BOND 25 (Cary J. Fukunaga)


(Photonik) #21

Très intéressant, ça !!!


(Jack!) #22

Ah, je n’arrivais pas à remettre son nom. Effectivement.


(KabFC) #23

Va t’il rester jusqu’au bout ?


(Ben Wawe) #24

C’est un peu sa grande chance de percer devant le grand, grand public.


(KabFC) #25

Mouais, True Détective fut tout de même une sacrée réussite, pas le petit succès d’estime.


(Ben Wawe) #26

Oui, mais ce n’est “rien” face aux retombées d’un Bond.


(sylvain cordurié) #27

Je ne sais pas…
Aujourd’hui, les créateurs de séries télé ambitieuses ont une telle aura…
Une grosse licence, c’est à la fois tentant et casse-gueule. Il y a un paquet d’auteurs talentueux qui s’y sont cassés les dents, parce que la pression du studio est trop grande.


(KabFC) #28

Ah bon ? Pour ma part je n’en suis pas sur. Comme le dit Sylvain, les grosses séries de nos jours ont une grosse aura, et de grosses retombés


(sylvain cordurié) #29

Oui. Il n’y a qu’à voir les sommes dépensées par Netflix pour avoir certains showrunners en exclu, pour contrer la venue prochaine de Disney sur le terrain du streaming.
Quel scénariste/réalisateur, si renommé soit-il, s’est vu proposé autant d’oseille pour bosser sur une grosse licence ?


(Photonik) #30

Un certain nombre, à mon avis. Je ne pense pas que JJ Abrams soit venu bosser sur la license “Star Wars” en tant que bénévole. :wink:

De plus, au cinéma, il peut y avoir un intéressement par rapport aux résultats au box-office pour le réal comme pour certains acteurs ; en cas de gros carton, c’est le jackpot. Pas sûr que ça fonctionne de la sorte à la télé.

D’autre part, Fukunaga, pour prendre son exemple précis, n’était pas le showrunner de “True Detective”. Si grande que fut l’aura de la première saison de cette série, les gens ont surtout retenu le nom de Pizzolatto, showrunner et scénariste quant à lui.


(sylvain cordurié) #31

Non, mais… :slight_smile:
D’abord, avant Star Wars, Abrams était déjà une valeur sûre. Peut-être pas au box-office, mais “créativement” parlant, il avait largement fait ses preuves.
Ensuite, sur Star Wars, il fait bien plus que réaliser. Il chapeaute un nouveau chapitre.

Mais même sur une licence comme Star Wars - sauf intéressement - je ne suis pas sûr qu’il ait été payé aussi grassement par Disney que Shonda Rhymes ou Ryan Murphy l’ont été quand Netflix les a recrutés.
On entre dans une économie folle qui explose les schémas établis, non ?


(KabFC) #32

Netflix c’est payé Micahel Bay et Ryan Reynolds pour leur prochain film tout de même.


(Ben Wawe) #33

Oui, les séries TV ont des retombées et une grosse aura.
Mais pardon dans le monde ? dans la majorité de la population ? dans toutes les tranches d’âge ?
Non.

Un Bond, c’est le produit ultra-populaire par essence : ça touche toutes les catégories, des geeks aux beaufs ; c’est au coeur de la fameuse culture populaire, et ça éclate autant les spécialistes que les spectateurs de TF1 du dimanche soir.

Oui, si Bond 25 est un succès, Fukunaga verra sa carrière exploser, plus encore que ce qu’il a eu après True Detective (où il n’était “que” réalisateur, pas l’âme/showrunner du truc).
Mais si Bond 25 échoue, son parcours sera plus compliqué - même s’il pourrait espérer un destin à la Marc Forster (Quantum of Solace), qui a néanmoins fait World War Z (gros succès malgré sa qualité).


(KabFC) #34

Ah, avec un service comme Netflix disponible partout dans le monde, ou même des séries comme Games of Thrones ? Ca touche tout le monde.

J’en doute plus que fortement, regardes ce pauvre Martin Campbell, sa carrière à pas décollé pourtant son james bond était une réussite. d’ailleurs si il y a bien une franchise qui n’a jamais lancé vraiment personne depuis Sean Connery c’est bien James Bond.

Cite moi un réal qui a été lancé via James bond ?


(Ben Wawe) #35

Après GoldenEye, Campbell a fait les Zorro.
Après Casino Royale, il s’est surtout vautré sur Green Lantern, qui l’a grillé.

Je ne dis pas que les Bond permettent de devenir des stars - mais permettent d’avoir accès à des projets plus importants, plus lourds, et donc d’obtenir la confiance des producteurs.
Ce qui n’est pas le cas, à mon avis, d’un projet comme True Detective.


(KabFC) #36

en tout cas ca a permis à Fukunaga d’avoir un bon petit endroit chez Netflix et sa série Maniac avec l’actrice la mieux payé d’Hollywood actuellement (Emma Stone). Ca reste pas mal je trouve.


(sylvain cordurié) #37

Sans parler de la liberté créative.
Pas sûr qu’un James Bond en offre autant que Netflix.
Mais ce n’est pas le débat…


(Oncle Hermes) #38

Le truc, c’est que le “très grand public” de “grosses licences”, il a généralement tendance à s’en foutre un peu, du nom du réalisateur. Il va voir “le dernier James Bond”, ou “le dernier Marvel”.

D’ailleurs même ici, entre “gens de bonnes compagnie” : en tout honnêteté, vous pouvez en citer combien de mémoire, des dix-huit réals de la franchise ? — Et pour que ce soit clair, je sais qu’ils sont dix-huit uniquement parce que j’ai checké Wikipedia avant de poser la question.


(Ben Wawe) #39

Oui, oui, je suis bien d’accord avec vous : Netflix offre plus de libertés et de champ d’action qu’un Bond.
Mais ça ne ramène pas autant de retombées envers les producteurs pour les gros films, et pour lancer d’autres choses par la suite. Pour tenir une franchise au cinéma, je doute sincèrement que les grosses boîtes confient ça à quelqu’un qui ne livre “que” des choses pour la TV ou Netflix.
Je peux me tromper, cependant ; les modèles évoluent rapidement.


(sylvain cordurié) #40

Sans chercher avant de rédiger cette liste (après, j’ai juste regardé si j’avais bon) ?
Plus ou moins dans l’ordre… Favreau, Del Toro, Leterrier, Ang Lee, Johnson et Johnston (avec lui, je triche un poil… je croyais qu’il s’appelait Johnson lui aussi), Whedon, les frères Russo, Black, Ang Lee, Raimi, Webb et Watts, Waititi (mal orthographié avant que je vérifie), Derrikson (j’oubliais un “r”), Gunn…
Les noms des réalisateurs de Thor 1 et 2 m’échappent… Je sais que le 2 est fait par un gars venant de Game of Throne, mais ça ne me revient pas.
J’en oublie quelques autres, mais ceux-là me reviennent facilement.

Maintenant, je fais le malin, mais il n’y a pas de quoi se la péter, hein.
Comme tu le dis, on est sur un forum de gens passionnés par le sujet.
Et par ailleurs, tu as raison. On me demande les noms des réalisateurs de James Bond, ça va être compliqué…