CLOSE CASE : AFFAIRES CLOSES (Saisons 1-3)

Jack Cloth, un détective solitaire et porté sur l’alcool, se dévoue à son travail pour mieux oublier la mystérieuse mort de son épouse. Dans une affaire de meurtre totalement absurde, il se retrouve accompagné d’une coéquipière très terre-à-terre, Anne Oldman…

http://img825.imageshack.us/img825/8290/shpj.jpg

[quote]CREATEURS

Charlie Brooker & Boris Starling

DISTRIBUTION

John Hannah, Suranne Jones, Julian Rhind-Tutt, Adrian Bower…

INFOS

Série britannique
Série en production - 3 saisons
Genre : comédie policière
Format : 2 épisodes de 45 mn par saisons[/quote]

La bande-annonce de la saison 2 :

Le teaser de la saison 3 (avec Karen Gillan) :

Le nouveau teaser de la saison 3 :

Diffusion de la première saison ce soir sur France 4 en deuxième partie de soirée (vers 22h15/22h25…je n’ai pas la même heure selon Allociné ou d’autres programmes).
En France, la série est intitulée Close Case : Affaires classées.

[quote=“Le Doc”]Diffusion de la première saison ce soir sur France 4 en deuxième partie de soirée (vers 22h15/22h25…je n’ai pas la même heure selon Allociné ou d’autres programmes).
En France, la série est intitulée Close Case : Affaires classées.[/quote]

Sur le coup, j’avais mal lu le titre du topic, je pensais qu’il s’agissait de Cold Case : Affaires classées ! :mrgreen:

Pinaise, j’ai loupé le premier épisode ! (j’espère que replay il y aura !)

Mais quel titre pourri.

En fait, j’ai répété l’erreur d’Allociné. Le titre français, c’est Close Case : Affaires Closes. :wink:

Vu le deuxième épisode. C’est assez rigolo je trouve !

En fait, France 4 a diffusé la “version téléfilm” (les 2 épisodes sans coupure).
Et perso, j’ai adoré ce truc complètement barré, filmé et joué au premier degré, mais avec des dialogues et des situations totalement saugrenues. Je ne sais pas ce que ça donne en V.O. mais ça a du être un sacré boulot de respecter le rythme et les jeux de mots et répliques décalées en pagaille. Je me suis marré non-stop et j’ai parfois eu l’impression de voir un ZAZ (les Y-a-t’il un flic …? ) british ! J’ai passé un excellent moment…vivement le prochain !

Ouais, bon, si c’est un grand téléfilm, je vais peut être me passer de le revoir alors. Je vais déjà avoir un bon paquet de replay d’Hero Corp à voir …

Cependant, faut pas qu eje loupe le prochain !

[quote=“Kovax”]

[quote=“Le Doc”]Diffusion de la première saison ce soir sur France 4 en deuxième partie de soirée (vers 22h15/22h25…je n’ai pas la même heure selon Allociné ou d’autres programmes).
En France, la série est intitulée Close Case : Affaires classées[/quote]

.

Sur le coup, j’avais mal lu le titre du topic, je pensais qu’il s’agissait de Cold Case : Affaires classées ! :mrgreen:[/quote]

Mais carrément!!!

Vu la 2ème enquête et je me suis une nouvelle fois beaucoup amusé. La formule est identique : absolument tous les clichés du genre sont passés à la moulinette par des scénaristes qui ne lésinent pas sur le non-sens et le comique de répétition quitte à être parfois un poil lourdingues…ce qui ne me gêne pas du tout car c’est un genre d’humour dont je raffole. En plus,les dialogues sont irrésistibles et les acteurs sont excellents, John Hannah en tête !

Je suis tombé dessus mercredi soir sur France 4, et du coup j’ai finalement regardé les deux “saisons”, et je me suis bien marré. C’est bien joué, très drôle, bref une bonne parodie. J’adore ce décalage entre le jeu des acteurs, très sérieux et premier degré la plupart du temps, et les situations totalement absurdes.

Bref, une bonne surprise que je recommande ! :slight_smile:

Karen Amy Pond Gillan apporte du Sangneuf à l’équipe de Jack Close pour une troisième et dernière enquête dans laquelle les choses prennent une tournure encore plus personnelle pour ce pauvre Jack.
Cette formule de mini-saisons de 2 épisodes (regroupés à chaque fois en un seul téléfilm de 90 mn pour la diffusion française) est idéale pour cette avalanche de dialogues et de gags so british, bien dans l’esprit de Police Squad !. Brooker et sa bande n’ont pas peur d’en faire des caisses et j’ai adhéré au délire à chaque fois.