CATEGORY III: SEXE, SANG ET POLITIQUE À HONG KONG (Sévéon)

Une interview fort instructive de Julien Sévéon, non pas sur le livre d’Oshii qui nous occupe ici, mais sur un autre consacré celui-là aux fameux “Catégorie III” hong-kongais, c.a.d. les films là-bas interdits aux moins de 18 ans. Un sujet auquel j’y connais que pouic, mais le bougre se montre convaincant : il m’a donné une envie folle de voir “Story of Ricky” et “Electrical Girl”…

J’avais lu un dossier sur la catégorie III dans un magazine dédié au cinéma d’extrême-orient, lancé par Julien Sévéon d’ailleurs:

Faudrait que j’essaye de le retrouver si je l’ai toujours pour scanner l’article en question, mais je me souviens qu’il évoquait Ebola Syndrome entre autres.

Si tu trouves pas, je chercherai, je l’ai aussi ce numéro ([size=85]mais où??? Ça nécessitera des fouilles archéologiques !^^[/size]). :wink:

Oui, je l’avais lu aussi à l’époque ce dossier. J’en avais retenu moi aussi que le fameux “Ebola Syndrome” était un peu le mètre étalon du genre, en quelque sorte. Un pote aux goûts très sûrs m’en a en tout cas brossé un portrait flatteur, de ce film…

A noter que le premier rôle est tenu par Anthony Wong, bien connu des amateurs de cinoche hong-kongais (“Time and Tide”, “Infernal Affairs” bien sûr, etc…).

Les seuls “catégorie III” que j’ai vu sont des courts ou moyen-métrages d’horreur bien gorasse, comme “Mermaid in a Manhole” et ce genre de joyeusetés. Je n’ai pas trouvé ça excellent du tout, sauf à tester les limites de la tolérance de son estomac devant un écran (comprendre : c’est vraiment craspec).
Mais Sévéon explique justement dans l’interview ci-dessus qu’on aurait tort de croire que les “catégorie III” s’arrêtent à ce type de films…

D’ailleurs, je n’imaginais pas que le diptyque Election de *Johnnie To *rentrait dans cette catégorie, visiblement pour avoir dépeint les liens qui unissent les triades et les politiques. Faudrait que je vois ces films, j’avais beaucoup aimé Breaking news du même réalisateur, un polar nerveux superbement filmé.

Je l’ignorais aussi.
“Election” d’ailleurs, c’est excellent. J’aime beaucoup “Breaking News” et notamment la virtuosité de To à composer des plans-séquences de malade, à rendre vert le De Palma de la grande époque, mais c’est presque un film mineur dans sa filmo, je crois.
Je te conseille aussi “Exile” assez représentatif de la veine “stylisée” de To, et pourquoi pas “P.T.U.”, un chouette exercice de style (un polar reposant sur un pitch à la “After Hours”) qui comprend son lot de scènes mémorables (les cages)…

J’ai pris le coffret rassemblant Exilé, Election 1 et 2, Sparrow et Filatures (produit par To mais réalisé par le scénariste responsable des scripts d’Election, entre autres). Je compte prendre PTU aussi, j’aime bien le pitch de départ et l’unité de temps et de lieu (le film se déroulant sur une nuit à Hong-Kong).

Non.


Cent fois non.

Façon de parler, parce qu’en fait je partage ton avis : le De Palma de l’époque est imbattable…

[quote]CATEGORY III : SEXE, SANG ET POLITIQUE À HONG KONG
*Auteur : Julien Sévéon
Numéro ISBN : 978-2-917339-03-9
Collection : moviebazaar
Nombre de pages : 336
Format : 21 x 27,5 cm
Photos : N&B et couleurs
Prix : 33 €

Créée dans les années 80, la Catégorie III est la marque de la censure hong kongaise interdisant un film aux moins de 18 ans. Devenu un genre à part entière avec ses producteurs stars, ses acteurs culte et ses films transgenre, elle a donné naissance à un véritable renouveau du cinéma hong kongais en produisant des œuvres sans concession. Qu’il s’agisse des dizaines de films d’exploitation à tendance pornographique, des films gores ultra violents très engagés politiquement face à la Chine ou des premières productions mettant en scène des amours homosexuelles, l’auteur analyse en profondeur la richesse et la profusion de la Catégorie III (filmographie commentée conséquente, photographies inédites de tournage…).

Passionné par le cinéma et tout particulièrement ses aspects les plus méconnus et étranges, Julien Sévéon est un collaborateur régulier à Mad Movies, rédacteur en chef de Score Asia et feu Mad Asia, ainsi que des numéros spéciaux Grindhouse et Cinémas d’Asie. Il est par ailleurs l’auteur du livre Le cinéma enragé au Japon. *[/quote]

Lien :
Le site de l’éditeur : www.bazaaretcompagnie.com