Blue Dragon - Ral & Grad

Blue Dragon fait parti de ces mangas, dont le simple nom de l’ auteur sur la jaquette fait vendre, et pour cause, l’ auteur en question (dessinateur) est le « grand » Obata connu principalement Grâce à Death Note et Hikaru No Go.
L’ histoire est celle de Ral, jeune homme de 18 ans ayant été enfermé dans le noir durant ses 18 années, avec son Kage le dragon bleu, Grad.
Le héros partira en croisade contre Obscuria, la reine des méchants Kage, afin de pouvoir continuer de peloter des nichons (du moins, c’ est le but premier). Super.

5 tomes, très difficile de faire tenir une histoire qui aurait pu s’ allonger sur une très longue série, avec aussi peu de pages. C’ est d’ ailleurs un gros carnage que nous ont fait les auteurs sur ce point, puisqu’ ils ont totalement bâcler leur histoire, ne mettant pas cette petite marge à profit et préférant accumuler les personnage secondaires parfois sans importance.
Bref un scénario pas extra, mais qui aurait pu avoir le mérite de mettre en scène de joli batailles, de plus l’ histoire nous offre une énième adaptation des quatre gardiens d’ orients.
Heureusement, le manga n’ est pas dénué de qualité, du moins pas complètement.
Le scénario catastrophique, bâclé au possible, laissant les gros morceaux (Obscuria notamment) en forme de queue de poisson, nous laissera une fin relativement correcte.

De plus, malgré un manque de dynamisme lors des combats, Obata nous livre de subliment planches. Les fusion de Ral et Grad sont vraiment belles (contrairement à celle de Ganette), le design de la plupart des kage et des persos son vraiment sympa, en revanche je regrette que certains soient totalement ridicule, avec une mention spéciale au Rhinocéros noir, qui aurait dû être de la trempe des autres gardiens (bien que j’ ai trouver le Phénix moyen).

En gros, si Obata a les capacités à nous laisser bouche bée devant des illustrations, ce n’ est pas par l’ action qu’ il brille. Mais je garde une très très bonne impression du côté dessin.
De plus, les couvertures sont vraiment jolie, si par chance vous possédez le coffret de rangement des 5 tomes, le petit plus esthétique dans la mangathèque est indéniable.
Un manga carrément dispensable, mais pas à jeter complètement.

Petite note pour ceux qui ne le savent pas : malgré un nom (enfin pseudo) différent, le scénariste de Blue Dragon est le même que celui de Death Note (et aussi de Bakuman).

Par contre, ce n’est pas le même que celui d’Hikaru No Go.

Du coup, inutile de se fixer uniquement sur “c’est le manga d’Obata”.

Non, c’est le manga d’Obata et Ohba.

Pourtant, scénaristiquement, c’est quand même sacrément différent…

Oui j’étais au courant Nil.

De toute facon Obata à t’il déjà fait le scénar d’ un de ses mangas ?

En tout cas je doit faire un blocage sur Ohba puisque qu 'Hikaru no Go est le seul manga dessiné par Obata que j’ai vraiment apprécié et c’est aussi le seul qui n’est pas scenarisé par Ohba dans ceux que j’ai lu! :mrgreen:

Obata a fait Rampou seul je crois.

Et c’est pas une réussite.

[quote=“Nil Sanyas”]Obata a fait Rampou seul je crois.

Et c’est pas une réussite.[/quote]

Ben ça se laisse lie, en plus 3 tomes c’ est pas ruinant… je vais me les relire et la critique prochainement (plusieurs autres sont à venir, déjà.) :stuck_out_tongue:

Graphiquement, ce titre reste le plus mauvais d’Obata (excepté Rampou que je n’ai pas lu et que je n’ai pas l’intention de lire). Beau ? Pas du tout. Soit les cases sont surchargées comme jamais, soit il tente de mettre du dynamisme dans son dessin. Et comme il ne sait pas faire, l’effet est totalement inverse avec des cases très statiques dans les scènes “d’action”. Donc même de ce côté-là, on est très loin d’un point positif. Blue Dragon, c’est mauvais, très mauvais, très très mauvais.

