Contes du Japon d'autrefois - Manga

Discutez de Contes du Japon d’autrefois

Mon premier Hanawa, sachant que je vais sans doute me procurer Dans la prison dans pas très longtemps :

iletaitunefoisunmanga.wordpress. … hi-hanawa/

J’aime bien ses histoires fantastiques, mais je n’ai pas encore été tenté par ses histoires plus réalistes (et autobiographiques, en l’occurrence)… Et je ne me suis pas encore penché sur la demeure de la chair.
J’ai découvert cet auteur par un chapitre de Tensui dans un numéro d’Afternoon (le même numéro m’avait également fait découvrir, entre autres, Parasite), et je ne l’ai pas regretté… Même si c’est vrai que ses visages se ressemblent tous (il n’y a qu’à comparer les couvertures de Tensui 1, d’Avant la prison et de La fille fantôme).

Tori.

Dans la prison m’intrigue puisqu’il semble vraiment avoir eu de l’écho dans son pays. L’avantage, c’est que malgré une très longue carrière, l’auteur n’est pas forcément méga prolifique et que seulement quelques-uns de ces titres sont publiés chez nous. Je dois avouer que le petit mot de Takahashi en fin de tome m’a donné envie de connaitre un peu plus le bonhomme.

“Dans la prison” est un titre fortement austère qui se révèle au lecteur en premier abord comme une interminable accumulation d’événement désuets comme les différents menus du jour ou la répétition jour après jour des mêmes rituels du réveil au coucher ; donc au final tout sauf accrocheur. Cela étant, il permet néanmoins en contre-fond de réaliser la déshumanisation volontaire induite par l’enfermement (et encore plus dans une géôle japonaise) et à quel point la force d’esprit s’aseptise progressivement, si tant est que l’aspect “reportage carcéral” ne soit pas suffisant pour combler la curiosité du lecteur. Mais là encore il faut faire cet effort d’aller plus loin que ce qui est présenté pour tenter de trouver le signifié au delà d’un signifiant repoussoir…sans être certain d’en ressortir enrichi. C’est assez unique dans son genre mais à mon avis ce titre ne sera généralement pas du tout perçu comme il pourrait l’être au Japon, et l’enthousiasme de R.Takahashi n’est pas du tout un guide fiable pour se diriger vers cette oeuvre, au risque d’en revenir fortement déçu :wink:

P.S : Avant la prison n’a pas été édité par Ego comme X mais pas Vertige graphics.

Je n’avais même pas fait attention… Merci. :wink: