Castaka volume 1 (Les Humanoïdes Associés)

Après Les Méta-barons, Alexandro JODOROWSKY revient aux origines de la série en présentant l’histoire de Dayal Castaka, premier de la lignée qui donnera naissance aux méta-barons. Ici, GIMENEZ est remplacé par DAS PASTORAS, sans que l’on ait jamais l’impression de changement. Ainsi, ce tome se place dans la continuité parfaite de la série. Là où le bât blesse, c’est que l’histoire ne décolle jamais vraiment. On s’attache ainsi assez peu aux personnages, d’autant plus que Dayal n’arrive vraiment qu’à la moitié du tome passée. En résulte une impression étrange… celle de survoler l’histoire sans jamais y plonger; à plus forte raison quand les événements s’enchaînent pour bouleverser la vie des personnages. Au final, les auteurs signent ici un tome sympathique, mais qui ne prendra certainement toute sa dimension qu’une fois le suivant lu… Mais encore faut-il que celui-ci soit sur les rails ?