COGAN - KILLING THEM SOFTLY (Andrew Dominik)

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

5 décembre 2012

REALISATEUR ET SCENARISTE

Andrew Dominik (Chopper, L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford), d’après le roman de
George V. Higgins

DISTRIBUTION

Brad Pitt, James Gandolfini, Richard Jenkins, Ray Liotta, Sam Shepard, Garrett Dillahunt…

INFOS

Long métrage américain
Titre original : Killing them softly
Genre : thriller
Année de production : 2011

SYNOPSIS

Lorsqu’une partie de poker illégale est braquée, c’est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables. Mais entre des commanditaires indécis, des escrocs à la petite semaine,des assassins fatigués et ceux qui ont fomenté le coup, Cogan va avoir du mal à garder le contrôle d’une situation qui dégénère…[/quote]

Extrait :

à noter que le roman est disponible en vf depuis le mois d’avril

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51QCc1FV2oL.SL500_AA300.jpg

Des échos très mitigés en provenance du festival de Cannes, à ce que j’ai compris.
A ceux qui ne l’auraient pas vu, je recommande chaudement le précédent film de Dominik, “L’assassinat de Jesse James”, qui est un film magnifique et passionant sur les notions d’icônes, de célébrité, de postérité, de sens de l’honneur et de temps qui passe (et abime tout)…

[quote=“Le Doc”]
SYNOPSIS

Lorsqu’une partie de poker illégale est braquée, c’est tout le monde des bas-fonds de la pègre qui est menacé. Les caïds de la Mafia font appel à Jackie Cogan pour trouver les coupables. Mais entre des commanditaires indécis, des escrocs à la petite semaine,des assassins fatigués et ceux qui ont fomenté le coup, Cogan va avoir du mal à garder le contrôle d’une situation qui dégénère…[/quote]

Raconté comme ça, on dirait un épisode des Sopranos.

[size=85]
Et soudain, j’aperçois la présence de Gandolfini dans le casting.[/size]

Un deuxième extrait :

La bande-annonce :

http://i1242.photobucket.com/albums/gg523/chti1/killing_them_softly.jpg

[quote=“Photonik”]Des échos très mitigés en provenance du festival de Cannes, à ce que j’ai compris.
A ceux qui ne l’auraient pas vu, je recommande chaudement le précédent film de Dominik, “L’assassinat de Jesse James”, qui est un film magnifique et passionant sur les notions d’icônes, de célébrité, de postérité, de sens de l’honneur et de temps qui passe (et abime tout)…[/quote]

Vu ce soir et je suis également assez partagé. Cogan est un vrai film noir, bien ancré dans son époque, extrêmement cynique et d’un pessimisme absolu. L’interprétation est solide et les dialogues taillés sur mesure pour un cast impeccable.
Pourtant, j’ai trouvé le temps long alors que le film ne dure que 90 minutes. Trop de chutes de rythme et un gros manque d’intensité…je n’ai pas été emporté par la réalisation (qui se permet en plus quelques coquetteries visuelles pas vraiment en phase avec le sujet), un peu plus par l’histoire et les acteurs.

et trop bavard aussi

[quote=“Le Doc”]

Vu ce soir et je suis également assez partagé. …][/quote]

Moi aussi.

C’est pas faux, on dirait du Tarantino.