CRITIQUE +Anima volume 6

La rencontre avec le peuple des Kimi un Kuru, n’est pas sans heurts, surtout pour notre ami Senri, le +Anima de l’ours. En effet, l’intrigue le concernant est dévoilée dans ce tome. Comment est-il devenu un zoomorphe, pourquoi lui manque t-il un œil, et pourquoi est-il aussi peu bavard ? Son scénario est peu plus élaboré et plus « sombre » que le reste du manga (première fois que l’on parle de mort dans ce manga ).
Ce tome tourne beaucoup autours de Senri (pas mal de scènes d’actions très bien faîtes) mais à la fin du tome, on en apprend un peu plus sur Cooro (très peu d’ailleurs).
Le scénario de Husky se dévoile légèrement et sous entend la découverte de son passé dans le tome suivant.

Un tome traitant des sujets de la vengeance et de l’amitié très bien mis en scène.
Après 4 tomes tournant autours du pot, le passé et les ambitions de nos 4 compagnons se dévoilent et ce n’est pas fait pour nous déplaire.
Le meilleur tome de la série pour l’instant !