BUFFALO BILL : LÉGENDE ET POSTÉRITÉ (Jacques Portes)

BUFFALO BILL ET LE WILD WEST SHOW : LÉGENDE ET POSTÉRITÉ

[quote=“Decitre”]Au panthéon des héros américains, Buffalo Bill occupe une place de choix. Il est pourtant une facette de la légende que l’on connaît moins, celle de l’acteur à succès, génial inventeur d’une fascinante machine à divertissement : le Wild West Show. Pendant près de trente ans, ce spectacle haut en couleur régala petits et grands du monde entier par ses mises en scène d’attaques de diligence et de chasses aux bisons, son village d’Indiens, ses mythiques tireurs d’élite et ses habiles cow-boys.
Autant d’images qui seront reprises par les westerns. Richement documenté, ce livre retrace pour la première fois cette aventure au succès considérable, évoquant une époque où la fascination pour le Far West était à son apogée.

Date de parution : 09/11/2016
Editeur : Coédition Chêne/E/P/A
ISBN : 978-2-85120-878-1
EAN : 9782851208781
Format : Grand Format
Présentation : Relié
Nb. de pages : 192 pages
Poids : 0.954 Kg
Dimensions : 20,0 cm × 26,5 cm × 2,5 cm[/quote]

Voilà un ouvrage qui intéressera assurément Artemus Dada (mais je suis sûr qu’il connaît déjà son existence), ainsi que tous ceux que l’histoire américaine, la culture populaire et la notion de “frontière” titillent.

L’ouvrage propose une évocation du personnage dans sa dimension d’homme de spectacle et d’homme d’affaires, mettant en parallèle son destin et l’émergence d’une nouvelle société (américaine, mais pas seulement). C’est aussi de l’apparition des villes modernes (avec immeubles et métro) ou de l’émergence d’une presse à sensation qu’il est question. Le bouquin parle également du spectacle à Paris (installé à Neuilly, plus précisément) et de son grand succès auprès des Français, et s’attardent sur quelques figures hautes en couleur de l’Amérique (Annie Oakley, Wild Bill Hicock, Calamity Jane…).
En parcourant le texte un peu en diagonale, j’ai la vague impression qu’il est teinté d’une connotation hagiographique, mais bon, je lirai ça en détails plus tard. Ça ira vite : le livre est richement illustré (plein d’affiches, de cartes postales, mais aussi quelques photos…), de sorte que le texte, qui n’est pourtant pas réduit à portion congrue, n’occupe pas tant de place que ça.

Jim

Intéressant (merci pour l’info), une figure incontournable de la culture américaine AMHA.

Edit : j’étais justement en train de te remercier pour l’info.

De rien : je viens de poster deux discussions relatives à deux ouvrages qui pourraient intéresser les gens sensibles aux aspects “périphériques” des super-héros (même si, parfois, ce sont les super-héros qui sont périphériques, tout dépendant de la perspective). Deux bouquins qui peuvent constituer de très chouettes cadeaux de Noël (je n’ai pas hésité à me faire plaisir, dans les deux cas, car c’est pas tous les jours Noël…).

Jim