CARTER CONTRE LE DIABLE - Glen David Gold (Michel Lafon)

[quote]Présentation de l’éditeur
*Entre 1890 et 1930, le divertissement était l’apanage des hommes de scène, des gens du cirque et des prestidigitateurs qui ravissaient les foules, captivées par les prouesses d’agilité, d’imagination et de courage de ces amuseurs professionnels. Glen David Gold nous entraîne sur les traces de Charles Carter, dit « Carter le Grand », l’un des illusionnistes les plus réputés de l’âge d’or de la prestidigitation. Si le héros du roman a bel et bien existé, le récit est une œuvre de fiction, qui joue avec l’histoire comme Carter avec ses artifices et nous grise de mystifications et de rebondissements. Le rideau se lève à San Francisco, où Carter bénéficie de l’aimable concours du président des États-Unis, Warren Harding, pour un numéro exceptionnel qui terrorise le public. Comble de malchance, deux heures plus tard Harding trépasse mystérieusement dans sa chambre d’hôtel. Plutôt que de risquer le lynchage, le magicien prend la fuite et laisse les agents perplexes : comment venir à bout d’une enquête quand on a face à soi un génie du trompe-l’œil. *[/quote]

nouvelle édition chez Super 8 le 17 avril

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41ZCweIckhL.AA160.jpg

Je l’ai lu il y a pas mal de temps, et j’en garde un excellent souvenir.

la chronique la plus courte,facile et évidente que j’ai eu à écrire pour un livre: tout simplement magique!!!

Je l’ai chez moi;je ne l’ai toujours pas lu.

Honte à moi…

[quote=“barney stinson”]nouvelle édition chez Super 8 le 17 avril

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41ZCweIckhL.AA160.jpg[/quote]

Il paraît que la traduction a été revue et corrigée ?

Jim

c’est ce qu’on m’a dit aussi