Cat Street - Manga

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Avant même ça sorti je voulais l’acheter et franchement, je n’ai pas été déçu.

Les personnages sont tous très attachant et arrive tout de même a s’extérioser malgrè leur différente névrose (dont certaines assez dures quand même)

Le dessin et l’édition m’ont aussi plus.

Bref, comme Opa, un bon petit 9/10 sans aucun soucis.

oui je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre je dois dire avec ce titre et j’ai été agréablement surprise! je suis vraiment emballée par ce titre qui se révèle d’ailleurs tout aussi bon dans le second tome!

J’ai aimé également ces 2 1er volumes. L’histoire se déroule tranquillement, en douceur et on suit l’évolution Keito vers un retour au monde extérieur.
Par contre je trouve que ce que l’auteur nous raconte au début du 1er tome pour expliquer les raisons du traumatisme de Keito m’a paru trop léger. Enfin je veux dire que vu ce qui est expliqué ça ne me paraît pas justifier un tel traumatisme. Mais c’est une question de perception personnelle.

je pense que c’est une accumulation pour le personnage de Keito qui a toujours été poussée par sa mère pour être la meilleure, alors qu’elle voulait mener une vie normale. Et au final, quand elle pense enfin avoir une amie, elle se rend compte que tout cela n’était qu’un mensonge, que toute sa vie jusqu’ici n’avait été qu’une farce en somme. Pour une fillette ça peut provoquer une cassure nette dans sa confiance et sa perception de l’autre, sans parler de l’égo qui en prend un sacré coup!

Oui je suis tout à fait d’accord avec ton interprétation Opaline. Sa mère qui la pousse, le rejet des autres puis de celle qu’elle croyait son amie, pour une fillette il y a de quoi être traumatisée. Mais ce qui m’a “gênée” c’est la façon de le présenter par l’auteur. Ca se déroule très vite au début du 1er volume et je n’ai pas eu le temps m’attacher à la petite fille pour la plaindre. Je comprends parfaitement son malheur, mais l’évolution vers sa rupture avec le monde extérieur a été un peu survolée pour moi.
Mais ça ne m’a pas empêchée de vraiment apprécier la suite de l’histoire.

je pense qu’on a apprendra peut-être par la suite. La série ne compte que 8 volumes donc peut-être aussi que Yoko Kamio veut aller directement à l’essentiel. :wink:
mais il est sûr que ce serait dommage que l’on ne voit pas plus l’enfance de l’héroïne. ^^

JE suis d’accord avec Opa. Je pense que l’auteur fera des Flash back volontaire par la suite afin de renfoncer certains éléments de l’histoire.

Cat Street s’avère moins dynamique et loufoque que Hana Yori Dango, mais la série ne perd rien à passer à la crédibilité, bien au contraire. Le graphisme embelli de Yoko Kamio sert des sentiments toujours aussi joliment mis en avant, avec une galerie de personnages (essentiellement masculins et charmants) déjà pourvus d’un fort caractère, et qui ne demandent qu’à s’approfondir. Ce tome se laisse dévorer sans qu’on voie le temps passer et l’on a hâte de bondir sur le suivant.
8/10

J’adore beaucoup cette œuvre elle est fraiche et se sujet n’est pas beaucoup a bordée.
Cette histoire et très émouvante elle nous parle des choix qu’ont doit faire dans la vie mais par contre au 2 dernière tome je trouve que c’est passage était inutile.