CABLE #1-5 (Gerry Duggan / Phil Noto)

Après le titre Image Horizon Infini et la mini-série Star Wars : Chewbacca, le scénariste Gerry Duggan et le dessinateur Phil Noto reformeront leur duo en 2020 pour une nouvelle série consacrée à (Kid) Cable.

Pourquoi pas.

Carrément.

Premier aperçu :

cable-interior1

cable-interior2

Source : www.cbr.com

CABLE #1

Written by: Gerry Duggan.

Art by: Phil Noto.

Covers by: Phil Noto, Skottie Young.

Description: Cable was a grizzled old veteran of the wars to save the future… and he will be again. But for now, he’s a young mutant living in paradise leading a life of adventure! Nathan Summers, son of two of the most powerful mutants on Krakoa, has a destiny leading the youth of mutantkind in rebellion… so why not start now?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: March 11.

Source : www.comicscontinuum.com

LOVE AND VIOLENCE!
When mutant babies are going missing, Cable takes it personally. Almost as personally as his love life…
It’s not easy dating five girls, even if they are clones.

Written by Gerry Duggan
Art and Cover by Phil Noto
Lettered by VC’s Joe Sabino
Hit’s shelves and digital platforms Wednesday 29 July 2020

Source : www.comicwatch.com

Très sympa’.
Gerry Duggan enchaîne intelligemment, en surfant sur quelques éléments vus ailleurs (la « passion » des Steford Cuckoos pour Cable), et en continuant ce qu’il a commencé dans le #1. Là, le jeune Nathan enquête sur la disparition d’un bébé Mutant avec Esme, mais est attaqué par les Space Knights, qui cherchent son épée. Cela créé des liens difficiles avec la police locale, avec Cyclope et Emma qui rôde, tandis que le vieux Cable avance aussi.
Il ne se passe finalement pas « grand-chose » ici, mais ça se lit bien. Le jeu des Cuckoos avec Cable est rigolo, les passages avec la police sont bons, les références aux bébés enlevés sont pertinentes, tant pour Cable et Cyclope, évidemment « impliqués ». Je suis peu passionné par le côté Space Knights, mais j’aime revoir le vieux Cable.
Rien de fou, ici, mais une lecture solide et plaisante, qui parvient à rendre le personnage intéressant, ce qui est une belle réussite. Phil Noto livre des planches solides, avec une atmosphère un peu irréelle qui convient bien à l’ensemble.

Une bonne petite série qui semble débuter, là.

D’ailleurs il fait aussi référence aux spectres dans son autre série mutante. Ya t’il un plan derrière ?

CABLE #3

Written by: Gerry Duggan.

Art by: Phil Noto.

Cover by: Phil Noto.

Description: Deadpool considers Cable one of his oldest and best friends. Cable hasn’t met Deadpool, yet. He’s in for a treat.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: August 19.

Source : www.comicscontinuum.com

Elle est bien sympa’, cette série. Et Kid Cable devient agréable à suivre.
On suit donc Kid Cable et Esme face aux anciens copains de Rom, tout énervés qu’il puisse utiliser l’épée de leur monde… mais aussi que Galador soit détruite, en fait. Les deux jeunes tentent de faire au mieux, négocient, et Kid Cable propose que les Spaceknights retournent dans le passé sur leur monde - avec le dispositif temporel présent dans le bras du vieux Cable, qu’il a tué. Sauf que le cadavre du vieux Cable a été pris par… Deadpool ! Une sacrée rencontre entre Wade et la version jeune de son grand ami (qu’il surnomme « Bable », sûrement pour Baby-Cable ; j’adore), pleine d’humours et de bons mots. La fin laisse envisager une belle avancée.
Et c’est cool, en fait. Gerry Duggan a longtemps écrit Deadpool, et c’est très agréable de le retrouver ici. Kid Cable est très sympa’ à suivre, sa « romance » avec les Cuckoos est rigolote et intrigante, et l’ensemble tient vraiment bien la route. Phil Noto illustre tout ça fort joliment, bien que l’ensemble soit souvent figé. Ah, et les annexes, où Cable demande à Deadpool de récupérer son corps, et Wade qui répond, c’est juste à mourir de rire.

