Critique Boruto 1

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/26786/critique-boruto-1.html)

Plutôt d’accord pour l’ensemble de la critique du livre qui se trouve être un tome 1 satisfaisant et laisse présager une plutôt bonne suite malgré une approche aguicheuse pour faire prospérer un peu plus le marketing Naruto. Mais là où je ne suis pas du tout d’accord c’est de dire que les dessins sont mauvais, à vrai dire les dessins sont même excellents, sortent des normes du manga et sont extrêmement typés.

Ikemoto a un trait propre à lui et quand j’ai vu que c’était lui qui allait prendre la relève de Boruto c’est le premier argument qui m’a fait acheter ce manga. Je trouvais qu’après un kishimoto qui se déclinait petit à petit dans un dessin brouillon et peu lisible depuis une 20aines de tomes, le trait épuré et stylisé d’ikemoto nous donne un nouveau vent de fraîcheur à la série. Les personnages sont vraiment classes ( sasuke aussi ) et ça fait plaisir de redécouvrir l’univers sous un nouvel angle graphique plus mature. Et avec ça on sent une réelle facilité à dessiner des poses gestuelles et vivantes, ce qui profite énormément au dynamique des scènes de combat ( qui perdaient en qualité dans Naruto ), avec cela un découpage bien aéré et pas trop chargé en cases.

CEPENDANT, malgré toute mon éloge du dessin d’Ikemoto, force est de constater qu’à la fin de ma lecture, je me suis dit “Ca colle pas à l’univers Naruto”. Le style est froid et les personnages sont presque typés ninja street/hip hop, avec un côté quelque peu grossier et aguicheur. L’ensemble semble vraiment en retrait par rapport à l’oeuvre originale, beaucoup trop adulte au final pour une histoire d’enfants-ninja, et aussi beaucoup trop moderne ( bien que Boruto se veut plus moderne ). A mon avis ce sont surtout les nouveaux méchants qui vont le plus profiter de ce changement de style.

Bref, tout ça pour dire que le dessin est VRAIMENT loin d’être mauvais si ce n’est quelques soucis de proportions ( qui collent au style ), mais après un Naruto avec des personnages pleins d’empathie et de profondeur, la froideur d’ikemoto nous en donne le sentiment inverse. Ceci dit je suis content que nous n’ayons pas affaire à un clone de kishimoto et qu’on laisse à Ikemoto toute sa personnalité graphique, d’autant plus qu’il est le seul à pouvoir accomplir la difficile tache de continuer à nous faire vibrer avec Naruto. Alors que ça semblait peine perdue, ce nouvel angle était peut-être la seule solution pour continuer à faire prospérer le manga.

Au final, un très bon dessinateur, un très bon choix, reste à voir si la suite de l’histoire va finir par coller au style, ou inversement.