CRITIQUE Cats volume 4

L’avant-dernier volume de ce manhwa est aussi sympathique que les précédents.

Sont notamment au programme, des scènes de vie quotidienne de notre cher matou, les malheurs du chien Sparte, des contes revisités à la sauce féline, un retour dans la préhistoire ou encore un petit voyage dans l’espace.

L’humour n’est pas toujours très fin, mais ce tome 4 réussit amplement son objectif: nous faire sourire et nous divertir, malgré les délires de l’auteur qui sont par moment poussés assez loin.

On reprochera toujours les dessins peu détaillés et le design des personnages très quelconque, mais, comme à chaque tome, ceci est rattrapé par les mimiques et réactions parfois irrésistibles des chats.

Finalement, on regrette que ce tome soit si court (135 pages).

Quoi ? C’est déjà l’avant-dernier volume ? Oh non…

Ooooh -_-'
Pour le moment je n’ai lu que le tome 1, mais c’est ce point qui m’avait un peu refroidie.
Pour les dessins moyens, dans ce genre de sujet pour moi ça passe, tant que pour le chat, ses actions et ses expressions sont bien rendues.
Mais dans l’ensemble j’avais bien aimé, c’est vrai que le comportement de la bestiole est bien rendue, du moins dans le premier tome que j’ai lu. Par contre les résumés des tomes suivants m’ont donné l’impression que ça partait un peu dans des histoires extravagantes qui ne suivaient plus le véritable comportement des chats, on verra ^^.