CRITIQUE Candidate for Goddess volume 2

Voilà le tome 2 de cette nouvelle série…
Question graphisme, rien à redire, c’est dans la continuité du premier et c’est vraiment bien dessiné.

L’histoire, quant à elle, avance petit à petit. On découvre le reparair de notre héros, ainsi que ceux des autres futurs pilotes… (Chaque pilote travaille en binôme avec un reparair, c’est une petite nouveauté dans le genre mécha SF)
Dans ce tome on suit les premiers pas de Zéro sur le fonctionnement d’un pro-ing, sorte de mécha de combats…

Rien de vraiment passionnant à dire vrai, l’histoire s’installe, les décors et les personnages aussi, ça manque un peu d’action… (Mis à part les séances d’entraînement où on ne voit pas grand-chose). Les relations se créent entre reparair et pilote, même si pour certains c’est plus difficile. Là non plus, l’auteur ne développe pas assez (enfin ça va peut-être venir).
L’humour étant un peu léger, on attend avec impatience le grand rebondissement, mais il n’est malheureusement pas pour ce tome !

N’oublions pas de parler des petits flashs, contenant d’autres personnages, qui pour le moment perdent plus le lecteur qu’ils n’apportent d’informations (on arrive à presque une vingtaine de personnages différents, pour un début de série, j’avoue trouver ça un peu lourd).

Petit plus, le bonus de fin qui nous lance dans une sorte d’histoire hors série, vraiment appréciable.

Bref, je suis toujours dubitatif quant à cette série qui pèche par sa lente mise en place et son gros manque d’action… A suivre au prochain volume !