CARNAGE À LA TRONÇONNEUSE (Hiroshi Sakurazaka / Kagura Uguisu)

Discutez de Carnage à la Tronçonneuse

La critique de Carnage à la Tronçonneuse par corinne est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique de Carnage à la Tronçonneuse T.1 (Simple - Soleil) par Sherryn est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Euh, non, c’est tout le contraire : c’est du WTF destiné à faire rire (et qui marche plus ou moins…). Sincèrement, tu penses vraiment que les auteurs cherchent à émouvoir en inventant des débilités du genre le gros papy texan ultra-cliché avec un accent pas possible, où ce fameux apprentissage de l’art de la tronçonneuse, qu’on se transmet de génération en génération façon technique secrète de samourai ? :mrgreen:

Pareil pour ça : les réactions extrêmes et pas réalistes de l’héroïne, bah c’est clairement fait exprès pour créer le décalage et rendre le truc plus WTF.

'fin, l’ensemble du one-shot, c’est du gros n’importe quoi à ne jamais prendre au sérieux, et qui s’assume comme tel. Les rebondissements vont clairement dans ce sens dès le début, et tout est fait ainsi, y compris le trip autour de la meilleure amie de l’héroïne. Reprocher l’absurdité de l’histoire alors que c’est l’essence-même de ce manga, c’est passer complètement à côté du but avoué des auteurs.

Après, il y a des points où je suis d’accord avec toi, à commencer par la note : c’est tellement bizarre et inattendu au vu du titre (on s’attend à une boucherie, on a tout sauf ça, la tronçonneuse apparaissant à la moitié du tome et les scènes de découpe étant expéditives et même pas gores) que beaucoup n’accrocheront pas, à mon avis.

Et puis il faut adhérer au ton adopté, pas forcément facile à appréhender. Personnellement j’aime bien ce genre de truc, très pince-sans-rire, où le ton très sérieux cache tout juste une avalanche de grosses conneries.

Bref, celles et ceux qui espèrent de la boucherie, ne vous fiez pas au titre, car il n’y a pas de carnage. La tronçonneuse n’arrive qu’à la moitié du tome, et les scènes de découpage sont à peine montrées.

En fait, quelque part, le titre est mensonger. Carnage à la tronçonneuse est un bon petit nanar qui donne beaucoup moins dans le gore que dans le gros WTF, mais qui s’assume totalement et parvient même à tout expliquer, à trouver une certaine cohérence dans son n’importe quoi. La conclusion est nourrie au LSD, c’est pas possible autrement (comment prendre ça au sérieux, franchement ? :mrgreen: ). Je me suis bien marré car je suis entré dans le trip grand-guignolesque des auteurs, mais après, c’est assez pauvre, y compris côté dessins, et il faut vraiment entrer dans le trip, ce qui n’est à mon avis pas gagné.

La critique de Carnage à la Tronçonneuse T.1 (Simple - Soleil) par Poison Lady est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’avais un doute mais maintenant c’est sûre, je passerais à côté sans aucun regret.