CHANTS DU CAUCHEMAR ET DE LA NUIT - Thomas Ligotti (Dystopia)

https://i0.wp.com/imageshack.com/a/img661/6310/iw6Y5z.jpg

[quote]

Recueil de nouvelles choisies, présentées et traduites par Anne-Sylvie Homassel.

Détails sur le produit

Broché
Editeur : Dystopia (13 octobre 2014)
Collection : Workshop
Langue : Français
ISBN-13: 979-1091146135
ASIN: B00NG7IPYW
Dimensions du produit: 17 x 2 x 12 cm [/quote]

Peut-être que ceux d’entre vous qui ont dévoré, enthousiastes, “True Detective” l’an passé s’en souviennent : l’auteur Nic Pizzolatto avait fait, à la fin de la diffusion de la série, l’objet d’une polémique. Il se serait en effet inspiré un peu trop ouvertement d’un auteur américain, spécialisé dans le fantastique et l’horreur, vivant reclus tel Lovecraft ou Stephen King, quasi inconnu du grand public. Cet auteur, c’est Thomas Ligotti, et il est considéré par les spécialistes comme le secret le mieux gardé de la littérature horrifique contemporaine. Un auteur dont le travail est paraît-il d’une noirceur absolue, d’un pessimisme radical, et d’une grande puissance littéraire.

Pizzolatto, beau joueur au final, reconnaîtra sa dette à l’égard de Ligotti, insistant notamment sur l’influence de l’essai radical de l’auteur, “The Conspiracy against the Human Race”, sur son show (il faut dire que certaines répliques de Rusty en sont directement tirées, presque au mot près…).

A l’exclusion d’une ou deux nouvelles perdues dans des anthologies qui commencent à remonter un peu, le travail de Ligotti était tout simplement inédit en VF. Cette lacune est désormais comblée avec ce petit recueil d’une douzaine des nouvelles du Maître, en espérant que d’autres suivent incessamment. Peut-être peut-on aussi espérer, soyons fous, de voir la traduction de son unique roman “My Work Is Not Yet Done” (Ligotti préfère travailler dans le format nouvelles, qui constitue l’essentiel de son oeuvre)…
En attendant que je vienne donner mon petit avis sur cet auteur (j’ai vraiment hâte de lire ça), jetez donc une oreille à l’émission “Mauvais Genres” en partie consacrée à Ligotti, avec sa traductrice en invitée de marque (qui n’aime pas “True Detective”, manifestement) :
franceculture.fr/emission-mauvais-genres-a-hue-et-a-diable-sylvie-granotier-thomas-ligotti-sheridan-le-fanu-2014-12-2

Et pour les fans de comics, sachez que Grant Morrison présente le travail de Ligotti comme une des influences principales de son futur “Nameless”, un titre horrifique dessiné par Chris Burnham…

je note ça dans mon carnet d’achat