comparer du surréalisme et de l’abstrait, pourtant chacun dans leur style ils pourraient avoir les mêmes notations.

C’est comme ça que je conçois la notation et les critiques, d’une manière logique.


(CCeles) #16

Non mais là je suis complètement d’accord avec toi :laughing: je ne vais pas polémiquer sur comment critiquer deux titres d’un genre différent, c’est évident qu’on ne les juge pas de la même façon. Mais mettre un 7/10, ça veut tout de même dire qu’une série est plutôt pas mal dans son propre genre, et ça j’ai beaucoup de mal à l’imaginer de la part de Nude Fruits :mrgreen: mais je l’ai dit, c’est à moitié des préjugés puisque je ne l’ai pas vraiment lu :laughing: mauvaise foi assumée !

Je comprends mieux ton point de vue sur l’ambiance, même si je ne la partage pas ^^ Et puis ta remarque m’a un peu gênée malgré tout, j’espère avoir assez argumenté ma réponse (sans faire ma fan-girl) pour qu’elle soit prise au sérieux :confused:


(opaline) #17

nan mais je te rassure, tu avais bien argumenté et je comprends ton point de vue. Ma phrase était plus dans le ton général, juste pour faire comprendre que ce n’est pas parce que c’est tel auteur que l’on doit être plus indulgent avec mais aussi car je suis aussi peut-être plus dure car c’est cet auteur là. j’espère que tu m’as compris. :mrgreen:


(CCeles) #18

Oui, j’ai très bien compris ^^ et je comprends mieux ton point de vue maintenant, que lorsque j’avais lu ta critique. :wink:
Et bien, c’est toujours sympa des échanges comme ça :laughing:


(opaline) #19

ben tant que c’est fait intelligemment y a pas de soucis, c’est toujours plus dur de bien se comprendre à l’écrit qu’à l’oral!
et puis au moins comme ça, les deux point de vue sont exposé! :mrgreen:


(terry) #20

Un peu déçue, comme Opaline, par ce tome 2, car autant le thème vampirique était traité d’une manière originale et glauque dans le premier numéro, autant là, les situations tombent dans le banal… en fait j’avais presque l’impression d’être dans un tome de Host club… Les évènements de la fin me laissent tout de même un peu d’espoir quand à un retour à l’ambiance vraiment malsaine et pas du tout bon enfant du premier tome…