CRITIQUE Daiô volume 1

Je tiens à le préciser de suite : c’est la première oeuvre de Iô Kuroda que je lis et je m’attendais à mieux.
En effet, Iô Kuroda est présenté par l’éditeur comme l’un des plus prometteurs parmi les jeunes auteurs japonais révélés ces dernières années…je m’attendais donc à quelquechose d’assez intéressant et j’avoue avoir été déçu.

En effet, à première vue, les dessins ne sont pas franchement exceptionnels même si certains que me diront que cette anarchie omniprésente est voulue.
Ensuite, les histoires sont totalement décousues et absurdes (ce qui est voulu aussi) mais je n’y ai pas trouvé de réel intérêt.

Bien que l’on soit vite immergé dans ce monde où tous nos répères disparaissent et où l’absurde est de mise, le côté brouillon a pris le dessus dans ma tête et je n’ai peut-être pas pu apprécier à sa juste valeur les histoires contées par Mr KURODA.

Après, il ne faut pas exégérer : certaines histoires sont assez touchantes et même comiques mais j’en attendais plus.

Bref pour moi DAIÔ est un manga à part pour un auteur à part qui saura trouver son public j’en suis sûr mais pour ma part, je ne vous le conseillerai pas spécialement.