Chronique film : Les nouveaux héros

Découvrez la critique du dernier film des studios Disney

[Lire l'article sur Ciné Sanctuary](http://www.cine-sanctuary.com/news/19931/chronique-film-les-nouveaux-heros.html)

Chronique intéressante et très juste. En grand fanboy d’animation, je l’ai vu dès la sortie et je me retrouve dans quasiment tout ce que tu dis.
J’apporterais simplement une nuance concernant l’animation (c’est du chipotage mais bon) : je ne trouve pas qu’elle soit nécessairement inférieure à un Pixar (il y a d’ailleurs quelques scènes qui m’ont vraiment surpris par leur qualité) mais je pense par contre qu’elle n’est effectivement pas suffisamment mise en avant (contrairement à un Rebelle, véritable démo technique mais complètement creuse).

Tu n’as même pas parlé du “méchant” ! Même pas un peu ! Honte sur toi :stuck_out_tongue:

Ah ah. Pas faux. Je ne voulais pas spoiler mais du coup j’ai oublié d’en parler. Oh et puis tant pis, de toute manière, comme je l’ai dit, la résolution de “qui se cache derrière le masque ?” n’est pas bien compliquée.

J’hésitais à aller le voir, mais tu m’as convaincue !

Vas-y, je pense qu’il en vaut la peine !

Très bonne critique ! Moi perso j’ai adoré, très gros coup de cœur.
J’avais pas adorer un Disney (hors Pixar) depuis “La Planète au Trésor” donc ça date un peu ^^
Non vraiment très bon film pour toute la famille.

Ah oui ça remonte !
Moi j’avais bien aimé les mondes de Ralph dernièrement

Le “problème” avec Disney (qui est plus un parti-pris qu’un véritable problème), ce sont les histoires souvent hyper linéaires et convenues. J’ai d’ailleurs vu pas mal de sites de critiques où ils “bashaient” Big Hero 6 à cause de ça notamment. Parce que chez Disney, tout est toujours lisse et sans aspérités alors que le public voudrait visiblement être surpris plus souvent.

En ce qui me concerne, à partir du moment où le film est techniquement réussi et que l’histoire racontée, aussi simple et terre-à-terre soit-elle, est bien racontée, je suis satisfait (et je trouve que c’est le cas avec celui-ci. Comme pour Dr Zeto, Big Hero 6 a été un coup de cœur pour moi aussi). Sachant que mes deux derniers coups de cœur étaient Dragon (premier du nom) et, aussi surprenant que cela puisse paraître, Hotel Transylvania pour sa qualité d’animation (ou plutôt, une fois encore, son parti-pris d’animation), qui prends d’autant plus de sens quand on a vu les interview de l’animateur Genndy Tartakovsky.

Big Hero 6 est un excellent film, bien équilibré dans le rythme de son scénario, sans temps mort, son lot d’action et pas mal d’émotion. Le thème du deuil est fort bien traité et le duo principal très attachant. Le scénario n’est pas si prévisible que cela et crée quelques doutes tout de même, et j’ai beaucoup aimé la fin, qui complète parfaitement le voyage du héros tout en ouvrant la voie sur son futur. J’aime beaucoup aussi les personnages secondaires, variés, dynamique et attachants et pas si stéréotypés. Et l’animation est de toute beauté, pleine de vie et super colorée. J’adore tous les détails de la ville de San-Fransokyo, que je prendrai sûrement encore plaisir à redécouvrir en Blu-ray/Netflix, et tout le travail autour rend bien sûr l’univers crédible et vivant.

Un excellent film pour toute la famille, qui manque peut-être de quelques scènes d’anthologie qui marqueront définitivement les gens, mais qui compense en étant parfaitement équilibré dans son ensemble. Un film qui vaut pour sa globalité, en somme.

Concernant la chronique, j’ai quelques réserves sur certaines remarques.

Chose rare dans un film pour enfants ? Euh… ? Je ne comprends juste pas la remarque et elle me semble trop infondée pour en faire une réponse. Mais je ne suis pas d’accord sur le principe, du tout.