Une série surprenante, drôle et qui ose aller dans des directions inattendues.
Vivement la suite.

CABLE #4

Written by: Gerry Duggan.

Art by: Phil Noto.

Cover by: Phil Noto.

Description: Ancient knights from another galaxy are targeting Cable… and he’s got no choice but to give them what they want!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 2.

Source : www.comicscontinuum.com

Et bien, j’en suis le premier surpris, mais cette série commence à devenir l’une de mes préférées de Dawn of X !
Gerry Duggan maîtrise très bien son récit et ses personnages, en assumant la continuité, en apportant de bonnes surprises, et en maniant un humour bienvenu.
Ici, Cable et Esme sont bloqués par les Spaceknights, mais Cable les piège (après un cours d’histoire sur Galador, et la découverte que les Spaceknights veulent s’en venger après avoir été enfermés dans ces corps robotiques). Il les piège en se disant qu’il faudrait que le bras bionique du vieux Cable ait une bombe… et le vieux Cable le savait, et l’a donc préparé avant sa mort ; qu’il a vue venir. Bon, c’est tarabiscoté, mais bon, voyage temporel. Bref, Cable les piège, s’en débarrasse, rentre sur Krakoa avec Esme, mais Emma les empêche d’aller plus loin et gronde Esme. Nathan a rendez-vous le lendemain avec une autre soeur, toutes en lien psychique quand il en rencontre une, et il rentre à la Maison Summers, pour dîner en famille, parce que son père ne veut pas qu’il grandisse trop vite.
Et c’est cool, en fait. Gerry Duggan surprend en utilisant les Spaceknights, inattendus mais pertinents avec leur aspect de cyborg. Cable fonctionne bien finalement avec cette épée, et la relation avec les Stepford Cuckoos est troublante, mais fun, drôle et touchante. Et le final avec les Summers continue de rendre ces relations un peu « bizarres », mais ça fonctionne.
Et c’est drôle ! Le jeune Cable est fun, piquant, boulet mais se rattrape aux branches. J’aime beaucoup. Phil Noto livre de très belles planches, avec une ambiance étrange et décalée qui est idéale.

Grosse surprise de continuer à autant aimer. Vivement la suite !

CABLE #5

Written by: Gerry Duggan.

Art by: Phil Noto.

Cover by: Phil Noto, Ivan Shavrin.

Description: X of Swords, part 8. A hand held aloft. A mystery in the stars. An ace up the sleeve.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Oct. 14.

Dernière partie, cette semaine, de X of Swords, et encore de qualité.
Gerry Duggan montre « la famille » Scott / Jean / Cable dans la station désaffectée du SWORD, qu’ils rallument grâce à l’épée du jeune Nathan. Mais ils découvrent que tous les agents du SWORD ont été exterminés par des créatures amenées ici par Saturnyne, sans qu’on sache pourquoi.
Ils s’en occupent, coupent de nouveau le Peak, reviennent sur Krakoa, et Scott & Jean s’organisent en secret avec Magik pour protéger Cable lors des combats.
Tout ça se lit bien, et est presque mignon dans la relation entre Cable avec Jean et Scott. « Presque », en fait, parce que si en effet tout fonctionne, tout est fluide dans cet amour parents-enfant, je reste « crispé » par la facilité avec laquelle Jean considère Cable comme son « fils », un terme qu’elle utilise très souvent.
Alors oui, Jean a élevé Cable dans le futur ; oui, par la suite, Jean « voyait » Cable comme quelqu’un de très proche, particulièrement durant la Révolution de Chris Claremont. Mais de là à l’appeler « fils »… bon, c’est un peu « trop » pour moi.
Maintenant, tout est fluide, dynamique, Kid Cable est agréable, Scott est bien écrit ici, et Phil Noto livre de très belles planches, avec une Jean magnifique et un Cyclope puissant.

X of Swords se poursuit très bien, et la série demeure très, très bonne.

Ce truc que tout le monde a enterré bien profondément au point de ne pas du tout le rééditer je crois :smiley:

Ouaip.
Mais il y a deux/trois costumes que j’aimais bien.

Ça ne fait pas tout.