Chronique : Prison School T.1 chez Soleil

Découvrez nos premières impressions sur un manga carcéral pas comme les autres !

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/18378/chronique-prison-school-t-1-chez-soleil.html)

Il faut surtout voir ce manga comme ce qu’il est : une immense parodie des mangas harem, avec du gros second degré et un humour parfois assez trash, au point que l’auteur arrive souvent à surprendre tellement c’est incongru ou politiquement incorrect.

Malgré la profusion de fan-service (en partie parodique car on sent que l’auteur en rajoute), il ne faut pas oublier que ce manga a gagné le prix Kôdansha en 2013, célèbre prix ayant récompensé des mangas plébiscités par la critique (Vagabond, 20th Century Boys, Mushishi, Ah my goddess, Vinland Saga…)

Après, il faut savoir passer outre le fan-service et ne pas s’indigner à la première blague vaseuse sinon passez votre chemin :slight_smile:

Bonne chronique qui prend le titre pour ce qu’il est et ne lui cherche pas d’excuses, en s’attardant sur ses qualités et en précisant bien le public auquel il s’adresse.

Toi, tu sembles par contre avoir du mal à assumer la nature du titre, vu comme tu lui cherches des excuses. :slight_smile:

J’ai lu le premier tome (en librairie, pas acheté évidemment, tant je ne suis pas la cible) et je pense qu’au contraire, le titre se prend très au sérieux, avec une ambiance pesante, lourde et dérangeante tout à fait voulue. Il n’y a pas le moindre aspect “parodique” ou second degré dans ce titre, et la série semble justement se différencier par cette absence de ton léger propre généralement au genre harem.

Pour le prix Kodansha, il est intéressant de mentionner néanmoins qu’il n’a pas gagné de manière unanime, se partageant le prix dans sa catégorie avec un manga sur le baseball. De plus, l’attribution du prix dépend beaucoup de la composition du jury, et quand on voit la bibliographie de certains, des tendances se dégagent clairement, notamment quand on connaît le travail de Tôru Fujisawa (GTO), Agi Tadashi (scénariste de Remote) ou Fujishima Kosuke (You’re under arrest). Certes, le prix Kodansha a récompensé beaucoup d’excellents titres, mais il ne fait pas figure de référence indiscutable non plus.

Arrêtez d’essayer de faire croire qu’il y a un propos plus profond dans ce titre et qu’il faut “passer outre le fan-service” pour s’en rendre compte. :slight_smile: Les gens lisent le titre pour le fan-service et l’ambiance, point barre. Pas pour réfléchir ou s’interroger sur le monde. Un auteur qui prend cette direction pour raconter son titre est plus intéressé par cet aspect que par le fond de son histoire. Je ne veux pas dire qu’il néglige son scénario, mais que le fan-service est clairement dispensable peu importe le style d’histoire, à moins qu’il ne trouve sa raison d’être là-dedans avant tout, afin d’attirer un public friand ce genre de voyeurisme et qui cherche rarement autre chose dans ces titres.

Beaucoup de gens sont montés au créneau dès l’annonce pour défendre le titre spontanément, avant même que des critiques ne surgissent, ce qui est passablement étrange et laisse entendre que la plupart ne s’assument pas.^^ Le titre diffère sans doute dans sa catégorie (déjà en s’adressant plus aux jeunes adultes qu’aux adolescents) mais ça reste un titre pour montrer des seins et des culottes. Ne tentez pas desésperement l’excuse millénaire et quasiment parodique des mecs qui achètent Play-Boy pour les articles. :laughing: Assumez vos penchants et vos lectures, personne ne vous jugera pour ça.

