BLACK WIDOW #1-13 (Kelly Thompson / Elena Casagrande)

C’est comme un bon éclair au chocolat

Pas faux.

blackwidow4a

BLACK WIDOW #4

Written by: Kelly Thompson.

Art by: Elena Casagrande, Carlo E. Gomez.

Covers by: Adam Hughes, Patrick Brown, Skan.

Description: The plan to take the Black Widow off the table unravels as the Black Widow inside Natasha continues to wake. But Natasha has more to lose now than ever before, and the choices she makes will define her life forever. As for her enemies that have joined against her…they have badly underestimated her…a fatal error.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Dec. 2.

blackwidow42

blackwidow43

Kelly Thompson confirme que la série continuera bien après le numéro 5 et le hiatus du mois de Février

Outch.
Kelly Thompson tape dur, ici, pour faire brutalement avancer sa saga. Elle use également de rebondissements qu’on peut aisément considérer comme « faciles », mais elle les entoure de caractérisations et de dialogues si bien fichus que ça passe quand même.
Natasha est donc revenue, et elle protège sa famille. Yelena vient l’aider à évacuer, et Nat’ raconte tout à James : elle a été enlevée par l’Hydra et d’autres, droguée. James aussi, et les ennemis de Nat’ ont créé un bébé via leurs cellules, qu’ils ont fait grandir rapidement. De faux souvenirs ont permis de les faire s’installer récemment à San Francisco. Nat’ aime James et Stevie, demande au premier de fuir avec le second et de ne jamais se revoir. Et alors que Nat’, Yelena, Hawkeye et Bucky préparent la revanche, les ennemis attaquent… et tuent Stevie et James, par bazooka.
Outch, oui. Bon, on peut clairement voir l’épisode comme un gros tunnel de dialogue, ou plutôt un monologue de Nat’ qui explique tout car elle a tout vu en rouvrant trois fois les yeux durant les événements où elle était emprisonnée. Facile, oui, clairement. Tout comme l’explication sur Stevie et James, puis leur sort. Je le concède complètement.
Cependant, Kelly Thompson a le talent de savoir très bien dialoguer et caractériser ses personnages. Sa Black Widow est formidable, autant froide et guerrière, qu’humaine par des détails, des regards, des attentions, des murmures. La relation avec Yelena est bonne, mais c’est bien son lien avec James et Stevie qui est réellement touchant. La dernière case, où elle est retenue devant l’incendie par ses proches, est autant terrible que belle.
Elena Casagrande continue d’illustrer formidablement bien le présent, avec une approche fine et dynamique, de beaux moments de combat et une ambiance très agréable. Jordie Bellaire gère le passé et les explications, bon c’est carrément moins intéressant mais ça fait le job.

L’épisode est clairement « facile » sur le fond et les explications. Mais Thompson sait vraiment faire vivre et parler ses personnages.
Finalement, les reproches sont les mêmes que sur Captain Marvel. J’espère que l’autrice tournera moins en rond ici.

Jordie Bellaire c’est la coloriste.

Oula merci, j’ai mal vu.
C’est donc bien Carlos Gomez pour les flashbacks corrects, sans plus.

Il devrait y avoir au moins 10 épisodes…et plus si les ventes suivent…

blackwidow5a

BLACK WIDOW #5

Written by: Kelly Thompson.

Art by: Elena Casagrande, Rafael de Latorre.

Covers by: Adam Hughes, Terry Dodson.

Description: As Natasha finally begins to escape her paradise and takes aim on her enemies, she can’t ignore that her freedom comes at a devastating cost. Is this what finally breaks The Black Widow? Winning the day will change Natasha forever and set her on a bold new path. Losing… is no longer an option.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Feb. 17.

blackwidow52

blackwidow53

Belle conclusion.
Kelly Thompson tire sur les fils de son intrigue pour la dénouer, dans un final brutal et touchant, avec un twist prévisible mais réussi : non, la famille de Natasha n’est pas morte, elle les a fait exfiltrer par Winter Soldier et tout le monde les croit morts alors qu’ils sont cachés. Le portrait de Black Widow est bon, émouvant et réussi, alors que le casting secondaire fonctionne bien.
Elena Casagrande livre de très belles planches, elle est aidée par Rafael de Latorre qui la copie très bien ; je n’ai pas vu la différence.

