CRITIQUE Aria volume 4

Ce quatrième volume d’Aria nous propose de suivre le deuxième été d’Akari à Neo-Venezia.
Une nouvelle fois, les histoires de type tranches de vie, sans briller par leur scénario, sont vraiment agréables à suivre, et les dessins de Kozue Amano sont toujours aussi magnifiques. La joie de vivre des personnages est toujours aussi communicative.
On ressort de cette lecture la tête vidée de tout souci.
Un tome une nouvelle fois poétique, et qui respire le bonheur, pour un manga décidément atypique.