Je l’ai acheté mais pas encore lu, d’après ce que j’en lis sur la critique, c’est exactement ce que je recherche, à savoir de l’humour potache et du fan service à gogo :slight_smile: Plus ya de nichon, plus j’apprécie :stuck_out_tongue:

J’assume totalement mes lectures et il y a une chose que je n’ai pas précisé : j’ai lu bien plus que le premier tome (que j’ai acheté, soit dit en passant) et je pense avoir une meilleure idée globale du manga. J’aurais dû dire que je ne me limitais pas au premier tome, désolé pour le malentendu. :slight_smile:

Sinon, je maintiens tout ce que j’ai dit précédemment ^^
Certes, je suis pile dans la cible, mais surtout pour ce qu’il y a à côté du fan service. C’est juste un bonus que j’apprécie mais qui ne me fais pas accrocher à long terme et encore moins acheter un manga. Sinon je lirais aussi tous les harems cul-cul et autres shônens de baston offrant leur lot de lingerie minimaliste.
Je le lis pour l’humour gras et parfois si débile qu’il arrive à me surprendre. Son principal avantage est là, pas parce qu’il y a des nichons ou de la violence (d’ailleurs il n’y en a pas tant que ça sur l’ensemble de la série).

Enfin je pense sincèrement que l’auteur ne se prend pas au sérieux (autant dans l’humour parfois bien lourd ou dans le fan service, parfois aussi très exagéré), il suffit de voir les délires dans lesquels il part plus loin dans le manga. Je crois qu’il illustre tous les vices possibles et imaginables, le tout sans se servir de quiproquos convenus (ce à quoi se résume trop souvent le fan service).

Wooooo mesdames et messieurs du calme, c’est juste un mangas :smiley:.

Mettre le mot “cible” dans sa phrase ne rend pas la phrase plus technique (et encore moins ne donne l’impression que l’argument est juste) mais j’avoue avoir bien rit en lisant vos post :laughing:. Je suis juste un lecteur qui a aimé l’histoire et les dessins.

Le fan service
[ul]*]Faut arrêter de s’en prendre à ça. L’auteur en met pour vendre son œuvre ce qui est normal. Comme il est normal d’aimé ou de ne pas aimer cela.
Quand je vais voir transformers je ne reproche pas a Michael Bay de mettre du fan service, au contraire je vient pour ça :laughing:.
J’aimerais vous rappeler à tous une belle parole :

.
/*:m]
]La taille des seins
Je ne crois pas que l’on demande au lecteur de One Piece d’assumé leur lecture à cause du cara-design de Nami ou Robin. La même chose avec les lecteurs de Naruto quand il y a un passage de Tsunade ou encore de Hinata
/
:m]
]Le plaisir
Quand je lit un mangas c’est parce que j’ai envie de lire, j’ai envie de passé un bon moment, j’ai envie de me détendre. Il est vrais que que le fan service réuni plus facilement ces envies/
:m][/ul]


[size=150]En ce qui concerne le mangas[/size]

Pour ma part, vous l’aurez devinez, j’ai bien aimé.

[ul]]Les dessins
Les dessins sont assez travaillé il y a beaucoup de détail. Quand à la taille des seins il n’y a que sur le personnage de Meiko Shiraki (la vice présidente - sur la couverture du tome 1) qu’ils sont énormes. Le reste du lycée semble proportionné normalement. Au passage je suis étonné d’avoir a parler de ça >< , mais bon il y a des gens qui se fie qu’a la couverture alors … :wink:.
Pour les scène de “nue” ou de “petite culotte” il y en a très peu, si je devais comparé avec un To Love (qui pour moi est la référence pour ce genre de scène) on est clairement en dessous.
/
:m]
*]L’histoire
Alors je ne m’attendais vraiment pas a cela. On est a contrario des autres mangas, je trouve, pour ce genre de thème. Les femmes dans se mangas sont fortes, intelligente, physiquement mais surtout on un caractère affirmé tous le contraire des 5 hommes qui sont faibles.
Les 5 hommes possèdent tous les clichés des mangas
_ Il y a le grand maigre intelligent à lunette.
_ Le petit gros.
_ Le beaux gosse écervelée.
_ Le mec à capuche de constitution fragile qui aurais mieux fais de rester à l’hôpital plutôt que de faire la rentré des classes.
_ Le mec banal, pas sur de lui. Notre héros.