Lesquels ? La chronologie est relativement logique et ne présente pas de failles pour autant que je puisse m’en souvenir.
Puis la fin “prévisible”, le principal c’est qu’elle soit logique et bien faite, ce qui est parfaitement le cas de celle de Big Hero 6. On sait que Rapunzel va retrouver ses parents dans Tangled dès le début du film, ça n’en rend pas moins la fin touchante, même si prévisible.

Il y a sûrement une forme d’ironie là-dedans, mais mal placée, parce que Disney n’est pas connu pour ses messages moralisateurs, mais plutôt pour ses happy-ending et ses bons sentiments (et ses morts traumatisantes^^), et il faut se plaindre à Victor Hugo si Quasimodo n’est pas avec Esmeralda à la fin (en plus, c’est le seul Disney avec ce schéma). Puis le geek tout malingre a quand même la princesse dans Atlantis à la fin, par exemple. :slight_smile:

Ce traumatisme, au point d’en faire un paragraphe. :laughing: Frozen, c’est 22m55 de chansons pour 102 minutes de films, et à part la chanson des trolls et celle d’Olaf, qui ont plus valeur humoristique, toute ont valeur d’exposition déterminante (“Je voudrais un bonhomme de neige” se poursuit sur plusieurs années, par exemple) et font avancer l’histoire, comme c’est le cas dans toutes les comédies musicales. C’est ça le but de ces chansons, exprimer les sentiments des personnages à certains tournants du récit, ce que j’ai l’impression que beaucoup oublie pour y voir des chansons pops qui gênent l’intrigue. Qu’on apprécie ou pas est une autre histoire, bien sûr. Puis niais, heu… passons, ce terme est rarement utilisé correctement.

L’animation des films Disney a toujours valu celle des Pixars, c’est juste qu’ils se démarquaient sur le ton et le style, pour être complémentaires. Ca ne servait à rien pour deux studios d’une même compagnie de faire la même chose. Puis Big Hero 6 est superbe en ce qui concerne l’animation et c’est très visible dans la fluidité des scènes d’action.

Bref, la chronique est positive (y a pas mal de maladresses au niveau rédactionnel, répétitions et manque de connecteurs logiques, mais bon), mais j’ai l’impression qu’il y a pas de négativité aussi malgré tout, ce qui fait un peu bizarre en arrivant à la conclusion.^^

Oui, enfin, lisse et sans aspérité, faut pas exagérer non plus. Les morts cruelles et sans pitié des méchants et parfois des gentils, des scènes quand même fortes au niveau émotionnel, toujours une excellente mise en scène, la musique… Disney a aussi un certain cahier de charges à remplir pour être une production Disney, c’est logique. Il y a plus de 50 films “Grands classiques” en animation, chacun avec ses qualités, ses défauts et ses prises de risques. C’est juste que la plupart des détracteurs réduisent certains films (les plus populaires) à leur plus simple expression pour appuyer leur propos et oublient volontairement le public auquel ils s’adressent (la famille/tout-public, et pas que les enfants) pour trouver des défauts qui n’ont pas lieu d’être. Des chansons dans une comédie musicale ne me semblent pas être un défaut, par exemple… Qu’on apprécie ou pas est autre chose, évidemment.
Rien n’est parfait évidemment, mais réduire toute la production d’un studio aussi vieux à quelques préjugés n’a aucun intérêt non plus, puisque trouver des contre-exemples est très facile en réalité.

Et il ne faut pas oublier que beaucoup de films Disney sont des adaptations d’œuvres préexistantes… Il leur faut donc respecter un minimum l’œuvre originelle, ce qui limite également les surprises.

Tori.

Pour les chansons, je vois souvent qu’on critique la Reine des Neiges pour ses chansons trop nombreuses, sauf que c’est totalement faux. En soi la Reine des Neiges n’a pas tellement plus de chansons que les autres (j’ai plusieurs CD bande-son Disney, et en moyenne c’est une vingtaine de minutes par film. La Reine des Neiges a 23 minutes de chansons, La Belle et la Bête 28. Soit à peu près 20% du film composé de musiques, là où un Bossu de Notre Dame, c’est quasiment 35% du film). Sauf que dans La Reine des Neiges, les chansons sont extrêmement tassées sur une première moitié, et du coup on s’enchaîne de très courts passages de film, puis une chanson, et ça à plusieurs reprises. (après il est clair que Libérée, délivrée est diffusé à tout bout de champ, et ça peut être très soûlant à force)

