CRITIQUE Daemon Slayers volume 1

Une belle surprise ce petit one shot…

En effet, les dessins sont caractéristiques des mangas d’antan (comme bastard, blood of matools,…).
On se délecte d’une histoire plutôt bien construite qui nous plonge dans un futur fantastique un peu noir…
La trame est originale et ce volume se lit très bien. Les personnages principaux sont assez énigmatiques, un héros à la force pure dont la nature n’est que partiellement connue, et une héroïne encore naïve voulant prodiguer ses soins à toutes les personnes nécessiteuses qu’elle pourra croiser. L’action est bien présente et ne laisse aucune place à l’humour, la touche dramatique y étant préférée.
Ce one shot permet d’introduire la série sous le même nom, qui va paraître chez Kabuto et donne un avant goût de ce qui peut être potentiellement une bonne série shonen…
Avec ce seul tome, on passe un très bon moment de divertissement, j’attends la série pour savoir si elle continue dans cette lignée, mais il devrait déjà satisfaire bon nombre de lecteur fan du genre (normal c’est un one shot me direz-vous lol).

Difficile de critiquer ce premier volume de la série sans être influencé par ma lecture du one-shot …

L’auteur reprend le même personnage principal que celui du one-shot, du même nom, mais cette fois-ci, ce n’est pas pour une simple aventure, ou mission. On a une histoire plus concrète, avec une trame qui se met en place dès ce premier volume.
Le monde imaginé reste le même avec des démons et ses daemons slayers, sauf que le début de l’œuvre va permettre d’introduire des informations afin de mieux comprendre les enjeux et les personnages clés de cette histoire.

Ne la cachons pas, on retrouve tous les ingrédients d’un bon shônen avec Michaël, l’homme fort, ténébreux et mystérieux, Luka, qui pour l’instant ne sert pas à grand-chose mais sait détendre l’atmosphère par son humour un peu lourd et la doc qui, douce et gentille, sait guérir les blessures….

Malgré ces clichés toujours récurrents, daemon slayers a sur créer un monde original, un univers un peu noir mais dans lequel on se laisse aller … Les dessins sont très beaux et les détails soignés… J’aime particulièrement les traits d’Uriel, un personnage féminin qui apparaîtra en milieu de volume.

Pour le moment, peu de choses se passent, tout se met en place, je suis un peu moins convaincu que pour le one-shot, à suivre donc….

J’attends donc les prochains volumes pour avoir une idée plus globale de la série.