CAPTAIN MARVEL : L'INTÉGRALE 1967-1974

208 pages… :roll_eyes:
Alors qu’ils auraient pu rajouter les 2 épisodes de 1972 (la série, qui se vendait mal, a été mise en pause après le #21 d’août 1970 avant d’être relancée fin 1972 sur un rythme bimestriel)…

N’achète surtout pas alors, malheureux !!!

142160557_10158842852929648_3612999527646564066_o

CAPTAIN MARVEL : L’INTÉGRALE 1972-1974
Auteurs : Starlin, Friedrich, Boring
Marvel Classic, 288 pages, 35,00 €
Jim Starlin arrive au scénario de la série Captain Marvel et en fait une série mythique, notamment en opposant Mar-Vell au terrible Thanos ! Un album contenant des épisodes essentiels, et deux histoires totalement inédites en France. Les Avengers sont de la partie !
(Contient les épisodes US Captain Marvel (1968) 22-33 et Iron Man (1968) 55, précédemment publiés dans JE SUIS THANOS, BEST OF MARVEL : LA MORT DE CAPTAIN MARVEL, AVENGERS : L’INTÉGRALE 1974, Strange 69-76 et inédits)
SORTIE LE 17 FEVRIER

Même s’il est « objectivement » moins abouti que sa prestation sur Adam Warlock (qui en est la suite à des tas de niveaux), je suis complètement gaga du run de Starlin sur « Captain Marvel ». J’y suis très attaché « sentimentalement » : premier Strange pour moi, c’était le 71 (avec Daredevil et Tagak, un perso complètement oublié, en couverture), et j’avais été traumatisé par l’épisode de Marvel contre la Chose, manipulés par le Super-Skrull et Thanos qui faisait une apparition totalement badass en fin d’épisode.

1 « J'aime »

Ah, la voilà la couv’ ; nostalgie…

image

1 « J'aime »

En parlant de Captain Marvel, en cherchant des trucs sur les voitures miniatures Corgi, je découvre que ce personnage… a eu droit à sa voiture !

image

Vous le saviez, vous ?

image

image

Jim

Pas du tout.
De tous les trucs absurdes… :slight_smile:

Lui non plus n’a pas échappé aux « hostess ad » (les pubs pour twinkies, qu’il vaut mieux éviter d’ingérer quand ils sont périmés d’après John McClane).

4756335-2950585700-28389

3349070-6730145912-28389

5a791d9ac308d_CaptainMarvel-ReturnsToEarth.jpg.61e3b4a7c71d21924b475c7a44155492

f2ef5a9cc26f0bc788fc6ad7234c7d63

c6d1c2b3bf35d12a3dbb288586cc43ca

604611a78480548c49ce59b2c6deb8a3

Marvel13

captainmar-vell6

captainmar-vell5

Ayant adoré les épisodes de Warlock par Starlin et vu l’enthousiasme de Photonik je vais me laisser tenter

Je croyais qu’il n’était apparu qu’à une seule reprise mais en fait non, comme le prouve l’une des couvertures de ce triptyque dans Defenders 62-64 (« Dollar Bill’s Documentary Disaster »).

Defenders_Vol_1_63

Je crois que tu ne seras pas déçu.

Jim

« Misère ! C’est la puce géante mangeuse de marchés aux puces ! »
Euh… ?
Ça, c’est du monstre digne de Captain Marvel !

Tori.

Moi, je dis que tous ces super-vilains improbables devraient être réintégrés dans la continuité. Voilà. Na.

Jim

Oui, j’avais fait des recherches justement pour savoir si le personnage est un « one-shot » ou s’il était apparu par ailleurs, et j’étais tombé sur cet arc des Defenders, farci de seconds couteaux. C’est écrit par l’excellent David Anthony Kraft, auteur dans le même titre de l’excellente « Scorpio Saga », que j’adore depuis la plus tendre enfance…

Par déduction des parutions dans « Strange », les n° 22-23 « inédits » ne le sont pas. Panini les a traduit dans la Collection Hachette « Le Meilleur des Super-Héros Marvel » n° 25.

Ah, oui, tiens.
Donc, aucun inédit.

Tori.

Ça nous rajeunit pas tout ça.

C’est clair. Même si je suis pas aussi vieux que le numéro en question… Je l’ai découvert 10 ans plus tard.

ça, ce n’est pas forcément lié à l’age. :wink:

Ben je veux dire par là que j’existais pas à l’époque de la sortie du numéro en question. :wink: J’avais six ans quand je l’ai lu. Et avec ce fameux épisode de « Captain Marvel », je me prends direct dans la face un numéro farci d’action absolument dantesque (la baston entre la Chose et Cap’ reste une de mes favorites du genre), un méchant carrément flippant et une fin très dark où le héros est d’emblée dans une mouise noire. Franchement impressionnant.
Tout le sommaire de ce Strange était fabuleux. Le « Spider-Man » de Lee et Romita (avec Marko, l’Homme-Montagne, sous-fifre de la Maggia), grande époque, « Iron Fist » par Larry Hama aux crayons si je me souviens bien (dans une ambiance très dark là aussi, avec cette histoire de vengeance et ses sectes d’assassin), et le « Daredevil » de Colan avec un épisode sublime sur le plan graphique… Une sacrée période pour la revue.

1 « J'aime »