CRATÈRE XV (Kevin Cannon)

image

Cratère XV

Kevin Cannon
Titre original : Crater XV (Etats-Unis)
Traduit de l’anglais par Fanny Soubiran

La Guerre Froide comme vous ne l’avez encore jamais vue ! Cratère XV est la suite de Far Arden , étonnant récit d’aventure de 384 pages nominé pour un Eisner Award en 2009 et publié en France en 2012. Dans ce nouvel opus, Kevin Cannon tisse un récit entremêlant aventures, capes et épées, bases spatiales abandonnées, morses sanguinaires, astronautes fous, femmes fatales ambiguës, poursuites en voilier, pirates de Sibérie, l’Arctique comme enjeu de politique internationale et un troupeau d’orphelins surexcités. Mêlés à tout cela, on retrouve Army Shanks, notre vieux loup de mort encore sous le choc d’une perte dévastatrice et Wendy Byrd, une courageuse adolescente qui ne désire rien de plus qu’un aller-simple pour l’Espace. Si vous avez soif de mystères, de sensations fortes et des frissons arctiques, mettez le cap sur le Cratère XV !

Kevin Cannon

Né dans le Minnesota en 1979, Kevin Cannon dessine des bandes dessinées depuis ses études d’art à Grinnell College. Il publiera d’ailleurs 100 épisodes d’un strip hebdomadaire pour le journal de la fac. Après avoir travaillé comme assistant de Zander Cannon (pas de lien de parenté), il crée en 2004 avec lui et avec Shad Tetosky la maison d’édition Big Time Attic où ils publieront essentiellement de la bande dessinée « non fiction » (documentaire). Far Arden, son premier roman graphique, a été publié en 2009 aux États-Unis et a été sélectionné aux Eisner Awards en 2010.

Informations
Parution : vendredi 13 juin 2014
Format : 14x18 cm, cartonné
496 pages n&b
Prix de vente : 23 euros
ISBN : 978-2-36990-200-3

Le site de l’éditeur : caetla.fr/spip.php?article111

Oh génial ! J’ai adoré Far Arden, il me tarde d’en lire la suite.

L’histoire de ce deuxième épisode est bien mieux construite que celle du premier, qui partait un peu dans tous les sens. Elle serait presque crédible, à quelques délires près. En contrepartie, elle souffre de plus de temps morts que Far Arden. Graphiquement, j’aime beaucoup les actions écrites en toutes lettres, même si c’est “de la triche”. Un bon narrateur devrait pouvoir s’en passer, mais je trouve ça rigolo sur les oeuvres de Kevin Cannon.

image