[quote=“Nil Sanyas”]Obata a fait Rampou seul je crois.

Et c’est pas une réussite.[/quote]

J’ai trouvé ces 3 volumes plutôt sympathique ^^ Ce n’est pas du grand luxe pour autant, mais ça se lit facilement, c’est de l’humour bon enfant, le dessin est rond comme je l’aime, et au final, une histoire de génie de la lampe, ça ne court pas les rues. De plus, 3 tomes étaient le bon chiffre pour cette série, ça se tient en une histoire bien sympathique qui ne traine pas en longueur.

C’est hyper cliché quand même Rampou j’ai trouvé… Aucune inventivité (ok à part le génie, m’enfin même ça finalement, c’est pas spécialement une grosse invention… plus encore pour nous Européens d’ailleurs !).

Rampou, je le garde juste par “collection”, certainement pas par “goût”… et je fais une exception pour ce titre, sinon je l’aurai déjà revendu, car d’habitude je vends tout ce que je trouve mauvais. Et Rampou pour moi, c’est mauvais.

Allons, un génie qui offre des fleurs, ça le fait pourtant :mrgreen:

Plus sérieusement, je comprends ton point de vue Nil, c’est clair qu’en terme de clichés, Rampou a son lot, mais je ne me souviens pas avoir été vraiment dérangé par ceux-ci à l’époque.

En tous cas, ton avis me donne envie de le relire pour vérifier si c’est effectivement tout pourri au final. Après tout, je l’ai lu il y a de nombreuses années, à l’époque où j’étais encore jeune (c’est dire si ça remonte !), et la critique serait peut-être plus incisive aujourd’hui. A voir ^^

Ah mais je l’ai lu très récemment.

Quand c’est sorti, par rapport aux autres shonen, c’était peut-être “pas mal”.

C’est ça ! L’ayant lu pour ma part quand il est sorti, la concurrence était moins rude, les clichés moins saoulants, et j’étais certainement moins exigeant.

“Pas mal” me parait donc bien correspondre à ce que j’avais ressenti à l’époque, mais je le relirai à l’occasion pour m’en assurer, surtout si boune poste sa critique, ça sera l’occasion d’en reparler et d’avoir l’oeuvre fraichement en tête.

C’ est chose faite, Tec.
Les ayant lu il n’ y a pas si longtemps, un rapide survolement (survolage?) m’ a vite rafraichi la mémoire.

Raaah, va falloir que je les relise vite alors :smiling_imp:

Merci, je ne le savais pas ^^

Donc écoutez, moi j’ai aimé. Une série courte qui se laisse lire, avec une intrigue originale (un mec qui veut partir tuer la reine des ténèbres pour lui peloter les nichons, et toucher tous les lolos du monde, c’est pas courant…)
Les dessins sont bons (il faut l’avouer, certaines planches sont vraiment magnifiques) et certaines idées, à la base, sont vraiment innovantes.

Seul souci, sur 4 tomes, 3 sont bâclés. Le premier est bien, mais par la suite, l’histoire s’enchaîne trop vite, et est trop peu développée. De plus, comme l’a signalé je sais plus qui, il y a bien trop de personnages secondaires… Et puis la fin… é_è

Donc un bon manga, qui n’est pas un succès uniquement à cause de ses auteurs, mais aussi grâce à son originalité et son esthétisme… Malgré le fait qu’il puisse encore être rendu mille fois meilleur.

Même pas : le scénario est de Sendo Susumu (je n’ai pas trouvé trace d’un autre manga du même auteur)…
En revanche, il a fait Cyborg Jiichan G seul (mais sous le pseudo de Shigeru Hijikata).

Oui, je sais, la question ne date pas d’hier, mais je profite du réveil de ce thread pour préciser ce point…

Tori.

Tu m’apprends quelque chose.

J’étais vraiment persuadé qu’il l’avait fait seul !

Ben il est pas doué le Sendo Susumu alors…