Bleach volume 4 (Glénat)

Est-ce que les premiers signes encourageant aperçus au troisième volume vont se poursuivre pour cet opus intitulé “Quincy archer hates you” ?

Un petit peu “angoissé” avant d’ouvrir le dit manga du fait que les 2 premières itérations m’ont beaucoup déçus, je me lance dans une nouvelle session lecture.

Un aparté pour commencer, une sorte de seconde histoire ou plutôt une péripétie, celle de Kon. Certes ça fait un peu sourire, mais l’utilité de ces scènes restent à prouver pour un manga, pour un animé passe encore.

Puis on rentre dans le vif du sujet au travers d’une émission traitant d’un exorciste/medium pour le moins loufoque. Ichigo rencontre pour la première fois -en dehors des membres de sa famille- quelqu’un qui peut voir les fantômes. Et là encore c’est une session explication qui s’en suit, toujours le même problème, on a plus l’impression de lire un manuel d’explication qu’un manga divertissant même si certaines scènes sont bien senties.

On retrouve ensuite Ichigo sous fond de résultats scolaires, l’auteur cherchant sans doute à attirer l’attention de ses jeunes lecteurs (le public cible) sur le fait qu’il faut bien travailler à l’école et obtenir de bons résultats… utile pas utile? Admettons que oui.

La partie la plus intéressante reste l’apparition de ce fameux Quincy, j’ai nommé Uryû Ishida. Une entrée en matière pleine de puissance et tout aussi spectaculaire pour cet Archer d’un genre particulier…

Dommage qu’il n’y ait réellement que cette partie qui soit réussie -j’entend d’un très bon niveau- pour ce tome.

Est-ce que les premiers signes encourageant aperçus au troisième volume vont se poursuivre pour cet opus intitulé “Quincy archer hates you” ?

Un petit peu “angoissé” avant d’ouvrir le dit manga du fait que les 2 premières itérations m’ont beaucoup déçus, je me lance dans une nouvelle session lecture.

Un aparté pour commencer, une sorte de seconde histoire ou plutôt une péripétie, celle de Kon. Certes ça fait un peu sourire, mais l’utilité de ces scènes restent à prouver pour un manga, pour un animé passe encore.

Puis on rentre dans le vif du sujet au travers d’une émission traitant d’un exorciste/medium pour le moins loufoque. Ichigo rencontre pour la première fois -en dehors des membres de sa famille- quelqu’un qui peut voir les fantômes. Et là encore c’est une session explication qui s’en suit, toujours le même problème, on a plus l’impression de lire un manuel d’explication qu’un manga divertissant même si certaines scènes sont bien senties.

On retrouve ensuite Ichigo sous fond de résultats scolaires, l’auteur cherchant sans doute à attirer l’attention de ses jeunes lecteurs (le public cible) sur le fait qu’il faut bien travailler à l’école et obtenir de bons résultats… utile pas utile? Admettons que oui.

La partie la plus intéressante reste l’apparition de ce fameux Quincy, j’ai nommé Uryû Ishida. Une entrée en matière pleine de puissance et tout aussi spectaculaire pour cet Archer d’un genre particulier…

Dommage qu’il n’y ait réellement que cette partie qui soit réussie -j’entend d’un très bon niveau- pour ce tome.