Chronique : Rudolf Turkey T.1 chez Komikku

Découvrez nos premières impressions sur le nouveau Seinen des éditions Komikku

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/18905/chronique-rudolf-turkey-t-1-chez-komikku.html)

L’extrait m’avais plus, je vais quand même tester ce titre, merci pour cette chronique.

Article très intéressant ! Pour ma part, je vais attendre les critiques des autres volumes pour me décider si je l’ajoute ou non à ma shopping list…

Merci beaucoup pour cet article !
Tout comme xav2a je vais attendre d’autres critiques avant de l’ajouter éventuellement à ma shopping list. J’ai trouvé l’extrait vraiment accrocheur mais je préfère ne pas me précipiter.

Je n’étais pas du tout intéressé par ce manga, mais en lisant la chronique ça m’a donné envie de lire, merci bien :slight_smile:

Ce titre me fait penser un peu à Trigun ou Gun x Sword, peut être par l’américanité du truc (si, si , dans ma tête ça se dit.) et le côté décalé du personnage principal.
Même si Rudolph, Vash et Van n’ont rien en commun, le fait est que partout où ils passent le décor trépasse dans une ambiance un peu far west, bordélique, avec des bastons, des flingues, des filles, des incendies, des explosions et un mec au bord du gouffre à qui appartenait le dit décor.

Repensant aux débuts des deux séries sus-citées, je me dit que le manque apparent de “trame principale” et de présentations des personnages ne sont pas forcément un défaut, j’ai personnellement hate de lire la suite !
Eh puis l’auteur arrive quand même à me donner l’impression que Rudolf a un passé et probablement un futur beaucoup plus compliqués que ce qu’on en aperçoit à la lecture de ce premier tome.

Bref, pour moi, c’est tout bon, ça sort du lot, et c’est frais =)
Un truc sans vampire, zombie, majordome, magie, petite culotte ou adolescent surdoué.

L’annonce du titre ne m’avait pas du tout fait envie (pour ne pas dire repoussé), puis la lecture de l’extrait m’a fait changer d’opinion. On verra bien ce que la suite de la série donne, pour l’instant je ne vais p

… je ne vais pas me précipiter chez mon libraire. ^^

T@keo : Je suis d’accord, je pense que ce titre nous réserves de belles surprises. (et c’est vrai que ça nous change un peu de ce qu’il a actuellement…)

Le titre réserve de sacrées surprises, en témoigne simplement la fin du volume 1… On a effectivement eu une succession de petites histoires dans lien apparent (je dis bien “apparent”, car on ne sait jamais), jusqu’au dernier chapitre du volume qui semble annoncer une trame bien précise pour le volume 2 (enfin ce n’est que mon interprétation ^^’)

Tiens, j’ai aussi pensé un peu à Trigun en lisant ce premier volume… Mais plus à Hellsing pour la ressemblance avec le trait de Hirano.

En tout cas, en 2 tomes, c’est très sympa et divertissant :

Une intrigue de fond semble apparaître et pour ce qui est des personnages non développés, rien de très étonnant : cela peut permettre quelques flashbacks intéressants par la suite.

Au passage, Hiroko est un prénom féminin… ^^

Et personne n’a tiqué sur les noms des persos ?

C’est son troisième pseudo, après avoir utilisé Hiromaru SUZUKI et Hiromaru NAGAKURA… Et Hiromaru est masculin.
Cela dit, il s’agit tout de même apparemment d’une femme (mais il ne faut pas forcément se fier aux noms des auteurs pour le déterminer).

Rudolf Turkey, Momoko, Aigue-Marine, Pale Python, Vermelho Wolf, Lapin Cornu : ils ont tous un nom de couleur (ou de pierre précieuse faisant penser à une couleur) et/ou un nom d’animal…

J’ai trouvé les noms en japonais, qui sont tous en katakana : Momoko en katakana, Egumarinu -> Aigue-Marine, Peiru Paison -> Pale Python, Rapan -> Lapin, sans oublier, évidemment Rudorufu Tâkî -> Rudolf Turkey (je n’ai pas trouvé Vermelho Wolf).

Tori.

[quote=“Tori”]

C’est son troisième pseudo, après avoir utilisé Hiromaru SUZUKI et Hiromaru NAGAKURA… Et Hiromaru est masculin.
Cela dit, il s’agit tout de même apparemment d’une femme (mais il ne faut pas forcément se fier aux noms des auteurs pour le déterminer).[/quote]

C’était une manière subtile pour faire comprendre qu’il s’agissait d’une demoiselle (déduction faite d’un post de Komikku sur FB où l’éditeur montrait des photos de l’édition française reçue par l’auteur, qui était très contente. :wink:

[quote=“Tori”]

Rudolf Turkey, Momoko, Aigue-Marine, Pale Python, Vermelho Wolf, Lapin Cornu : ils ont tous un nom de couleur (ou de pierre précieuse faisant penser à une couleur) et/ou un nom d’animal…

J’ai trouvé les noms en japonais, qui sont tous en katakana : Momoko en katakana, Egumarinu -> Aigue-Marine, Peiru Paison -> Pale Python, Rapan -> Lapin, sans oublier, évidemment Rudorufu Tâkî -> Rudolf Turkey (je n’ai pas trouvé Vermelho Wolf).

Tori.[/quote]

Plus que les couleurs, c’est surtout du Rudolf (prénom du renne du père Noël), Turkey (dinde), Lapin Cornu (non mais sérieux quoi…), et Aigue-Marine, Pale Python… A ce niveau-là, ce n’est plus de l’imagination ! :slight_smile:

C’est surtout que ces noms sont ceux de personnages évoluant dans un univers plutôt réaliste (dans Dragon Ball, ça ne choque pas).

Tori.