COSMIC GHOST RIDER (Donny Cates / Dylan Burnett)


*couverture à venir

COSMIC GHOST RIDER
Auteurs : Cates, Burnett
100% Marvel, 112 pages, 16,00 €
Fresh Start ! Frank Castle, le Ghost Rider héraut de Thanos dans un lointain futur est désormais libre de ses actes. Et il décide de kidnapper le Titan Fou lorsqu’il n’était qu’un bébé pour l’élever loin de la violence et des meurtres… mais rien ne va se passer comme prévu !
(Contient les épisodes US Cosmic Ghost Rider (2018) 1-5, inédits)
SORTIE LE 13 MARS

Une bonne surprise.

La couverture :

Je suis de retour après une année bien chargée et de nombreuses galères, mais même sans participer je vous ai suivi et vous m’avez fait claquer un pognon de dingue. Bref tout ça pour dire que j’ai pas suivi les marvel epic cosmic et que du coup vous me donner grave envie avec cette série et ce scénariste que je ne connais pas encore. Du coup demain passage à la librairie pour ce volume ainsi que les 2 doc strange. Par contre on est d’accord pour dire que je peux zapper le tome damnation ( celui du cross ) et le premier deluxe de thanos par Lemire et que j’attends juillet pour avoir les épisodes de thanos ou il apparaît.

Bon retour parmi nous, Tsouin !

Merci. Donc lemire sur thanos je zappe?

Pour moi, la série était très inégale (de bonnes choses dans la première moitié, une fin décevante). Voilà ce que j’en disais à l’époque :

Episodes 1 à 6

Ce n’est pas sans défauts, mais il y a tout de même des points positifs, notamment dans la représentation de Thanos en tant que force destructrice (et c’est déjà plus intéressant que ses dernières apparitions dans Civil War II …ce qui en soit n’est pas très difficile, hein…). S’il est en position de faiblesse (de par la révélation faite à la fin du premier épisode), Thanos n’a rien perdu de son pouvoir de persuasion (la scène avec Corvus Glaive en est la démonstration), ni de sa hargne (une baston très intense face à la Garde Impériale). Bref, Lemire orchestre des rebondissements qui montrent bien qu’il ne faut jamais sous-estimer le Titan Fou (comme le passage dans le goulag galactique).
Mais ça manque tout de même parfois de rythme (notamment l’épisode flashback qui ralentit l’action) et le développement de Thane est assez cliché dans son genre. Lemire s’en sort mieux avec l’équipe constituée par Starfox, le Champion et Nebula, un trio plutôt bien caractérisé.
Aux dessins, Mike Deodato abuse des trames…mais au moins, il s’est calmé sur les visages d’acteurs, c’est déjà ça…

Episode 7 :

Comme l’a souligné Photonik, le Thanos est un épisode de transition. Lemire nous montre à quel point Thanos est tombé bien bas à travers une suite de scènes sans paroles qui mettent principalement l’accent sur la déchéance du personnage. Du coup, cette façon de raconter fait que l’épisode se lit très, très vite. Et comme il n’y en a qu’un seul ce mois-ci, ça m’a quand même laissé un peu sur ma faim…

Episodes 8 et 9 :

Après un épisode quasi-muet, on retrouve Thanos pour deux chapitres plus consistants. La deuxième moitié du run de Jeff Lemire fait monter progressivement les enjeux avant le second round entre Thanos et son fiston et cela se traduit notamment par des alliances forcées (avec quelques bonnes répliques et situations amusantes) et la recherche d’un antique pouvoir (avec le mot “infini” dedans bien sûr). Les dessins de Peralta sont irréguliers, mais dans l’ensemble, ça reste très correct et le final est intrigant…

Episodes 10 et 11 :

Thanos : Moins convaincu que par les épisodes précédents, autant dans le déroulement de l’épreuve de Thanos dans les Catacombes des Dieux (tout ça pour ça ?) que dans le premier round du combat final contre Thane (c’est bourrin et assez creux finalement, le genre d’épisode bourré d’effets explosifs qui se lit en deux minutes chrono).

Episode 12 :

Jeff Lemire termine sa prestation sur Thanos sur un épisode qui ne relève pas le niveau d’un arc bien trop creux.

Pour moi, oui, tu zappes !
(et bon retour)

Merci les gars

Hmm… Tout se déroule comme nous l’avions prévu.
Rire sardonique

Jim

Je viens de me dévorer ce 100% dans le métro. Du très bon comics pop corn. La relation pupu/bébé thanos fonctionne à merveille. C’est drôle, bourré d’action. Ca a des relents de punisher kills Marvel universe avec pleins de clins d’oeil à d’autres médias ( galactus qui cite la team rocket :rofl:). Du très très bon.
J’ai adoré la partie graphique, dynamique, cartoony et fluide.
Une belle surprise que cette mini série. Y’a pas a dire Cates est un nom qui va être synonyme d’achat pour moi. J’espère revoir ce cosmic ghost rider rapidement ( avec Cates dessus bien entendu)

J’apprends, grâce à la Toile©, que le Cosmic Ghost Rider de Donny Cates, n’est pas le premier du genre.

En effet lors du run de Valentino sur les Gardiens de la Galaxie, ce dernier en avait, lui aussi, inventé un.
Bon n’ayant pas lu la série en question je ne connais pas les point communs entre les 2 personnages.

guardians_of_the_galaxy_vol_1_13

Étonnant que Marvel n’ait pas prévenu son jeune poulain de ce précédent !?