CRITIQUE City Hunter - Ultime volume 12

Ce nouveau volume de city hunter nous révèle le passé trouble et mystérieux du gigantesque Falcon! On découvre que sous cette montagne de muscle se cache un coeur plus grand encore que lui!

En fin de volume on trouve les fameux chapitres qui commencent à dévoiler l’ambiguité entre Ryo et Kaori, les sentiments sont à fleur de peau mais attention! le danger guette et la moindre erreur sera fatale!

Comme à son habitude l’excellent maître Hojo nous dévoile avec maestria un scénario efficace qui fera frémir les coeurs les plus durs, tout en nous faisant pleurer de rire avec les situations rocambolesque de ce duo de choc qu’est Ryo et Kaori. Sans parler des mokkori et coup de massue qui nous font nous esclaffer à chaque page!

Le graphisme quant à lui est réaliste et on voit avec plaisir que le trait prend un peu plus d’assurance à chaque volume! Les femmes y sont sculpturales et magnifiquement pulpeuses quant aux hommes ce sont de vrais athlètes qui feraient pâlir de rage Apollon!

Que dire, à part que si il faut posséder un manga il s’agit de celui-ci, et que chaque enquête et aventure des City hunter nous plonge avec plaisir dans un Tokyo des années 90!

Quant au support deluxe, le prix de 9€95 ne paraît pas tellement prohibitif vu la qualité d’impression, de couverture et des quelques pages couleurs disséminés dans les volumes.

N’hésitez plus, si vous devez avoir un manga dans votre bibliothèque, c’est celui-ci!

Seul petit bémol, à ne pas réserver au plus jeune qui pourrait être choqué par certaines scènes.