Chronique : Golden Kamui 1

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/24945/chronique-golden-kamui-1.html)

Merci pour la chronique! Vraiment un très bon début.

PS : sur la remarque de fin, pourquoi une petite fille j’ai quelques autres suppositions (autres que celle évoquée plus haut que je n’ exclus pas, c’est vrai que ça donne un petit côté mainstream au titre et que c’est peut être un choix éditorial plus qu’un choix de l’auteur) :

  • la société Aïnou était de type matriarcale à la base, l’auteur voulait donc que cet aspect ressorte par ce perso, une jeune fille aïnou forte et moderne pour son temps, grâce à elle, il peut aborder plus facilement ,et de manière parfois légère, la place importante des femmes dans cette civilisation, leur évolution, etc.

  • le casting de Golden kamui est presque exclusivement masculin et l’univers plutôt rude, pour un peu contrebalancer le tout on comprend l’utilité d’Ashirpa, parce qu’à vrai dire, l’auteur aurait tout aussi bien pu accompagné Sugimoto d’un jeune garçon Aïnou, ça n’aurait pas non plus bouleverser l’histoire, mais ça aurait fait un manga très (trop?) masculin pour le coup.

-après, pourquoi une fillette et pas une jeune femme, je pense qu’avec une femme (ou jeune femme style 18/25ans), au vu de la complicité qui s 'installe entre les 2 persos, l’auteur aurait été tenté de mettre de la romance, ou du moins des fans l’auraient réclamé au bout d’un moment, et on sent bien que c’est pas là que l’auteur veut aller avec ce duo, et puis certain(e)s situations/gags ( si on peut les appeler comme ça…) marchent très bien du fait qu’Ashirpa soit une enfant et Sugimoto un adulte, notamment les scènes où Sugimoto découvre la “gastronomie” aïnou, on sent que les rôles sont inversés entre l’enfant et l’adulte, et c’est ce qui crée le comique aussi .

Après plus généralement, c’est comme cette manie de mettre des lycéens en héros partout et à toutes les sauces, shônen/shôjo/seinen confondus, c’est vrai que par moment ça devient lassant, mais on s’en accommode surtout que malgré tout le perso d’Ashirpa reste quand même réussi.

Ta chronique m’a donné envie! Merci Skeet ^^

C’est un tres bon manga gros coup de coeur