Casterman propose Mirai Nikki en version numérique sur IZNEO

Casterman est le premier éditeur français à obtenir les droits numériques d'un manga d'un éditeur japonais.

[Lire la news sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/11034/casterman-propose-mirai-nikki-en-version-numerique-sur-izneo.html)

C’est clair que ça reste trop cher à mon goût pour un contenu virtuel…Pour moi la version numérique est un petit + que j’aimerais obtenir gratuitement pour l’achat d’un tome physique par exemple.

Mais acheter la version numérique à ce prix c’est franchement discutable.
Et ne parlons pas du prix de la location…

1,99€ par tome ( pour la location ) et 25,87€ pour 13 tomes … ben en faite, y a pas de réduction c’est dommage.

Sinon, je plussoie Skeet sur les tarifs qui sont, je trouve un peu trop élevés pour une parution numérique.

Perso même si le tarif baissait, je resterais au bon vieux format papier, je suis pas fan de ce format que je laisserais plutôt pour les animes.
Avoir l’oeuvre physiquement chez nous, c’est quand même un gros plus.

Il est clair que ce n’est pas avec ces tarifs que le manga numérique fera une percée en france.

Obtenir gratuitement la version digitale pour l’achat de la version papier ?
Même si le tarif baissait je n’achéterais pas…

C’est à se demander pourquoi vous perdez votre temps à réagir à cette news.
C’est surtout à cause de ce genre de commentaires que le numérique peine à percer.

Pour acheter des énièmes version de mangas ou d’animes en ultimate collector, là ça se bouscule au portillon dans la communauté des anime fans.

Par contre dès qu’il s’agit de changer des habitudes, on a plutôt l’impression d’avoir à faire à des vieux papys qu’à des otakus.

Cette édition numérisée est une aubaine. C’est la première série récente d’envergure publiée en français et lisible sur l’iPad. Et le travail est bien fait. Définition parfaite. Ergonomie simplissime et facile. Version numérisé lisible aussi bien sur ordinateur que sur iPad ou mobile.

Et pour 4.99 euros !
Trop cher ?!? Que ne faut-il pas lire ?
De toute évidence, à part gratuite aucune version numérisée ne vous satisferait.

Alors pour changer un peu des éternels râleurs face au numérique, je dis merci à Izneo.
Je prends un immense plaisir à lire Mirai Nikki sur mon iPad.

Et j’espére que d’autres titres suivront afin que je puisse enfin abandonner ma bibliothèque papier en bibliothèque numérique.

Car il existe des fanas de mangas qui aiment les mangas avant tout sans se limiter au support. Rien que pour ça et que pour les éditeurs qui sont derrière cette initiative continuent sur cette voie, je les remercie et les encourage.

Pourquoi offrir la version numérique pour l’achat du support physique? Le monde du cinéma le fait bien pour la plupart des films en BR ou DVD afin de lancer le système.

La BD numérique en France n’en est qu’à ses balbutiements mais pour le moment l’envol n’est pas prêt de se réaliser tant que des tablettes à faibles coûts et avec une bonne qualité d’affichage sans rafraîchissement ne voit le jour mais également tant que l’on vendra une version numérique quasiment aussi chère qu’un support physique; mais aussi, et principalement, tant que l’on n’aura pas réglé le problème de l’interopérabilité et de la récupération du matériel dématérialisé, le prêt et la revente (oui oui c’est possible et à mon sens largement viable).

Pour ces raisons, et aussi des problèmes de générations et de réticence des consommateurs à l’égard du tout numérique, cela n’est pas demain que les ventes numériques atteindront ne serait-ce que 5% des ventes du secteur

L’avenir n’est à mon sens pas du côté des tablettes liseuses, matériel déjà dépassé.

L’avenir est certainement entre les mains de Google avec Android et surtout Apple avec l’iPad.
Il y a cinq ans à la sortie de l’iPhone, personne n’y croyait alors que les parts de marché de l’iPhone et de l’iPad sont aujourd’hui colossales.

Là où certains clamaient haut et fort que les applications à télécharger sur un smartphone n’avaient pas d’avenir, le terme “app” est désormais rentré dans le vocabulaire courant.

Et nombreux sont ceux qui commencent à penser tout immatériel.

Et ceux là n’ont que faire qu’on leur offre la version numérique pour l’achat de la version papier. Ils ne veulent déjà plus d’une version papier.

C’est une tendance qui s’installe certes doucement mais sûrement. Et le manga n’y échappera pas.

Loin de moi l’idée de crier à la mort du papier mais les commentaires des anti-numériques qui de toute évidence sont pro-papier par principe, ça commence à bien faire.

Allez lire Mirai Nikki sur un iPad et vous verrez que la qualité est bien au rendez-vous. Et pour qui n’a pas payé la version papier, 4,99 euros ne me paraît pas aberrant.

L’interopérabilité est complète sur Izneo. Et la question du prêt et de la revente ne se posera plus d’ici quelques années. La jeune génération se fiche pas mal de posséder. Ce qu’elle veut c’est du droit d’accès.

La jeune génération se fiche de posséder mais ce qu’elle veut c’est ne pas payer donc pour cela il faut arriver à faire évoluer les mentalités. C’est pour cela qu’à mon avis pour lancer le numérique il faut arriver à faire des concessions.

Quant aux tablettes, je ne parlais pas forcément des liseuses mais bien des tablettes type Ipad, Playbook ou autre mais avec une technologie améliorée car sincèrement tant que le rafraîchissement ne sera pas des plus faible possible cela ne sera jamais “agréable” de lire sur une longue durée quelque chose.