COMICS : LES INDISPENSABLES DE LA BD AMÉRICAINE (Thierry Mornet)

[quote]Comics : Les indispensables de la bd américaine
*Auteur : Thierry Mornet
Relié: 224 pages
Editeur : HUGINN MUNINN EDITIONS (9 novembre 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2364800501
ISBN-13: 978-2364800502
Prix : 24,90 euros

Présentation de l’éditeur:*
De la toute première apparition de Superman dans Aventures en 1939 jusqu’aux récents succès des films Avengers ou Batman, en passant par les « années Strange », il existe une véritable passion française pour les comics.
Mais, si aujourd’hui tout le monde connaît Spider-Man, Wonder Woman ou les X-Men, qui a vraiment lu leurs aventures ?
Alors que tous ces personnages ont été créés il y a des dizaines d années, par où commencer ?
Lorsque des dizaines de titres sortent tous les mois en kiosque et en librairie, comment faire son choix ? Comment démêler l’indispensable de l anecdotique, le chef d oeuvre du passable?
C’est tout ce que vous propose ce guide inédit et original : des clefs et des conseils de lecture pour découvrir ou redécouvrir une B.D. bien à part, qui ne se résume pas aux seuls combats de super-héros mais qui offre aussi de palpitants polars, des sagas de fantasy et de science-fiction ou encore des récits intimistes réputés.
Les néophytes y apprendront les origines et l’histoire de tous les héros connus. Les connaisseurs trouveront dans cet ouvrage fourmillant de détails sur des titres rares, épuisés ou jamais traduits, mais qui constituent aussi tous des trésors de la bande dessinée américaine.[/quote]

Lien :
La page facebook de l’éditeur : fr-fr.facebook.com/pages/Huginn-Muninn/

A noter que l’ouvrage était initialement prévus sous le titre **101 comics à lire avant de mourir ** :wink:

tres sympa !


Croisière Halong-Voyager au Vietnam-Halong Jonque Paradise

Voilà un ouvrage intéressant pour les “newbies”, alors…

En plus ça répond (peut-être, il faudra lire le bouquin) en partie ou totalement au débat qui a été lancé récemment sur le forum.

Je suis assez curieux de connaître la sélection (j’espère que j’en aurai lu au moins la moitié).

Feuilleté récemment.

51y%20VSPBThL

Bon, j’ai déjà été épaté par le bouquin : assez épais, et pas particulièrement “poche”, c’est un petit pavé, quand même.
Et il aborde le sujet de manière très large, notamment en évoquant certaines œuvres par le personnages, ce qui dégage de la place pour aborder d’autres trucs jamais traduits ou un peu oublié.
Je vais me le prendre et zieuter tout ça de plus près…

Jim

Le Figaro en parle, ici.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]Le Figaro en parle, ici.

Jim[/quote]

Le plus rigolo, ce sont les commentaires des lecteurs “avertis”. Internet est formidable ! :mrgreen:

Et qu’en pensent les SPiens de ce bouquin ? Parle-t-il vraiment d’indispensables et est-ce qu’un nouveau lecteur y trouvera de quoi contenter sa curiosité ?

Pour l’avoir feuilleté je rejoint l’avis de Jim. Dès que je peux, je pense que je me le prendrais parce qu’il a l’air de couvrir énormément de choses et que je pourrais y faire mon petit marché

[quote=“soyouz”]

.

Jim

Le plus rigolo, ce sont les commentaires des lecteurs “avertis”. Internet est formidable ! :mrgreen:[/quote]

ça, ce sont les commentaires du Figaro (et c’est pareil dans Le Parisien). Il y a une dizaine de types bien à droite qui commentent tout, et de préférence dans un sens bien crapoteux. Le moindre fait-divers “oh, quel dommage qu’on n’ait pas le prénom du gars. je parie qu’il est pas français”, la moindre critique de disque anglo-saxon “oh, mais vous n’en avez pas marre de cette musique mondialisée qui vous lave le cerveau” et ainsi de suite.

faut pas lire les commentaires sur le figaro. C’est comme les commentaires Youtube, c’est la lie de l’humanité et le tombeau de l’intelligence.

Oh je crois que c’est pareil sur tous les sites “généralistes” où tu peux mettre des commentaires. Sur Yahoo, c’est pareil, ce n’est pas réservé à une appartenance avec un parti politique.

mais le FN a quelques types payés pour inonder les trucs de messages très ciblés. dès qu’un type est arrêté, t’as un message “de toute façon, Taubira le fera sortir”. dès qu’un truc horrible a lieu, t’as une interrogation sur l’origine ethnique du suspect, surtout quand elle n’est pas donnée dans l’article. et ainsi de suite. avec des pseudos qui reviennent de façon régulière.

Je crois que c’est sur Rue89 qu’il y avait une enquête très intéressante à ce sujet. Sur ces groupuscule très organisé qui hante la toile et ont des méthodes de commando pour parasiter les articles et véhiculer leurs propos.

Le pire (ce que ne soulignez pas l’article de mémoire) c’est que généralement la modération ne se fait pas car ce genre de loustic génère du clic et du trafic chose capital pour la pub

(les commentaires sous les articles de presse, l’idée la plus conne du monde)

Là, je l’ai sous les yeux, et c’est pas mal du tout. Épais, riche, dense, il passe par des incontournables et des évidences, mais il va aussi fouiner pour déloger des trucs plus rares.

