CONFESSIONS D'UN ENRAGÉ (Nicolas Otéro)

Discutez de Confessions d’un enragé

image

Voilà ce que je disais en novembre 2016 :

l’histoire d’un enfant qui attrape la rage et qui est donc sauvé de justesse … mais pas sans séquelles, visiblement !
Otéro me disait que c’était un peu autobiographique, et je me suis demandé jusqu’à quel point cela l’était ! Y a des passages assez durs, avec un mélange de réalisme et d’imaginaire (mais qui a étrangement un goût de réalisme !) … j’aurais peut être pas dû lire ça avant de dormir ! Cependant, la fin apporte la note d’optimisme nécessaire … bref, j’ai quand même bien aimé et j’ai tout lu d’une traite … mauis faudra que je relise !
Le dessin est au moins aussi bon que dans Le Roman de Boddah ! Mais cette fois-ci, avec de la couleur (sa femme, si je m’abuse)