Chronique : Dédale

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/24469/chronique-dedale.html)

Encore un avis positif ! Dommage que Doki Doki ne semble pas proposer de numérique… :frowning:

Je me permets de mettre le lien vers la critique de Charlie : http://www.manga-sanctuary.com/fiche_serie_critique.php?id=45982&id_critique=9172&type_critique=serie&type_auteur=2

Je me suis laissé tenté suite aux nombreux avis positifs, on va voir ce que ça donne. Cela faisait en tout cas très longtemps que je n’avais plus acheté de manga doki-doki, n’étant clairement plus la cible de l’éditeur depuis un moment.

Pour le moment, je n’ai pas trouvé d’avis réellement négatifs. Certains dénotent quelques “manques”, mais c’est du détail apparemment. Si tous les éditeurs pouvaient généraliser l’édition numérique, ce serait sympa… :frowning:

@dante-gl : j’ai du mal avec le catalogue Doki-Doki ces derniers temps mais Dédale se démarque clairement des autres mangas de l’éditeur. Raison de plus pour les encourager dans ce sens en achetant ce manga ! En tout cas, n’hésite pas à laisser ton avis quand tu l’auras lu. Par contre, un conseil à tous ceux qui vont lire ce manga : laissez-vous prendre au jeu et identifiez-vous aux personnages. Ce manga vaut surtout pour cet aspect immersif et en le lisant d’un œil distant, on ne peut pas vraiment l’apprécier je pense.

Pour info, et pour appuyer un peu plus sur les qualités du titre, il faisait partie des nommés pour le prix Manga Taisho (le seul prix digne d’intérêt à mes yeux avec le prix Tezuka) en 2016 où il a finit 5ème (le grand gagnant étant Golden Kamui)

Dont le premier tome est plutôt sympa. Il m’a agréablement surpris.
Mais j’attends de voir comment sera la suite pour me faire un avis.
Ça fait un moment que je m’intéresse à la culture Aïnou (et à la langue, qui a quelques points communs avec le Basque), et Golden Kamui
semble bien documenté.

Pour revenir à Dédale, il me tentait bien, et l’avoir feuilleté a achevé de me convaincre… Mais il sera pour le mois d’août.

Tori.