Sans trop vous spoiler l’histoire on prend facilement gout a défendre nos 5 hommes et a souhaiter qu’ils s’affirment plus face au sexe opposé./*:m][/ul]

DraKal: Tu as excellemment bien résumé les choses, on ne peut qu’être d’accord avec toi (c’est mon cas en tout cas)

En fait, vos propos appuient encore plus ceux de Therru. Seul Mewa assume, comme toujours. :wink:

J’ai lu plus de 500 pages du titre, et dire que “il n’y a pas tant de fan-service que cela”, c’est juste une vaste blague.

Je rajoute que l’on peut faire du second degré, de la parodie, avoir un propos de fond intéressant, sans pour autant être obligé de mettre des nichons et des culottes partout. Quand on en met, c’est effectivement pour vendre et attirer le mâle en chaleur. Y trouver autre chose, c’est en effet se chercher des excuses…

J’ai lancé un pavé dans la mare exprès, et aucune surprise dans le résultat obtenu. :slight_smile:

Drakal (et un peu vaoiwega pour le contenu de son deuxième post), pour quelqu’un qui dit que “ce n’est qu’un manga”, tu en rajoutes une sacrée couche quand même en justifiant ton choix de lecture, en prenant même le temps de mettre ton post en forme. :laughing:

Par contre, tu sembles fort dans le déni quand tu dis :

J’ai pris 40 chapitres au hasard sur internet. Dans chacun, on trouve un plan “culotte” au minimum. De la pose suggestive au cadrage sous la jupe ultra-courte, même si tu ne vois pas de chair explicitement, ça reste du fan-service évident et assumé, qui n’apporte rien du tout en matière de narration, qui est juste là pour que le lecteur se rince l’oeil. Et cela n’a rien à voir avec une question de tailles mammaires, mais de plans et de focus dans la narration, ce qui prend deux/trois planches pour comprendre où l’auteur veut en venir et son objectif dans son titre.

Pour ta comparaison avec One Piece ou Naruto, oui cela peut être dérangeant, mais cela constitue réellement un “bonus” pour le public masculin adolescent dans ces titres, et sert généralement à donner un côté “sexy”, certes souvent forcé et maladroit, aux personnages féminins. De plus, ce n’est pas du tout la raison d’être principale de l’histoire, ou le ton du manga. Oda n’a pas encore dessiné de dialogues où on voit sous la jupe de Nami pendant qu’elle discute avec son adversaire, par exemple, et les filles dans Naruto sont loin d’être des modèles de sex-appeal (une grosse poitrine à la Tsunade ne suffit pas à en faire un personnage “sexy”).
Un titre du même genre qui assume complètement son côté fan-service, c’est Kenichi par exemple, où là l’auteur ne cache pas son ambition et y va franco.

Tout est question de narration et de cadrage de la part de l’auteur. Rumiko Takahashi dessine son héroïne Lamu les 3/4 du temps en bikini, mais jamais on n’y voit de fan-service, parce qu’elle ne fait pas de gros plans sur les seins de la jeune extraterrestre, et parce que elle ne la met jamais dans des positions suggestives ou lascives. Pareil pour Ranma 1/2, où on voit à plusieurs occasions Ranma Fille les seins nus, et ce n’est pas pour que le lecteur masculin se rince l’oeil mais pour l’humour de la situation, pour jouer avec notre conception que Ranma, même en fille, est bien un homme dans sa tête, ce pourquoi il s’en fiche qu’on voit sa poitrine, et donc le lecteur aussi.

Le fan-service bon ou mauvais, c’est la grande question du bon chasseur et du mauvais chasseur. Tout est question de contexte, de cadrage, de focus, et ce n’est pas une scène ou deux qui fait tomber une série dans un manga culotte.

