CRITIQUE Brave Story volume 1

Avant toute chose, il faut savoir que Brave story est un manga tiré d’un célèbre roman de Miyuki Miyabe vendu à près de 6 million d’exemplaires au Japon.
De plus, le film va sortir au cinéma dès le 6 février 2008.

Scénaristiquement parlant, Brave story ne fait pas dans l’original : un jeune garçon qui a des problèmes va découvrir l’existence d’un monde parallèle…comme dans beaucoup de séries déjà parues.
Mais il faut bien avouer que Brave story a quelque chose en plus que les autres séries du même genre : le côté dramatique.
En effet, ce qui arrive ou ce qui est arrivé aux personnages principaux est assez dur à vivre et même un peu choquant, ce qui donne une autre dimension à l’histoire…plus adulte peut-être.
Mais arrivé dans le monde parallèle, on se retrouve dans un manga plus classique.

Graphiquement il n’y a rien de vraiment exceptionnel mais c’est propre bien que le trait soit un peu enfantin.

Ce volume 1 de Brave story a, pour moi, rempli sa mission : donner envie de découvrir plus en détail ce monde parallèle.
Le côté peu original du scénario pourra rebuter ceux qui cherchent un peu de sang neuf mais pourra éveiller la curiosité des amateurs de mondes parallèles et autre quêtes héroïc fantasy.

Une assez bonne entrée en matière mais pas assez fracassante à mon avis pour faire l’unanimité.
On attend beaucoup du volume 2 afin de savoir quelle direction va prendre l’auteur et si ce Shônen va oui ou non s’adresser peut-être à un public plus âgé que ce que l’on peut penser à premier abord.

Je pense que c’est pour cela que Kurokawa a décidé de sortir les deux premiers tomes d’un coup! Je les ai acheté tous les deux et donc je posterais mon avis dès la fin de leur lecture. :wink:

Un très bon premier tome qui annonce une suite encore meilleure, ce qui fait que j’aurais monté la note à 8 ou 8,5/10.

Pas grand chose à ajouter à ce que Skeet a déjà dit si ce n’est que le monde parallèle dont il est question dans Brave Story n’est pas un simple monde parallèle; il y a un petit “plus” qu’on apprend en fin de ce tome 1.
(Notons au passage que si on lit le résumé officiel, on se fait spoiler ce “plus” ainsi qu’une partie du tome 2 apparemment).
Le héros est aussi assez stéréotypé et classique (pas très malin mais courageux quand il faut) mais, pour moi, l’histoire ne l’est pas tout à fait, à commencer par le passé/destin tragique des 2 héros qui, comme Skeet l’a très bien dit, est assez sombre.

Bref, classique dans les grandes lignes mais beaucoup moins si on y regarde de plus près, Brave Story est pour moi une excellente surprise et un très bon manga.
Je me rue de ce pas sur le tome 2.

edit :
J’ai lu le tome 2 avec autant de plaisir que le premier.
Les événements qui se produisent dans le monde des humains sont au moins aussi noirs que dans le tome 1. En contraste avec ceux-ci, l’auteur a inséré quelques petites touches d’humour assez efficace de temps à autre pour détendre l’atmosphère.
Ce second tome nous en apprend beaucoup sur Vision, les Voyageurs, leurs pouvoirs et quelques règles de ce monde, ce qui est très intéressant.
L’aventure quant à elle ne se déroule pas comme je l’aurais cru après avoir terminé le tome 1, ce qui est également une bonne chose.
Je confirme donc ce que j’ai dit plus haut : c’est un excellent shônen que nous offre ici Kurokawa.

Si on cherche vraiment à pinailler, on relève quelques fautes d’orthographe ou d’adaptation dans le tome 1. Elles sont rares mais elles existent. Par contre, je n’en ai pas vues dans le tome 2. Tant mieux donc.

Je mettrai ma critique dans la V8, mais pour l’heure, je viens de finir ce premier tome, et je dois avouer que je suis agréablement surpris. Je m’attendais à un shonen bien classique dans le style de Mär.
Comme l’a souligné Skeet, afin de se démarquer du lot, l’auteure (oui ça se féminise) rajoute un élément vraiment innatendu : le dramatique. Je ne m’attendais pas à cela, nottament le passage en fin de tome!
Bref une très bonne lecture, bonne acquisition de Kurokawa qui monte qui monte.