Après, on peut toujours chipoter.
Par exemple, pour Goon et Mark sont classés à T (comme “the”), alors que Shadow est classé à S (mais marqué “(The) Shadow”) ?
De même, il y des choix iconographiques un petit peu tristes : pourquoi Suicide Squad est illustré par une couverture récente, et pas par une numéro de la période Ostrander ? (oui oui, je vous avais prévenus, c’est du chipotage.) Sans doute que les délais ont fait que l’auteur, l’éditeur ou le maquettiste est allé au plus pressé (je connais ça).
Après, il y a selon moi quelques manques. Où est Badger ? Ou est Nathaniel Dusk ? Où est Scout ? Où est Omaha the Cat Dancer ? Où est Ironwood ? On pourrait me dire que le choix a été porté sur des séries qui ont connu des traductions françaises, ce qui expliquerait l’absence des trois premiers, mais j’ai déjà repéré The Mark, DP7 et Zot! qui ont droit à une entrée alors que, à ma connaissance (qui n’est pas encyclopédique, je le reconnais le premier), ils n’ont jamais été traduits dans nos contrées. Et dans ce cas, Omaha et Ironwood auraient dû avoir leur entrée.

Je le dis, c’est du chipotage, d’autant que cela démontre l’extrême difficulté de l’exercice, qui obéit à des impératifs parfois contradictoires, complexes et contextuels (je soupçonne que la présence de Zot! se justifie seulement par la nécessité d’avoir un Z, alors qu’on aurait pu faire une entrée Zorro, ne serait-ce que pour le plaisir de mettre une image d’Alex Toth), parmi lesquelles il y a bien entendu les connaissances et les goûts personnels du signataire.
L’ouvrage, par exemple, semble se consacrer exclusivement aux comic books (malgré la promesse du sous-titre, qui parle de “BD américaine”), se privant donc de l’occasion de parler des comic strips, et d’évoquer par la même occasion Little Nemo, Terry and the Pirates, Flash Gordon, Bringing Up Father, Pogo, Doonesbury, Peanuts, Liberty Meadows et tant d’autres. Mais là encore, faut faire un choix (et en France, on a passé quarante ans à subir une critique qui ne jurait que par les comic strips d’avant-guerre, il est donc bien d’offrir un bouquin de référence qui prenne le contre-pied de cette approche un peu snob). Et puis, ça pourrait constituer le sujet d’un prochain bouquin, tiens !!!
Ce genre d’ouvrage laissera de toute façon toujours une ou deux entrée sur le carreau, et des lecteurs qui chipoteront, comme je le fais, sur l’absence de telle ou telle série qu’ils auraient aimé voir traitée dans ces pages.

Après, la différence se fait ailleurs, sur le contenu rédactionnel, sa pertinence, sa souplesse, son élégance et sur les pistes de recherches et les conseils de lecture que l’ouvrage propose.
Et là, on a des textes clairs (j’ai pas tout lu, mais par exemple, je viens de parcourir le texte consacré à Howard the Duck), qui balancent pas mal d’info (au risque d’avoir un name dropping étourdissant pour le néophyte, mais il vaut mieux faire envie que pitié, non ?) et qui remettent dans le contexte. Et sur les gros morceaux (Superman, Tarzan, Star Wars, ce genre de choses…), l’auteur propose des conseils de lecture, une sélection rapide mettant en évidence des repères incontournables, des histoires facilement accessibles à la lecture recommandée pour découvrir de quoi il s’agit.
Donc le bouquin se pose en guide, en clé d’entrée, et en tant que tel, à mon avis, fait bien son boulot. L’ensemble dans une présentation sympa, avec une reliure chouette qui donne une impression de densité tout à fait justifiée.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
L’ouvrage, par exemple, semble se consacrer exclusivement aux comic books (malgré la promesse du sous-titre, qui parle de “BD américaine”), se privant donc de l’occasion de parler des comic strips, et d’évoquer par la même occasion Little Nemo, Terry and the Pirates, Flash Gordon, Bringing Up Father, Pogo, Doonesbury, Peanuts, Liberty Meadows et tant d’autres.[/quote]

Manifestement, toutes ces cathédrales absentes représentent un choix délibéré de l’auteur. Le problème vient certainement du titre final retenu que l’on peut légitimement soupçonner de vouloir cibler plus large que son sujet.[size=85] Ce qui est toujours un poil désagréable.[/size]

Oh, dans les deux cas, c’est pas bien grave non plus.
Ça fera de quoi remplir un deuxième bouquin, que les lecteurs vont s’empresser de réclamer à cor et à cri.

Jim

Vu que je lis que de la VF, je me pose la question sur l’intérêt pour moi d’un tel ouvrage. J’ai pas ni la prétention, ni l’impression de tout connaître, loin de là, mais je pense que l’apport va être assez léger.

Bah je sais pas : justement, tu vas découvrir Zot!, DP7 et quelques autres… Et je suis pas sûr que tu aies lu tout ce qui est évoqué dans le bouquin. Je sais pas, tu as lu les Destructor de Ditko ? Tu as lu Alien Legion ? Tu as lu Love and Rockets ? Tu as lu Mage ?

(Ah tiens, au chapitre des “manques”, j’aurais bien vu une entrée sur Cadillac & Dinosaurs et une autre sur Mister X, qui me semblent tous deux avoir une importance dans l’histoire des comic books… Preuve encore qu’on ne peut pas penser à tout, et qu’un auteur différent aurait fait un bouquin différent…)

Mais pour te répondre, je ne sais pas trop. Feuillette-le et fais-toi ton opinion, mais ça me semble suffisamment riche et dense pour pouvoir t’intéresser tout de même…

Jim

[quote=« Jim Lainé »]

(Ah tiens, au chapitre des « manques », j’aurais bien vu une entrée sur Cadillac & Dinosaurs [/quote]

C’est amusant comme on fait des liens au détour d’une conversation. Moi je ne connaissais que le jeu vidéo, mais je ne savais pas que c’était inspiré d’un comic book.