CHECKMATE #1-6 (Brian Michael Bendis / Alex Maleev)

Checkmate-4-1-scaled

Leviathan has arrived. They have followers and agents all over the globe. What is the secret behind Leviathan’s power? The all-new…Checkmate! A collection of the most dangerous spymasters must team up to take back the world. Who is the secret hero behind Checkmate?! Guest-starring Superman!

Written by: Brian Michael Bendis
Art by: Alex Maleev, Dave Stewart

3.99
On Sale Date:
Sep 28 2021
Page Count:
32

Checkmate-4-4-scaled

Checkmate-4-5-scaled

Tout ceci m’ennuie terriblement.
Brian Michael Bendis et Alex Maleev essayent de rendre leur saga intéressante, en montrant de la bagarre, en lançant des pistes sur le contrôle par Leviathan de ses troupes (notamment Guardian ici, envoyé avec Merlyn sur le satellite de la Justice League, où ils affrontent Manhunter et Green Arrow). En montrant que Lois Lane a bien un frère, Leonardo Lane tandis que Leviathan attaque Checkmate, qui avançait sur des pistes.
Les deux auteurs essayent, hein… mais non.
Ca m’ennuie. Ca ne m’intéresse pas - ou plus, en fait. Toute l’intrigue Leviathan semble tellement lente et chiante que je m’en désintéresse totalement. C’est dommage, car le lancement m’avait plu et, finalement, une bagarre d’organisations secrètes chez DC, ça pourrait bien me plaire. Mais non.

Cette mini-série est l’illustration de la lente agonie d’une bonne idée, mal réalisée par Bendis & Maleev, et mal accompagnée par DC, qui semble gêné par tout ça.
Quel gâchis.

1 « J'aime »

Pas mieux. La série aurait mérité à rester bien indépendante.

Et savoir qui est le « King » n’est pas ce qui rendra palpitant cette mini.

Si Bendis va sur Batman avec Maleev, j’espère que DC préparera ça comme il faut.

1 « J'aime »

Checkmate-5-1

Checkmate #5

Written by: Brian Michael Bendis
Art by: Alex Maleev

THE DAEMON ROSE IDENTITY…REVEALED! Ripped from the pages of Justice League! As Checkmate digs deeper, it’s obvious that what Leviathan is selling is a dirty lie that cannot sustain itself…so Checkmate has to…INFILTRATE LEVIATHAN. But with Checkmate being so outside of the system, once any of them go undercover, they are officially…not on our side.

Checkmate-5-3

Checkmate-5-4

Tellement naze que ça en devient gênant à lire.
A un moment, Robin demande à King, chef autoproclamé mais validé par les autres de Checkmate, ce qu’il « fait », au juste ; et King dit qu’il leur permet de rester dans le coup.
Voilà. Voilà un beau résumé de cette mini-série : du vide et de la pose.
Les personnages sont neuneus, les effets de style sont ratés. Alex Maleev y croit très peu, Brian Michael Bendis n’y croit plus. Leonardo Lane, le frère de Lois, est présenté comme un badass, mais je n’y crois pas. Je ne crois plus à rien ici, en fait, et les rebondissements, notamment l’intégration d’une taupe au Hall of Justice, sont super lourds et désagréables.

Une cata’ totale, et seule ma curiosité morbide me pousse à voir la fin de cette agonie.

1 « J'aime »

Oh oui, fais moi mal bendis !

1 « J'aime »

Checkmate-6-1

Checkmate #6

Written by: Brian Michael Bendis
Art by: Alex Maleev

The shocking finale to the DC spy event of the year. Everything is revealed…and only one will survive the showdown between Checkmate and Leviathan. Also, who is the Daemon Rose, and why does he have a gun pointed at Superman’s face? Plus: Mr. King’s identity revealed, as well as the reason he has sacrificed everything to bring Checkmate back!

Checkmate-6-4

Checkmate-6-5

Ri-di-cu-le.
Brian Michael Bendis livre un final complètement naze, avec deux twists complètement nuls, risibles. Ridicules, je le répète.
Quels sont-ils ? Le premier est que, évidemment, Checkmate réussit à battre Leviathan (comment, je ne saurais le dire, car j’ai l’impression qu’ils passent leur temps à piétiner et à discuter), alors que Lois et son frère tabassent Mark Shaw. Qui se fait ensuite « bloquer » par sa propre équipe, car si son but est bon, il n’est pas l’homme pour mener le plan. Avec ensuite une nouvelle personne pour mener Leviathan : Talia al Ghul, qui reprend le contrôle. Si ce n’est pas une sacrée marche arrière en urgence ça, hein ! Mais ce n’est pas lire.
Non, le pire c’est que Bendis révèle que King, mystérieux fondateur, financier et meneur de Checkmate, est en fait Kamandi, venu du futur pour gérer les problèmes du présent. Si ! Ridicule !
Le truc n’a aucun sens, le twist est balancé comme ça, et n’est même pas le choc final. Et c’est nul. Franchement, la mini-série était déjà désagréable à suivre, mais cette conclusion est une sale blague : on revient en arrière, et on balance un nom pour essayer d’exciter les fans, mais ça n’a aucun sens.
Alex Maleev livre des planches correctes, solides, mais sans passion. Il n’est pas un handicap du récit, mais ne le sublime pas.

Je le répète : c’est ridicule, une sale blague qui m’énerve. Pouah !

1 « J'aime »

Oh purée. Le mec est ouf pour le twist.

Ca n’a aucun sens.

1 « J'aime »

Je vous crois mais ça titille le fan de kirby.

Ca le gifle plutôt, non ?

Un kamendi version cable, je ne dis pas que c est l idée du siècle mais ça peut avoir du potentiel

Franchement, c’est tellement loin du perso’ que ça le détourne, pour moi.

1 « J'aime »

Oui c est sur aussi.

C’est tellement classique de Bendis ce genre de chose

1 « J'aime »

C’est vrai.
Mais vu de son « traitement » par DC, et je pense ici à l’annulation de la série / mini-série Manhunter, au décalage de Checkmate bien après Event Lieviathan, à son exfiltration brutale des titres Superman, à l’annulation de sa Légion… je me demande si Bendis ne trolle pas volontairement DC, là.

1 « J'aime »

C est assez dur ce qui lui arrive à bendis.

Il se fait sévèrement ejecter actuellement

Oui.
Qu’on l’aime ou non, je trouve que pour un auteur annoncé en grandes pompes, ce n’est pas une attitude formidable de DC.

Punaise Marvel est capable de le faire revenir.

1 « J'aime »