La première intrigue est bonne, je suis curieux de la suite.

BLAW2020006_Preview

THE BLACK WIDOW WRAPS HER WEB AROUND THE GOLDEN GATE! Natasha Romanoff has just been through the most emotional adventure of her long life, and the experience has left her looking to do things a bit differently. Allies new and old will come to her aid for this bold new mission best described as…San Francisco now belongs to THE BLACK WIDOW.

Written by : Kelly Thompson
Art by : Rafael de Latorre
Cover by : Adam Hughes
Page Count : 22 Pages
Release Date : April 28, 2021
Age Rating : 12+ Only

BLAW2020006_Preview-3

BLAW2020006_Preview-4

Après une première saga intense et surprenante, très réussie au niveau de la caractérisation, et qui m’a donné une vraie sensation que Natasha « existe » au-delà du cliché, notamment via ses liens avec ses proches, Kelly Thompson enchaîne. Et elle enchaîne bien.
Rafael de Latorre est présent pour illustrer plusieurs bons moments d’action, qui ressemblent bien à un jeu-vidéo avec plusieurs boss de niveau à affronter. Thompson s’en amuse en voix-off, et amène bien une nouvelle intrigue, où Natasha protège « sa ville », tout en restant proche de Yelena et en envisageant même, au fond, d’aider d’autres à se défendre.
C’est franchement agréable à lire, fluide et intéressant, avec des dessins réussis et une belle ambiance générale.

Kelly Thompson me plaît beaucoup, j’espère qu’elle n’aura pas les mêmes problèmes que sur Captain Marvel où le fond de ses intrigues a fini par pécher.

blackwidow7c

BLACK WIDOW #7

Written by: Kelly Thompson.

Art by: Elena Casagrande.

Cover by: Adam Hughes.

Description: A new story arc, a new mission! With a new suit, a new base of operations, new allies and a new perspective, Natasha sets her sights on a mysterious emerging villain in San Francisco known only as Apogee. But Natasha might not be as ahead of the game as she thought, and not everyone in her orbit is exactly what they seem. San Francisco desperately needs the Black Widow…it just doesn’t quite know it yet.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: May 27.

blackwidow72

blackwidow73

blackwidow74

toujours aussi chouette graphiquement.

Ça !

Oué j’ai toujours aimé Elena Casagrande

C’est moche,les pieds!

C’est relou le radotage. :stuck_out_tongue_closed_eyes:

Pas mal, pas mal.
Kelly Thompson diversifie un peu sa série, en montrant Natasha et Yelena qui récupèrent, aident et forment une gamine liée à un étrange trafic, de pouvoirs et d’influence. L’intrigue est très classique, mais comme toujours chez l’autrice, la caractérisation et les dialogues sont excellents et donnent beaucoup de sel à l’ensemble très commun.
Elena Casagrande livre en plus une belle prestation, avec de beaux personnages et un vrai dynamisme dans les combats.

De loin pas une série révolutionnaire, mais une approche solide de Black Widow, avec une Natasha vraiment finement écrite.

blackwidow8a

BLACK WIDOW #8

Written by: Kelly Thompson.

Art by: Elena Casagrande.

Covers by: Adam Hughes, Davi Go.

Description: The Black Widow races to learn the secrets behind Apogee and the powers of the Olio. Meanwhile, the White Widow is recruiting - but is the newly powered Lucy ready? The Widows’ spy-der on the inside, Anya Corazon, hunts for answers, but she’s running out of time-and headlong into danger.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: June 30.

blackwidow82

blackwidow83