CAPTAIN MARVEL (Anna Boden et Ryan Fleck)


(Jack!) #221

Un peu déçu. Je voulais lancer une blague misogyne* du genre “je n’ai pas vu Carol Danvers faire la vaisselle”. Et puis en fait, si. Avec Fury. Ftaghn !


*Ou complétement sogyne, je ne sais jamais


(Jack!) #222

Un grand studio qui a souvent été très chiche, pour ne pas dire insultant, dans l’exposition des seconds rôles féminins à l’écran. Je ne parlerais pas de la première apparition de Black Widow en bimbo dans Iron Man 2, mais on peut citer Natalie Portman et Rachel McAdams (et dans une moindre mesure Paltrow, Rebecca Hall ou Emily Van Camp) en “figurantes à sauver” qui n’ont pas grand chose à se mettre sous la dent (blague de seconde zone à éviter ici).

Je ne nie pas les quelques succès sur le sujet (la représentation de l’agent Carter par exemple) mais au final, c’est toujours un peu très en retard. Marvel ou pas.

Dans un ventre ?


(Blackiruah) #223

Et Wonder Woman ?


(Ben Wawe) #224

Complètement. Je crois que c’est le scénariste de Black Panther disait qu’on ne pourrait plus faire le premier Iron Man maintenant : Stark tellement misogyne, avec notamment le traitement de la journaliste, ne passerait plus. Idem, je pense, pour Iron Man 2, où Stark considère Natasha comme une chose à avoir.

Oui, Marvel est en retard - comme souvent les grands studios ou les grands ensembles. Ces derniers préfèrent attendre de voir si l’avancée prend, plutôt que de la devancer. C’est dommage, mais Marvel n’est pas le seul concerné.
Après… ils s’y mettent, enfin. En retard, mais ils y vont à fond en portant complètement le film et en faisant d’une femme son héros le plus puissant.

Roh.

Bien vu. La comparaison est légitime.
DC a battu Marvel sur ce coup, clairement. Après, lancer un film Wonder Woman, déjà ultra-connue, n’est pas la même chose que lancer un film Captain Marvel, qu’il s’agit d’imposer directement.
Et je trouve que Captain Marvel me semble plus pertinent dans son propos féministe, et tout simplement meilleur, que Wonder Woman (que j’ai aimé).


(Blackiruah) #225

Certes

Là pour le coup je ne partage pas du tout ton propos. Pas sur le fait que tu le trouves plus ou moins féministe qu’une autre oeuvre, parce que bon ça c’est subjectif et chacun a plus ou moins son avis là dessus. Mais je trouve que Wonder Woman a excellé et sublime son message par la symbollique et notamment une scène : la confrontation de Wonder Woman au front.

Et cette scène, elle a marqué la mémoire de tout le monde et elle symbolise à elle seule la grosse réussite de porter le message du féminisme. D’ailleurs, c’est l’un des gros défauts du film, perso je n’ai eu ce passage où j’ai frissonné, pas eu ce moment où j’ai été impressionné par la puissance de Captain Marvel (même quand elle détruit un vaisseau à elle seule, c’est fait de manière où ça parait banal…)

Mais bon je comprends… Ces passages ont été réservés pour mon chat.


(Blackiruah) #226

D’ailleurs y’a un truc que je n’ai toujours pas pigé dans le film :

Quelqu’un a tout saisi sur ses pouvoirs dans le film ? Ils ont l’air de dire que ça vient du dispositif dans son cou mais quand elle le court circuite ça fonctionne à fond. Je n’ai rien compris à ce niveau là (ni du comment elle le court-circuite. Du coup je me suis dit qu’elle a juste utilisé un max d’énergie et que le dispositif était un régulateur mais c’est vraiment pas clair…)


(Ben Wawe) #227

Je te rejoins aussi : la scène du front est superbe, et il n’y a pas d’équivalent dans Captain Marvel.
Mais, en inverse, Captain Marvel réussit ce que Wonder Woman n’arrive pas à créer - à savoir une héroïne crédible, humaine, “proche” du spectateur, qui peut s’identifier à l’histoire du personnage rabaissé et manipulé, qui doit toujours “prouver” sa valeur. Je trouve Carol bien plus sympathique et porteuse que Diana, trop “irréelle” et parfaite pour que je m’identifie à elle.
Après, oui, il manque une méga scène épique. Même si le combat contre la Starfore avec la chanson de No Doubt m’a beaucoup plu, et m’a emporté.