Sinon j’approuve la critique des Nouveaux Héros, les quatre autres personnages qui sont là un peu pour faire figuration (même si Fred je l’ai trouvé fun et marrant), et le scénario prévisible, que ce soit la fin ou l’identité du méchant (dans la Reine des Neiges, j’avais pas vu venir la révélation du plan du méchant. Alors que là, dix secondes avant la révélation, j’ai senti qui c’était). Enfin vu comme la relation Hiro/Baymax est bien menée, le film reste bon trouvé que Puis Hiro est touchant et vivant, avec une évolution intéressante (même si ça reste quand même du Disney).
Et je sais pas si c’est la VF uniquement, si c’est volontaire ou pas, mais quand au moment de voler sur Baymax il sort “On y va mon grand”… j’ai directement pensé à Harold et Krokmou, et ça m’a fait rire.

Moi, j’ai quand même eu un doute sur l’identité du méchant après la perte de son masque et jusqu’à la révélation de son visage, puisqu’il y avait deux suspects potentiels vu qu’il était clair qu’il ne s’agissait pas du plus évident. Je trouve le twist mieux mené que sur La Reine des Neiges à ce niveau, même si dans ce dernier cas en revoyant le film, les paroles du méchant en révélation sonnent forcément différemment et prennent tout leur sens, ce qui est plutôt bien vu.

J’ai même été “soulagée” jusqu’à un certain point sur l’identité de Yokai,

Gros spoiler :

Au moins, cela signifie que Tadashi est réellement mort, et que le deuil de Hiro a véritablement un sens. C’est pour ça que je trouve que le film fonctionne particulièrement bien à ce niveau-là, en traitant réellement la perte d’un être cher de façon humaine et crédible, et je pense que c’est pour ça que je trouve la fin très réussie.

J’ai assez vite compris qui se cachait derrière le masque, même si on ne connait ses motivations que vers la fin du film. Mais cela n’empêche en rien d’apprécier le film.

Quant aux chansons, j’ai cité la reine des neiges parce que c’est le dernier Disney sorti et que la chanson “Libérée, Délivrée” n’est pas passée inaperçue. Disons que ça illustrait bien ce que certains redoutent dans les films Disney. Oui désolé, c’est tombé sur lui ^^

Genre The Wild ?
Nan sérieusement, je ne pensais pas à mal en écrivant ça. Seulement certains le pensent vraiment.
Personnellement, j’ai conscience de la qualité d’animation de la reine des neige, Raiponse et autres.

Mauvais exemple, coproduit avec un autre studio et ne fait pas partie des grands classiques d’animation.^^
Et je ne suis pas sûre que les gens comparent vraiment Disney et Pixar tant au niveau de la qualité de l’animation qu’au niveau du ton des histoires.

Je me tais alors. :stuck_out_tongue:

N’empêche que si, il arrive que certains comparent les Pixar et les Disney, et ont parfois un mauvais à priori sur les Disney.

Oui les deux studios sont comparés évidemment, mais pas sûre que ce soit au niveau de l’animation. C’est plutôt pour le ton et les histoires que les gens ont un meilleur à-priori sur les Pixar vu qu’il n’y pas de chansons ou de princesses/contes de fée (à part “Brave” maintenant), et qu’on ne leur a pas collé une image de “films pour enfants naïfs” (grâce à des films comme “Up”) et qu’ils ne font que des longs-métrages et courts-métrages pour le cinéma.

Comparaison qui n’a en soit que peu de sens dans la mesure où Pixar appartient à Disney depuis 2006. Même si les studios d’animation conservent leurs pattes respectives (et encore, je suis gentil et n’entre pas dans le détail), les sous proviennent de la même source, de même donc que les exigences artistiques, scénaristiques etc…

Pas de chanson <3

De toute manière, Big Hero 6 est finalement bien éloigné d’un Classic Disney (même s’il est répertorié comme tel) dans la forme et dans le fond, donc il y avait peu de chances que ça vire à la comédie musicale.

Et puis pourquoi tant de haine vis-à-vis des chansons ? Les chansons sont l’essence même des dessins animés Disney, sans compter que comme l’a démontré Brawnie, il y en avait plus dans les anciens (devenus cultes) que dans les plus récents.