CRITIQUE Cynical Orange volume 1

Un nouveau shôjo chez Dracosia, je vous présente Cynical orange.

Les dessins sont typiques du genre, des fonds blancs, un travail pointu sur le visage des personnages, des dessins hors cadre, bref on est dans du shôjo.
L’histoire, elle, est sympa même si loin d’être originale, une fille se perd dans son mutisme car trop belle et du coup attire les convoitises et les jalousies des ses pairs (dur dur d’être un top model !!)… Arrive un brave gars, forcément comique qui sera l’élément déclencheur d’un changement brutal du train-train quotidien de notre héroïne…

Ce personnage, Jang Mach apporte la fraîcheur, le charisme, l’humour, bref c’est lui qui fait la consistance du manga. L’héroïne, Hye-Min, n’apporte pas grand-chose, si ce n’est que c’est son histoire mais l’évolution de son personnage risque d’être intéressante dans les prochains volumes.

Je vous laisse libre de vous faire une opinion dessus, les quelques personnages secondaires peuvent être intéressants mais ne sont pas abordés dans ce volume.

Pour les fans de shôjos uniquement sans pour autant être sûr que cela leur plaise, vous m’en direz des nouvelles.