Je ne juge pas les gens qui aiment en leur disant qu’ils ont tort ou que ce sont des pervers, mais arrêtez de nous faire croire qu’il y a plus dans ces titres que ce qu’on y voit en deux pages. :slight_smile: Si le fan-service vous divertit, pas de problèmes, chacun son truc, mais acceptez qu’il s’agit du plus petit dénominateur en termes de divertissement, qui n’en appelle pas à une quelconque forme d’intellect mais s’attaque à une pulsion purement hormonale et primitive, et qui ne demande aucune créativité narrative, seulement un graphisme adapté.
Si vous y voyez davantage, ma foi, pourquoi pas et tant mieux pour vous, cela veut dire que vous êtes en phase avec le propos de l’auteur et que l’oeuvre est faite pour vous, mais diminuer l’omniprésence du fan-service et sa totale volonté d’appâter un public masculin à l’écoute de ses pulsions hormonales (comme tous essayent de le faire), cela donne vraiment l’impression que vous n’assumez pas les raisons qui vous ont poussé avant tout à vous intéresser à cette/ces série(s) en premier lieu. C’est un argument de vente, certes, mais c’est loin d’être le seul pour faire s’intéresser à un manga. En réalité, c’est le plus simple et le plus “paresseux”, parce que tout passe par des codes et des visuels, sans aucune imagination particulière ou recherche approfondie sur ses personnages ou son scénario. Et il y a toujours un public qui va y accrocher, donc c’est quasiment sans risques, mais ça n’a aucun intérêt d’un point de vue littéraire, narratif ou artistique en tant que tel.

Et en passant, ce n’est pas que l’utilisation “eye-candy” et un brin vulgaire de son casting féminin que ses détracteurs reprochent à Michael Bay, mais l’ambiance qu’il crée dans ses films, sa façon de mener ses histoires et son propos en général. :wink: Maintenant, ça plaît, les chiffres d’entrée parlent d’eux-mêmes, mais ça n’en fait pas un gage de qualité ou de bon goût non plus, c’est juste “populaire” dans le sens le plus “no-brain” du terme, donc difficilement défendable par des arguments autres que “ce film a satisfait le côté beauf qui est en moi”. Et il n’y a rien de mal à ça, mais difficile d’y voir une grande oeuvre qui mérite d’être défendue non plus, à part d’un point de vue purement technique peut-être (mais là on entre dans des considérations spécialisées).

Tien Isaak sa faisait longtemps …

Je ne vois pas pourquoi tu veux déformé mes propos :unamused: ?
Je n’ai jamais dit qu’il n’y avais pas de fan-service dans ce tome j’ai juste dit que je trouvais qu’il y avais moins de scène de “nue” ou de “petite culotte” que dans un To Love. Je n’ai lut que les 200 pages du tome 1 je n’ai pas lut les scans des autres tomes
Tu as peux être raison les prochains tomes seront peux être plus remplis de scène de “nue”.

Je ne comprend vraiment pas vos arguments (après sa vient peux être de moi).

Nozokiana :arrow_right: Le fan-service c’est pour attiré les voyeur et les mettre au mangas.
Nana to Kaoru :arrow_right: Le fan service c’est pour attiré les Sado-masochiste et les mettre au mangas.
Quand Eiichiro Oda double la taille des seins de Nami et de Robin :arrow_right: c’est pour attiré les mâle en chaleur ? Dommage qu’on est dut attendre le Tome 61.
Quand Masashi Kishimoto nous sort le personnage de Tsunade :arrow_right: pour attiré les mâle en chaleur ? Je ne pensais pas que Naruto allais si mal :confused:.

Mais c’est surtout le “assumé” :open_mouth: que je ne comprend pas.
A la rigueur tu m’aurais parler de ma collection complète de “Taifu sans interdis” j’aurais put comprendre ou encore celle de “Ero Soleil” mais la j’avoue ne pas suivre.
Le mangas ne possède aucune interdiction (c’est le PEGI dans le mangas ?) et n’ai pas vendus sous blister.
Je peux comprendre pour Nozokiana et Nana to Kaoru qui ont des scénarios subversives mais sur le Tome 1 de prison school on est sur de l’humiliation, de la privation des droits et sur de la maltraitance. Maintenant comme je l’ai dit plus haut tu as 300 pages de plus que moi l’histoire a peux être évolué.
Maintenant je trouve dommage que l’on doive assumé ses mangas. J’assume mon erreur quand je vais voir mon chef pour lui annoncé que j’ai cramé un moteur à double enroulement mais un mangas je trouve sa trop WTF :laughing:.

En tous cas, pour ma part, je continuerais à acheter et lire mes mangas sans prise de tête car comme je l’ai dit plus bas.

Sur ceux Messieurs-dames bonne lectures à tous :wink:.