C’est ça, à mon avis.
Les pouvoirs ont été donnés par l’explosion du moteur. Les Krees la récupèrent, créent un régulateur/inhibiteur pour la brider, la contrôler notamment avec cette idée qu’ils lui ont donné ces pouvoirs.
Elle s’en libère quand elle prend sa liberté, en le faisant exploser en libérant sa puissance. Le régulateur ne tenait que parce qu’elle acceptait sa présence, acceptait que ses pouvoirs soient bridés.


(Jean-Marc Lainé) #228

Bon, je l’ai vu ce matin, et c’est super agréable.
Pour plein de raisons.
Déjà, c’est super de débuter le film dans un autre milieu que la Terre : la plongée, assez immersive, dans l’univers Kreee fonctionne super bien. Et je trouve ça audacieux.
Ensuite, l’aspect immersif s’étend au personnage central, que nous apprenons à découvrir par petite touche, en suivant l’enquête menée par les ennemis, et avec la sensation (confirmée plus tard) que les informations sont parcellaires et peut-être faussées. Bon point aussi. Ça évite le récit d’origine (ou du moins la structure basique du récit d’origine), et ça permet d’être au plus près de l’héroïne sans pour autant tomber dans le pathos gnangnan.
Ça marche tellement bien que l’arrivée sur Terre, située dans le “passé” de cet univers, est d’une fluidité sans pareille. Le premier lieu visité est un vidéo club ? Purée, que c’est astucieux, que c’est ingénieux. Bravo.
Tout cela mène aussi au fait que le film parvient à se montrer plus léger que, par exemple, les deux derniers Captain America et le Black Panther (au niveau politique) ou le dernier Avengers (au niveau dramatique). On est dans un registre action qui renvoie plutôt au premier Captain America ou aux deux Ant-Man, et personnellement, je trouve ça super agréable. C’est presque sans conséquence… si l’on se barre avant la première scène post-générique. Et j’aime ça.
Après, pour peu que l’on connaisse un peu l’univers cité, tout est prévisible : les retournements de situation, les révélations, même les blagues, les clins d’œil (le projet “Protector Initiative”) ou les scènes post-générique. Mais justement, c’est bien troussé, rapide, intense, souriant, et au final très agréable.
L’ensemble demeure lumineux (même lors des scènes d’explosion, même quand la poussière envahit l’image), et véhicule un message particulièrement sympathique en cette période où les discours de haine se répandent.
Globalement, très sympa.

Jim


(victor newman) #229

J’ai compris là même chose.


(Blackiruah) #230

J’ai eu la même analyse symbollique du coup avec l’affaire du régulateur mais comme je ne savais pas si c’était vraiment ça… Mais alors si on se base sur tes propos qui semble bien matché à ce qui se passe, ça signifierait que Carole tient ses pouvoirs du teseract alors… C’est mal barré face à Thanos ça XD


(Regulator) #231

Qu’est-ce que j’ai encore fait,nom d’une pipe taillé.


(Jean-Marc Lainé) #232

Je crois que ce moment est là aussi pour dire que l’important n’est pas là. L’important, c’est la construction du personnage, le fait qu’elle se libère (des liens, des entraves mentales, de son conditionnement, de son amnésie, de son statut d’arme…). Une fois que c’est fait, le reste est anecdotique.
Qui plus est, c’est aussi un moment où elle cesse d’être observée par ses proches. Elle est désormais observée par une autre civilisation, en gros elle vient de passer du statut d’individu à celui de force cosmique. La “caméra qui recule” a pour fonction de nous montrer ça.
En fait, dans la méta-construction qu’est l’univers Marvel au cinéma, ils viennent d’employer une technique éprouvée dans les James Bond, à savoir montrer la puissance du protagoniste. Sauf que dans James Bond, bien souvent, c’est pour lui opposer quelqu’un de plus puissant encore. Je crois que là, c’est la même idée. Créer une échelle des super-puissances cosmiques, quitte à la renverser dans le prochain chapitre.

Jim


(Ben Wawe) #233

Boah, c’est un pouvoir indépendant, du coup.
Mais j’aime l’idée que les Pierres d’Infini sont pour beaucoup au coeur des origines des forces en présence dans l’univers Marvel. Les Asgardiens en ont été les protecteurs/gestionnaires, les Stark ont travaillé dessus, Vision est issu de l’une d’entre elles, les jumeaux Maximoff aussi, Captain Marvel maintenant…
Tout ça donne une cohérence, des liens entre les personnages. Et ça fait une explication qui a du “sens”, dans le MCU, au-delà de bêtes accidents de passage.

