CHANCE (Saisons 1-2)

[quote]Série créée par Kem Nunn (d’après son propre roman homonyme) et Alexandra Cunningham


Avec : Hugh Laurie, Lisa Gay Hamilton, Ethan Suplee, Stefania Owen, etc.
Nationalité : Américaine
Genre : Drame, Thriller
Statut : (2016) En production (2 saisons de 10 épisodes chacune de prévues)
Format : 45 minutes[/quote]

Neuropsychiatre de San Francisco, le Dr Eldon Chance est aspiré dans un monde violent et dangereux où maladie mentale, erreurs d’identités et corruption policière se mêlent.

« Quand on dîne avec le diable, il faut se munir d’une longue cuillère. »

…. [size=150]À[/size] la fin du premier épisode, Eldon Chance (Hugh Laurie) semble être sorti premier d’un concours de circonstances : neuropsychiatre à San Francisco il rencontre une patiente – victime d’un mari violent (?)– et un ancien combattant (?), spécialiste en ferronnerie et adepte d’une « philosophie » simple et rude.

…. C’est le nom de Kem Nunn qui m’a intéressé dans cette nouvelle série télévisée.

S’il est le co-créateur de la série (pour le moins) atmosphérique John from Cincinnati, et s’il a été le collaborateur de David Milch sur Deadwood, c’est pour ma part le romancier qui m’a surtout marqué. Auteur de l’excellent **Surf City ** ou encore de Le Sabot du diable, où il mêle (surtout dans le premier) polar noir et (dans les deux) le surf, ses ouvrages (rares) m’ont suffisamment captivés pour qu’à chaque fois qu’il se trouve impliqué dans un projet dont j’ai connaissance je m’y intéresse.
Et la série Chance, inspiré de son propre roman, n’y déroge pas.

Une habitude dont je peux me féliciter tant le premier épisode tire son épingle d’un jeu que l’on pouvait croire truquer.
En effet, Hugh Laurie ayant déjà interprété ce genre de personnage avec le succès que l’on sait.

Je me demande d’ailleurs dans quelle mesure le choix du rôle principal, en regard du résultat (certes limité au premier épisode) ne découle pas d’une stratégie.

(***À suivre ….***)

Le teaser de la saison 2 :

Pas de saison 3 pour Chance.