CRITIQUE Boogiepop Dual volume 1

Un bon premier tome.

On entre tout de suite dans le vif du sujet et malgré des passages plus calmes, où l’on fait connaissance avec les personnages, il n’y a pas de temps mort.

L’histoire est intéressante malgré un suspense assez faible. Le seul point négatif étant peut-être la confusion qu’il peut y avoir pour le lecteur entre certains personnages. J’ai dû relire quelques passages pour en reconnaître certains.

Pour les dessins, on retrouve Masayuki Takano, l’auteur de Blood alone. Les dessins sont donc dans le même style que ce dernier, assez sombres et offrant un rendu assez classe. Personnellement, j’aime beaucoup.

Voici donc un premier tome globalement de bonne facture, et il ne reste plus qu’à attendre le tome 2, qui sera déjà le dernier.