EDIT DraKal :

Raaaaaaaaaaa Therru tu as posté juste avant moi :smiley:. Comme certaine question me concerne je vais taché d’y répondre.

prit la main dans le sac :laughing:. Oui pour la mise en forme c’est mon coté “modérateur” sur un autre site qui ressort. J’aime quand c’est bien ordonné (je suis un peu maniac je l’avoue) c’est plus agréable lire et moins fatiguant pour les yeux, enfin je trouve >< .

Au passage si un administrateur passe par la je ne comprend pas pourquoi les options de mise en page ne sont accessible que via le forum. De plus les raccourcit tel que quote ] ou bien encore : twisted : ne marche pas via le site même si on les écrit correctement.

Le fou sait-il qu’il est fou ou pense t’il que se sont les autres qui sont fou ? :confused:. Sinon non je ne pense pas être dans le déni mais bon on sait jamais avec ses choses la :mrgreen:.

Félicitation tu as lancé un débat (pas très nouveau mais toujours intéressant) qui vas engrangé pas mal de “flloods” ce qui est déjà le cas :wink:.

Pour finir je te trouve dur avec Michael Bay et les visionneur de ses films, nous voila tous rhabillé pour l’été, je commence déjà à avoir chaud.

Donc, comme tu vois plus de culottes dans To Love, Prison School ne fait pas de fan-service à gogo c’est ça ?

[quote=“ivan isaak”]En fait, vos propos appuient encore plus ceux de Therru. Seul Mewa assume, comme toujours. :wink:

J’ai lu plus de 500 pages du titre, et dire que “il n’y a pas tant de fan-service que cela”, c’est juste une vaste blague.

Je rajoute que l’on peut faire du second degré, de la parodie, avoir un propos de fond intéressant, sans pour autant être obligé de mettre des nichons et des culottes partout. Quand on en met, c’est effectivement pour vendre et attirer le mâle en chaleur. Y trouver autre chose, c’est en effet se chercher des excuses…[/quote]

Mais pourquoi s’imposer 500 pages :mrgreen: ?

Je précise que je n’ai lu que l’extrait dispo sur MS et j’ai fait m’okey on va aller voir ailleurs.
Et pourtant je suis assidument HOTD même si je dois avouer que le fan service dedans me gave un peu (mais bon zombies + groupe de survivants en constante diminution font partis de mes faiblesses … [size=85]et je préfère les poitrines beaucoup plus petites aussi … [/size])

On m’a dit : le titre a gagné le prix Kodansha, c’est forcément autre chose que des femmes à grosses poitrines dont on voit les culottes à la moindre occasion et sous tous les angles possibles. J’ai donc jeté un oeil. Il faut savoir ne pas s’arrêter à la première impression. Même si parfois ce serait préférable… :slight_smile:

Pour moi, c’est juste ne pas diminuer l’omniprésence de tout aspect d’un manga qui pourrait apparaître dérangeant aux yeux de ses détracteurs. Généralement, c’est le fan-service et la violence que les gens acceptent le moins de reconnaître ou tentent de relativiser de façon un peu trop empressée, parce qu’ils semblent vouloir prouver (à je ne sais pas qui) que le manga n’est pas que “sexe et violence”, mais se rendent compte tout de même que c’est ce genre d’histoires qu’ils préfèrent souvent au final au vu de leurs achats et de leurs préférences.

[quote=“Drakal”]

Le fou sait-il qu’il est fou ou pense t’il que se sont les autres qui sont fou ? :confused:. Sinon non je ne pense pas être dans le déni mais bon on sait jamais avec ses choses la :mrgreen:.[/quote]

Excellent sujet de dissertation, tu as trois heures, avec calculette autorisée. :slight_smile:

J’ai été très gentille avec Michael Bay je trouve au contraire.^^ C’est pour moi un bon technicien mais qui ne sait pas raconter une histoire. J’ai retenté 'The Rock", j’ai coupé après trente minutes tant c’est bruyant, peu subtil et patriotique à souhait, à la limite de la propagande (raison pour laquelle l’armée américaine adore Michael Bay et lui laisse souvent utiliser son image et son matériel pour ses films).