La réaction des Krees est d’ailleurs très juste et bonne, là.
La seule logique, d’ailleurs, mais c’est aussi la réaction du spectateur ; “ha d’accord”, quoi.
D’ailleurs, à titre personnel, j’ai été plus emporté par Carol qui tape dans ses poings, genre “ok, on continue ?” que par la baston. Plus porteur, comme passage.


(Jean-Marc Lainé) #234

J’ai trouvé qu’il y avait plein de clins d’œil en direction de trucs des années 1990 (voire 1980), mais super discrets : Stargate, McGyver, Tron… C’est en général très léger, et ça tombe toujours très bien. Plutôt bien joué.

Philosophiquement, ça m’ennuie un peu : l’univers Marvel tel qu’il a été “improvisé” sur le papier est en fait un ramassis de gens plus ou moins malchanceux qui font contre mauvaise fortune bon cœur. Qui, pour reprendre l’expression américaine (je crois), font de la limonade quand le destin ne leur réserver que des citrons. J’aime ça. Les Gemmes (ou le Tesseract dans une moindre mesure) constitue un fil rouge qui, pour moi, prend plutôt les allures d’une corde de marine.
Après, ça ne m’empêche pas d’y trouver du plaisir.

(Tiens, à ce sujet, une première question : quelqu’un a en tête le parcours du tesseract dans le MCU ? J’avoue que je suis un peu perdu, et que j’ai pas envie d’aller vérifier…)

Farpaitement.

Ah tiens, j’ai une autre question : quelqu’un a eu le temps de bien voir (ou trouvé l’info par ailleurs) l’effigie que “Vers” dégomme dans le vidéo-club ?

Jim


(Adanedhel54) #235

Pour l’effigie c’est celle de True Lies (elle dégomme Schwarzenegger…), et concernant le Tesseract je reprends ce paragraphe qui résume très bien la chose du site Les Toiles Héroïques :

Dans Captain Marvel , nous assistons à la sixième apparition du Tesseract en ‘chair et en os’. Remettons tout dans l’ordre. En 1942, Crâne Rouge découvre le Tesseract en Norvège et commence à exploiter son pouvoir. Il tombe ensuite dans l’Océan Atlantique et finit par être retrouvé par Howard Stark ( Captain America : First Avenger ). En 1989, le Tesseract – confié au Projet P.E.G.A.S.U.S., sous l’égide du S.H.I.E.L.D. – est utilisé par Mar-Vell pour concevoir un moteur révolutionnaire. En 1995, il est retrouvé par Carol Danvers dans son vaisseau spatial en orbite autour de la Terre et avalé par Goose… avant d’être recraché sur le bureau de Nick Fury ( Captain Marvel ). En 2012, le Tesseract est sous bonne garde au Projet P.E.G.A.S.U.S. ( Thor ), avant d’être volé par Loki, puis mis à l’abri par Thor en Asgard ( Avengers ). Il se trouve alors dans la Salle des Trésors d’Odin, avant d’être sauvé de la destruction par Loki ( Thor : Ragnarok ). Le Tesseract est finalement récupéré et détruit par Thanos, qui en extrait la Pierre de l’Espace ( Avengers : Infinity War ). Faut suivre !


(Ben Wawe) #236

Je ne les ai pas tous vus, alors.

Je comprends. Mais j’aime bien l’idée que “tout soit lié”, moins dans une conspiration mais dans une accumulation de destins croisés.
Comme si les Pierres elles-mêmes, ou l’Univers, avaient voulu faire en sorte que les civilisations aient des “moyens de défense”, au cas où. Comme si Eternité avait géré ça, de loin…

Merci.
On peut aussi penser que Howard Stark en a fait la base de sa technologie Arc ; elle-même à la base de l’armure.


(Jean-Marc Lainé) #237

Merci : je n’ai pas eu le temps de reconnaître, et je n’avais pas cherché.

Stargate, c’est lié à l’entrée de la base, qui est très semblable. Sur le coup, j’ai cru que je faisais une fixette, mais quand j’ai entendu la blague de Fury sur ses talents de bricoleur, j’y ai vu une allusion à McGyver (ce qui est cohérent à cause de l’acteur commun aux deux séries). Quant à Tron, c’est visible sur les essais de costume, avec Monica.

Ce qui me fait penser à l’idée que les super-héros sont le système immunitaire de la Terre, idée qui, me semble-t-il, est apparue à l’occasion de Earth X et ses suites, non ?

Jim


(Regulator) #238

C’est bien dans Earth X


(Ben Wawe) #239

Merci !

Complètement.
Et ça n’aurait pas dû avoir de suite.


(Regulator) #240

Universe-X et Paradise-X sont si terribles?