CHÂTEAUX BORDEAUX t.1-9 (Corbeyran / Espé)


(damss) #1

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary


(stef216) #2

Une saga dont on sent les prémices et dont on attend la suite avec impatience. Très bien documenté sur le monde du vin, ce premier album nous met “l’eau à la bouche”. Tout y est. Qualité du dessin, scénario alléchant avec la jolie héroïne qui découvre le monde sans pitié des guerres de clochers, des manoeuvres sournoises et des éternels problèmes de succession. Espé m’a confié que le numéro 2 serait plein de rebondissements. J’attends donc avec impatience…


(damss) #3

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary


(damss) #4

La critique de Châteaux Bordeaux T.3 (simple - Glénat) par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary


(vedge) #5

La critique de Châteaux Bordeaux T.5 (simple - Glénat BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary


(vedge) #6

La critique de Châteaux Bordeaux T.7 (simple - Glénat BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary


(Le Doc) #7

9782344005859-L

Châteaux Bordeaux - Tome 9

Les Primeurs

Passions au cœur du Médoc

Janvier 2009. Alors qu’Alexandra et Nicolas filent le parfait amour, l’héritière des Baudricourt finalise l’assemblage du vin qu’elle a fait cultiver sur l’île du domaine familial. Un nouveau défi de taille dans son parcours pour redorer le blason familial, mais qui n’est rien comparé à ce qui l’attend pour les mois à venir : en effet, Alexandra est enceinte ! L’infâme Bourgeau, lui, court toujours, bien décidé à prendre sa revanche sur la famille Baudricourt depuis qu’il s’est fait évincer du domaine… Paiera-t-il un jour pour ses crimes ?

Découvrez la conclusion de la saga Châteaux Bordeaux ! Une page se tourne sur cette grande fresque familiale placée sous le signe du vin, qui a autant séduit les amateurs de grands crus que les néophytes.


(Jean-Marc Lainé) #8

Neuf tomes sur le pinard. Ça me sidère.

Jim


(FC powaaaa) #9

Faudrait pas que ça te saoule !


(Jean-Marc Lainé) #10

rimshot


(とり) #11

Les Japonais ont fait mieux : 44 tomes des Gouttes de Dieu, soit environ 8500 pages sur le pinard.
Ça peut donner le tournis.

Tori.


(FC powaaaa) #12

L’Universalis sur le pinard … épatant !


(Jean-Marc Lainé) #13

Oui, je connais de nom seulement, mais je suis quand même sidéré.

Jim