Chronique : Magical girl of the end chez Akata

Découvrez nos premières impressions sur la première série du label WTF d’Akata

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/17844/chronique-magical-girl-of-the-end-chez-akata.html)

Demain je me l’achète ! Et très bon avis !

Merci pour cette chronique qui me conforte dans mon idée de départ : cette série n’est définitivement pas mon genre! Je soutiendrai Akata en achetant leurs shojos, qui m’emballent bien plus!

merci pour cet article ! moi aussi je me posais des question sur cette série car je ne savais pas trop quoi en penser. d’après l’éditeur, dans le volume 3 il va y avoir une grosse surprise au niveau du scénario, donc je vais attendre encore un peu pour voir sur je j’achète la série ou pas…

Cela m’emballe pas du tout. Si le tome 1 ne donne pas un semblant de scénario, je tenterai pas de l’acheter par peur d’être déçue.

Comme prévu je me l’achètes dés que je sais :slight_smile: Merci pour la chronique j’adore ce genre d’article :wink:

C’est bien ce qu’il me semblait: violence gratuite, histoire de zombie classique (mise à part l’apparence des zombies) et scénario qui reste au niveau “originalité possible”. Je passe mon tour.

Le terme “violence gratuite” est mal utilisé dans l’article et les commentaires. La violence dans ce titre contribue à conférer une ambiance apocalyptique à cet univers, comme dans tout titre de zombies. Elle n’est donc pas utilisée à but gratuit par l’auteur, mais sert à créer une atmosphère et une tension, et ce peu importe qu’il n’y ait pas de second degré derrière (remarque que je trouve étrange dans les points négatifs pour ce genre de titres…). Elle a un objet. La vraie violence gratuite de toute façon sert à décrire les actions d’un personnage en particulier, rarement un titre en lui-même (même si ça peut arriver).
De plus, ça me paraît contradictoire de dénoncer ce point et de noter dans le positif “certaines façons de tuer très inventives”.

Quant à l’absence d’un scénario dès le départ, c’est manquer d’expérience de ce genre de titres et du manga en général. D’abord poser l’ambiance et les personnages, et ensuite entrer dans le vif du sujet, ça me semble être la base. Étrange de “pénaliser” un titre pour cet aspect.

Pour ma part, l’emploi du terme violence gratuite n’était pas forcément péjoratif. Tu remarqueras d’ailleurs que je ne l’ai pas noté dans les points négatifs.

Quand on lit le premier tome de cette série, on a affaire à une succession de scènes de violence alors que rien ne nous est révélé côté scénario. C’est dans ce sens que j’ai utilisé ce terme puisque finalement, l’attitude des Magical girls n’est pour le moment pas “justifiée”.

Ceci dit, je suis d’accord avec toi pour dire que normalement on emploie ce terme quand la violence survient de manière inattendue et sans réel rapport avec l’histoire, ce qui n’est pas le cas ici puisque c’est l’essence même de ce genre de mangas.

Je suis d’accord qu’un manga comme celui-ci pose les bases dans le premier tome (et c’est valable pour tous les mangas au final) mais pour moi, il faut quand même donner un minimum de matière au lecteur pour lui donner envie de lire la suite. Dans le cas présent, cela risque de ne pas donner envie à une partie du lectorat car trop peu d’éléments nous sont donnés et on peut être amenés à penser que le scénario sera presque absent. C’est ça que je déplore dans les points négatifs car une partie des lecteurs pourraient de pas prendre le risque de continuer alors qu’aussi bien, la suite se révèlera bien plus intéressante scénaristiquement parlant. Pour le moment, cela risque d’attirer uniquement les amateurs du genre zombies et c’est peut-être dommage.
Et puis de nos jours, je ne pense pas que beaucoup de personnes continuent à acheter les tomes d’un manga en espérant que l’histoire va décoller (s’ils recherchent un scénario bien sûr).

Après ce n’est que mon point de vue sur ce premier tome (je n’ai pas jugé la série entière, ne l’ayant pas lue encore) et je pensais important de souligner ces points.
Après, dire que je manque d’expérience dans ce genre de titres… Ce n’est pas parce que la plupart des séries du genre fonctionnent de la même manière pour la mise en place qu’il faut nécessairement accepter qu’on ne nous révèle rien dans le premier tome. Pour moi cela reste un bémol.

Et même, un titre qui surprendrait de ce côté aurait cette originalité qui lui permettrait de se détacher du lot, et de faire sa spécificité, qui pourrait diriger les gens vers lui plutôt que vers n’importe quel autre titre lambda.

Faire un truc trop classique, ça fait que les gens n’ont pas de raison particulière de se diriger vers ce titre.

Tori.