CRITIQUE Aria volume 2

Une oeuvre toujours aussi agréable à suivre.
On continue de découvrir, en compagnie de nos charmantes protagonistes, la ville de Néo-Vénézia. Une oeuvre poétique et reposante, joliment dessinée, qui procure réellement une sensation de bonheur. Bon, autant le dire tout de suite, ce n’est pas le genre de série qu’on lit en espérant trouver un scénario profond, mais on a aussi besoin de ce genre de lecture, de temps en temps.
Un manga à lire dehors un soir d’été.

Ah! Mince! Je n’ai plus qu’à attendre l’été prochain alors, je m’y prends trop tard xD .
Sinon, j’ai été tentée de le prendre l’autre jour, mais il y a aussi Aqua, y-a-t’il une correlation entre ces deux titres?

Aqua est la préquelle d’Aria, donc une sorte d’introduction.

D’accord, merci Skeet ^^
J’y jetterai un coup d’oeil à l’occasion .