CAPRICORNE t.1-20 (Andreas)

Discutez de Capricorne

Série « dérivée » de Rork, la saga de Capricorne reste, me semble-t-il, considérée comme mineure dans la perception qu’a le public de l’œuvre d’Andreas, marquée par des sommets de narration aussi virtuose qu’hermétique (Cyrrus / Mil) ou par la figure de son aventurier albinos.

Couv_21528

Pourtant, Capricorne aurait de quoi séduire les lecteurs de franco-belge comme les amateurs de super-héros.

Couv_7077

Le premier tome voit apparaître un personnage dont, très rapidement, il est dit qu’il devra renoncer à son nom, afin d’éviter de provoquer la fin de la ville et de l’univers qu’il abrite. Il devient ainsi « Capricorne », de son signe zodiacal. Dans ce premier volet, il fait la rencontre d’un libraire spécialisé dans les ouvrages anciens, assiste à l’incendie de sa boutique, explore la carcasse d’un dirigeable écrasé avec l’assistant dudit libraire, rencontre une organisation criminelle courant après un mystérieux artefact que convoite également « le dispositif », une autre organisation, cette fois-ci gouvernementale, doit se démener face à toutes ces troupes qui se bousculent dans un repaire souterrain, rencontre une créature faite d’énergie ayant imité l’apparence d’un humain (et lié à plusieurs personnages de la saga…).

PlancheA_7077

Complots divers, groupes séditieux, aventuriers et aventurières, super-pouvoirs, créatures inexplicables, autres mondes, énergies diverses, c’est du super-héros presque pur jus, reluquant vers des ambiances également prisées dans les pulps. Capricorne, avec son réseau d’assistants qui se constitue dans ce premier volet, a quelque chose d’un Shadow plus souriant, plus optimiste et moins manipulateur. À commencer par le grand nez, qu’il fourre toujours dans les affaires qui ne le regardent pas.

PlancheA_21528

Réputé pour ses intrigues à tiroirs où les non-dits rendent parfois l’abord difficile, Andreas signe ici une série d’aventure à l’accessibilité plus grande (preuve que cette réputation est un peu exagérée), et où les mystères se résolvent lentement. Certes en laissant parfois autant de questions que de réponses, mais n’est-ce pas le charme des feuilletons ?

Jim

810TdnUuSvL

Intégrale Capricorne - tome 3

Un objet aux pouvoirs inouïs âprement convoité par une bande de malfrats et une organisation gouvernementale sans scrupules, une mystérieuse source d’énergie qui libère un monstre assoiffé d’électricité, une riche héritière dotée de pouvoirs paranormaux et menacée de kidnapping, un sous-marin plongeant au point d’origine de lumières étranges qui émanent des abysses… Depuis qu’il est installé comme astrologue à New York, l’énigmatique Capricorne est continuellement confronté à des affaires insolites, des découvertes fantastiques et des ennemis implacables. La série-phare d’Andreas rassemblée en 4 intégrales.

Né en Allemagne, c’est pourtant en Belgique qu’Andreas suit les cours d’Eddy Paape et de Claude Renard, où il fait la connaissance de nombre de futurs grands du 9e Art. Après quelques histoires courtes, il entame sa première oeuvre marquante dans les pages du journal Tintin, « Rork ». Il y développe le style unique qui fera sa réputation : de longues sagas où tout semble connecté, et planifié très longtemps à l’avance, en ésotérisme et aventure. Graphiquement, cette singularité est encore plus marquante. En effet, Andreas est réputé pour sa qualité et l’originalité de ses découpages. Peu friand de gaufrier traditionnel, il n’hésite pas à expérimenter toujours plus en avant, capable de dessiner une page de plus de 300 cases, comme d’écrire un album muet. Ces dernières années, il s’est consacré essentiellement à ses deux séries phares, « Arq » et « Capricorne ». Et l’approche de la soixantaine ne l’empêche nullement de conserver la fraîcheur et le goût du risque qui définissent son oeuvre aussi excitante qu’exigeante.

  • Album: 264 pages
  • Editeur : Le Lombard (6 septembre 2019)
  • Collection : Intégrale Capricorne
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2803670380
  • ISBN-13: 978-2803670383
  • Dimensions du produit: 21,2 x 2,6 x 28,3 cm

Belle interview d’Andreas dans le dernier des Cahiers de la BD, qui évoque beaucoup Capricorne. On a aussi droit à quelques pages de Rork.

Faut que je reprenne le fil de mes commentaires sur la série, d’ailleurs…

Jim